Plaisir Croisière Forum
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
Twitter FPCroisière
Les posteurs les plus actifs de la semaine
NousDeux(Admin)
 
PiccaPicca
 
micax
 
Z06
 

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés

Page 5 sur 42 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 23 ... 42  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un important exercice tactique interarmées porte le nom d’une localité libyenne

Message par corsair le Ven 6 Nov - 16:05

Hormis pour les besoins de l’opération navale européenne Sophia, on ne parle plus, depuis quelques temps, d’une possible intervention militaire dans le sud de la Libye pour y chasser les groupes jihadistes qui s’y sont installés… Alors qu’il y a encore à peine un an, le président tchadien, Idriss Déby Itno, demandait une telle opération, estimant que l’Otan devait assurer le « service après-vente ».



Mais un important exercice tactique, actuellement en cours dans l’est de la France, risque de relancer les spéculations sur une telle intervention étant donné qu’il a été appelé « Murzuq »… Or, il s’agit du nom d’une localité située justement dans le sud de la Libye, région souvent qualifiée par le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, de « hub terroriste ».

Mais c’est aussi le nom d’un des premiers faits d’armes, victorieux et relativement peu connu, des troupes du général Leclerc contre les puissances de l’Axe. Le 11 janvier 1941, en effet, les hommes du colonel Jean Colonna d’Ornano – qui y perdit la vie – attaquèrent les forces italiennes à Murzuq, dans la région du Fezzan.

D’ailleurs, à lire les différents rapports parlementaires diffusés à l’occasion de l’examen des crédits accordés à la Défense pour 2016, les forces françaises n’ont pour le moment pas les moyens de se lancer dans une nouvelle opération extérieure, compte tenu de leur fort engagement actuel.

Ces manoeuvres tactiques, qui, ce 2 novembre, viennent d’entrer dans leur phase « livex », visent à préparer les unités participantes à un prochain déploiement dans la bande sahélo-saharienne, dans le cadre de l’opération Barkhane.

Les moyens engagés sont conséquents puisqu’il a été fait appel aux Gazelle et Puma du 3e Régiment d’Hélicoptères de Combat (RHC) d’Étain, à des Tigre du 5e RHC de Pau ainsi qu’à des NH-90 Caïman du 1er RHC de Phalsbourg. Des Rafale et même un avion radar AWACS sont également mobilisés.

En tout, 550 militaires sont concernés par l’exercice Murzuk, qui se terminera le 10 novembre prochain. Ces derniers viennent notamment de la 27e Brigade d’Infanterie de Montagne (BIM), du 40e Régiment d’Artillerie, du 132e Bataillon cynophile de l’armée de Terre ou encore du 16e Bataillon de Chasseurs.

Plusieurs types d’exercices sont au programme : exfiltrations héliportées, protection de points sensibles, saisies de caches d’armes, enlever une position occupée par des groupes armés, etc… Ils auront lieu, pour l’essentiel, à Suippes et à Sissone


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Pour la première fois, l’aviation russe bombarde l’État islamique à Palmyre

Message par corsair le Ven 6 Nov - 16:05

Contrairement au mouvement taleb afghan, qui clame sa responsabilité pour n’importe quel accident pourvu que cela serve sa propagande, l’État islamique (EI ou Daesh) n’a pas pour habitude de revendiquer des actions dans lesquelles il n’a joué aucun rôle.



C’est ainsi, que par exemple, il n’a fait aucun commentaire sur l’attentat de Suruç, commis en juillet en Turquie, pas plus qu’il n’en a fait pour celui d’Ankara. Et, en général, il ne tarde pas à revendiquer les attaques qu’il a commanditées.

Aussi, quand la branche égyptienne de l’EI affirme être responsable de la chute d’un Airbus A-321 d’une compagnie aérienne russe, peu de temps après son décollage de la ville balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh, on doit la prendre au sérieux.

Pour autant, l’hypothèse d’un acte terroriste pouvant expliquer ce drame est loin de convaincre…. C’est ainsi le cas de James Clapper, le directeur du renseignement américain.

Ce dernier a affirmé, ce 2 novembre, qu’il n’y a « pas de signe, pour l’instant » que l’Airbus russe ait été victime d’un attentat, estimant « improbable », sans toutefois l’écarter définitivement, que l’EI ait les moyens d’abattre un avion de ligne.

Mais il n’y a pas besoin de missiles sol-air de type MANPAD pour envoyer un aéronef au « tapis » : il suffit de placer une bombe à bord, comme cela fut le cas pour un Boeing B-747 de la Pan Am, au-dessus de Lockerbie, en encore pour un DC-10 de l’ancienne compagnie française UTA alors qu’il survolait le Ténéré. Qui plus est, les groupes jihadistes n’ont jamais renoncé à ce mode d’action : il suffit de souvenir de Richard Reid, qui tenta de faire exploser  le vol 63 d’American Airlines reliant Paris à Miami en décembre 2001 et d’Umar Farouk Abdulmutallab, qui tenta de faire la même chose en 2009.

En tout cas, un dirigeant de la compagnie russe a affirmé que seule une « action extérieure » pouvait expliquer la chute de l’A-321, qui, selon lui, était un avion parfaitement entretenu. Dans le même temps, un membre de la commission d’enquête chargée de déterminer les causes du drame a indiqué que l’appareil, dont on sait qu’il s’est disloqué en vol, n’avait « pas été touché de l’extérieur par un projectile ».

Quoi qu’il en soit, c’est dans ce contexte, et donc après la revendication de l’EI, que l’aviation russe a frappé pour la première fois les environs de la ville de Palmyre, au cours de ces dernières heures.

Jusqu’à présent, et malgré les affirmations syriennes (toutes dementies), les bombardiers russes n’avaient jamais mené de telles frappes dans les environs de cette localité, conquise par l’EI en mai dernier et située à 205 km à l’est de Damas. Selon Moscou, une « position défensive » ainsi que des « batteries anti-aériennes » y ont été détruites.

Au total, et en deux jours, l’aviation russe a bombardé 237 cibles en 131 sorties. Les objectifs visés étaient surtout situés dans la région de Damas, où le groupe salafiste Jaïch al-Islam (« L’armée de l’islam »), qui y très présent, utilise des familles alaouites et des soldats syriens capturés comme boucliers humains,  ainsi que dans les provinces de Hama (centre), de Homs (centre), de Lattaquié (ouest), d’Alep (nord-ouest) et de Raqqa (est). À noter que cette dernière est le bastion de l’EI en Syrie.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Les devis hallucinants proposés pour le nouveau siège du ministère de la Défense

Message par corsair le Ven 6 Nov - 16:07



Le 5 novembre, le président de la Republique inaugurera l’Hexagone-Balard, c’est à dire le nouveau centre névralgique des forces armées françaises dans la mesure où il regroupe tous les états-majors et autres directions du ministère de la Défense. Et cela, afin de libérer les emprises jusque-là occupées à Paris pour les revendre et générer ainsi des recettes dites exceptionnelles

En outre, il a été avancé que le regroupement des états-majors et des services du ministère de la Défense allait permettre de réaliser des économies… Dont le montant reste encore difficile à évaluer.

Pour financer ce chantier de 600 millions d’euros, un Partenariat Public Privé (PPP) a été notifié au groupement Opale Défense, emmené par Bouygues. En clair, le ministère de la Défense s’est engagé à verser, pendant 27 ans, une redevance de 154 millions d’euros. Ce montant, outre les coûts de construction, prend en compte des services annexes, comme l’entretien, la restauration ou encore la gestion du parc informatique. Et c’est là que le bât blesse…




Lors de l’audition, à l’Assemblée nationale, des représentants syndicaux du personnel civil du ministère de la Défense, plusieurs problèmes et dysfonctionnements ont été évoqués.

Ainsi, Christophe Henry, secrétaire général adjoint de la FEAE-CFDT, a mis en avant les problèmes de transport, qui affectent aussi bien les militaires que les personnels civils. « Le site est desservi par une seule station de métro, située sur la ligne 8. Je ne sais pas quelle peut être la solution, mais c’est une catastrophe », a-t-il dit.

Mais ce n’est que la mise en bouche… « On nous a également signalé des dysfonctionnements en matière de climatisation et d’informatique. Et la délivrance des matériels n’est pas du tout au point », a poursuivi M. Henry. Et il y aurait aussi beaucoup à redire sur la restauration des agents civils du ministère puisque ces derniers ont vu le « prix de leur plateau multiplié par deux ». Et de préciser : « Les  conditions de travail des employés de l’entreprise privée qui assure le service de restauration sont déplorables, notamment en raison d’un manque de personnel. »

Le sécrétaire FO-Défense, Gilles Goulm, n’a pas mâché ses mots non plus. « Une réflexion très approfondie devrait être menée sur l’externalisation à outrance de nos moyens de soutien », a-t-il estimé, avant de rappeler que « Balard (…) a été entièrement externalisé et filialisé par Bouygues au sein d’une société nommée Opale, par laquelle doivent passer l’ensemble des dispositions de soutien. »

Et visiblement, Opale Défense n’y va pas avec le dos de la cuillère dans ses devis. Au point que, disons le mot, ça en est indécent.  » Il en coûte ainsi 600 euros pour rectifier la pose d’une porte, 150 euros pour ajouter une prise électrique ou 5.000 euros pour installer une télévision dans le bureau du chef d’état-major de l’armée de l’Air. Et j’en passe et des meilleures », a lâché Gilles Goulm.

Une information confirmée, ce 4 novembre, par l’hebdomadaire Challenges, qui cite l’exemple d’un devis de 13.613,21 euros pour l’installation d’une imprimante et d’un scanner dans un bureau, dont 8.146 euros pour le matériel et sa maintenance sur 60 mois, le reste étant des frais pour la mise en place de deux prises de courant (2.274 euros) et leur maintenance sur 26 ans (3.194 euros)…

Justement, le responsable de FO-Défense a abordé la question du système informatique… pour dire qu’il « ne fonctionne pas ». « Heureusement que la Direction interarmées des réseaux d’infrastructure et des systèmes d’information (DIRISI) est là pour régler les problèmes que l’entreprise n’est pas capable de résoudre! », a-t-il dit aux députés.

« Sachez qu’il y a deux mois de cela, elle installait à peine 60 postes informatiques par jour alors qu’elle devait, aux termes du contrat, en installer 250… Ainsi, bien que le chantier soit entièrement externalisé, 1.000 agents de la DIRISI travaillaient, il y a encore un mois et demi, à temps complet sur les installations téléphoniques et informatiques de Balard! », s’est encore indigné M. Goulm.

En tout cas, il est clair que le ministère de la Défense dépensera plus que les 154 millions de redevance annuelle en 2016. Le secrétaire général pour l’administration, Jean-Paul Bodin, l’a d’ailleurs admis lors de son audition par les députés de la commission de la Défense.

« La dépense sera plus importante en 2016 parce que nous aurons à payer un certain nombre de travaux d’aménagements demandés par les uns et les autres au moment de leur installation », a-t-il prévenu.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Pas de contradiction entre les opérations militaires françaises contre l’EI et le traitement judiciaire des jihadistes

Message par corsair le Ven 6 Nov - 16:08

Étant donné que les activités liées au terrorisme relèvent du droit pénal, la question de la légalité des frappes aériennes françaises en Syrie et en Irak a été posée dans la mesure où elles sont susceptibles de tuer des jihadistes partis de France pour rejoindre l’État islamique (EI ou Daesh) ou le Front al-Nosra.

En effet, pour certains juristes, la mort possible de jihadistes français lors d’un de ces raids aériens peut être assimilée à une sorte d’ »exécution extra-judiciaire », ce qui est de nature à ouvrir la voie à des plaintes de leurs familles.


Cette hypothèse n’est pas saugrenue : en juin 2012, le père de Mohamed Merah, le tueur de Toulouse et de Montauban, tué lors de l’assaut mené par le RAID contre l’appartement dans lequel il s’était retranché, avait en effet déposé une plainte contre X pour « meurtre avec circonstances aggravantes ».

Mais pour le procureur de Paris, François Molins, qui est intervenu à l’occasion du colloque « Droit et opérations extérieures » organisé à Paris par le ministère de la Défense, ces frappes françaises sont parfaitement légales.

« Juridiquement je ne vois pas de contradiction », a ainsi affirmé le procureur de Paris. « Daesh est une organisation terroriste et ceux qui la rejoignent sont des terroristes qui peuvent donc être poursuivis et condamnés pour association de malfaiteurs terroriste », a-t-il rappelé.

Mais, « le fait que des combattants de Daesh fassent l’objet de poursuites pour terrorisme ne change rien au fait qu’en Syrie ils sont membres d’un conflit armé et donc susceptibles d’être ciblés militairement dans le respect des principes de distinction, précaution et proportionnalité », a-t-il expliqué.

« On ne peut pas découper l’activité des gens qui partent là-bas », a encore insisté François Molins.

Cela étant, et comme l’a souligné Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, les forces armées « sont confrontées à des problématiques de ciblage, de capture et de rétention de personnes, y compris désormais dans le champ nouveau du contre-terrorisme militaire. »

Et, a continué le ministre, « cela impose de réfléchir sur les concepts, l’encadrement, la formation et l’équipement nécessaires, mais aussi de repenser le cadre juridique de nos décisions et de nos actions politico-militaires » car « si l’on veut éviter que le doute s’installe chez ceux qui sont appelés à intervenir et à faire usage de la force létale, il est indispensable de placer leur action dans un cadre politique et juridique qui soit à la fois clair et robuste ».

Quoi qu’il en soit, la marge de manoeuvre de familles de jihadistes tués par une frappe française qui auraient l’intention de porter plainte est des plus réduites, surtout depuis certaines dispositions votées dans le cadre de la Loi de programmation militaire 2014-2019.

Ainsi, seul le Parquet a, désormais, le pouvoir de déclencher l’action publique en cas de délit ou de crime commis par un soldat français lors d’une opération. Cette disposition vise à éviter une « judiciarisation inutile de l’action militaire » (pour reprendre l’expression du président Hollande)…. Mais pas seulement.

« Je le dis clairement, nos adversaires savent user de toutes les armes, et le recours au juge aurait pu devenir entre leurs mains un instrument potentiel de déstabilisation de notre action militaire », a expliqué M. Le Drian, au sujet de cette mesure.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Thales wins French Navy simulator support contract

Message par corsair le Ven 6 Nov - 16:09

Thales a été choisi par la Marine française à fournir un soutien par le biais de la vie (TLS) pour la quasi-totalité de ses simulateurs. Le contrat de six ans avec le département de soutien de la flotte de la Marine (SSF) appelle à l'appui de 41 simulateurs à six installations navales en France.


 
Ces simulateurs couvrent un large spectre d'opérations et de tous les contextes de déploiement, de maintenance du système de bord à la surface de formation de l'équipage du navire ainsi que des simulateurs de tir pour le missile Mistral, 12,7 mm et 20 mm fusils et autres armes.
Ils sont utilisés pour former les équipages de tous les navires de surface de la Marine française, y compris ses frégates multimissions, frégates de défense aérienne et le porte-avions Charles de Gaulle. Le nouveau contrat couvre les simulateurs TLS livrés à partir des années 1990 à aujourd'hui, y compris les systèmes actuellement en commande.
Cette dernière récompense renforce le leadership de Thales en matière de formation et de simulation pour les clients navales.


Thales pour fournir TLS pour presque tous les simulateurs de la Marine Nationale.
Contrat de six ans pour 41 simulateurs.

Systèmes de simulation pour tous les contextes de déploiement opérationnel.
 
Thales soutient les forces navales du monde entier avec un large éventail de produits de formation, services et solutions, avec un accent particulier sur la planification de la mission et de l'efficacité de la formation.

- La formation des équipages de Surface
Pour les navires de surface, Thales fournit des systèmes hautement intégrés pour la formation des équipages, du personnel de commandement et les opérateurs de capteurs et d'armes.

- Systèmes de formation pour les sous-marins
Thales est présent dans le segment sous-marin, avec pré et en service des systèmes de formation déployé dans le monde entier. Solutions incluent des simulateurs de contrôle de sous-marins et des formateurs du système de combat.

- Des avions de patrouille maritime et de la guerre anti-sous-
Thales fournit des solutions de formation pour une gamme d'avions et d'hélicoptères de patrouille maritime, y compris la simulation très réaliste de capteurs (sonar, radar, EO / IR, etc.) et des systèmes d'armes, dans un environnement reproduisant les états de mer plus graves. Environnements tactiques avancées peuvent être adaptées aux besoins spécifiques des forces navales et leurs contextes opérationnels.

- E-Learning et la formation sur ordinateur
Thales a développé des solutions de formation sur ordinateur (CBT) pour un certain nombre de types de navires dans le monde entier. Ces solutions sont disponibles sur les plateformes mobiles et sont utilisés pour la formation initiale et opérationnelle ainsi que pour la formation à la maintenance du système de bord.

A propos de Thales
Thales est un leader mondial de la technologie dans les marchés de l'aérospatiale, du transport, Défense et Sécurité. En 2014, la société a généré des revenus de 13 milliards € avec 61.000 employés dans 56 pays. Avec plus de 20.000 ingénieurs et chercheurs, Thales offre une capacité unique pour créer et déployer des équipements, des systèmes et des services pour répondre aux exigences de sécurité les plus complexes. Son implantation internationale unique lui permet de travailler en étroite collaboration avec ses clients partout dans le monde.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

5 novembre 2015 Conseil restreint de Défense : déploiement du groupe aéronaval pour opex Chammal

Message par corsair le Ven 6 Nov - 16:13

05 Novembre 2015 Elysée

Le président de la République a réuni un Conseil restreint de Défense consacré à la situation en Syrie et en Irak.

Le chef de l’Etat a souligné l’importance de soutenir le processus de Vienne pour progresser vers une transition politique, seule solution pour résoudre le conflit syrien. Il a rappelé que les lignes directrices de tout accord devaient être la lutte contre Daech et l’arrêt des bombardements contre les populations civiles. Bachar El Assad ne peut être en aucune façon l’avenir de la Syrie.
 
Le déploiement du groupe aéronaval constitué autour du porte-avions Charles de Gaulle a été décidé pour participer aux opérations contre Daech et ses groupes affiliés.




Le Conseil a examiné l’état de la menace terroriste dirigée contre notre pays et la mise en œuvre des mesures nécessaires à la protection de nos concitoyens.

Les conséquences de l’écrasement du vol russe le 31 octobre dans le désert du Sinaï ont été examinées. Toutes les mesures ont été prises à titre préventif pour assurer la sécurité des ressortissants français. Il n’y a d’ailleurs aucun vol direct entre Charm El-Cheikh et la France.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Pour la deuxième fois en 2015, le porte-avions Charles de Gaulle sera engagé dans les opérations contre Daesh

Message par corsair le Ven 6 Nov - 16:15

Confirmation

L’annonce était attendue. Plusieurs signes, en effet, laissaient présager un nouveau déploiement – le second de l’année – du porte-avions Charles de Gaulle dans les eaux du golfe arabo-persique (GAP).

Le chef d’état-major de la Marine nationale (CEMM), l’amiral Bernard Rogel, avait vendu la mêche lors de son audition par les députés de la commission de la Défense, dans le cadre des discussions budgétaires.

En outre, en raison de son intense activité liées à des contraintes financières, l’US Navy n’est actuellement pas en mesure de relever le porte-avions USS Theodore Roosevelt jusqu’avant l’arrivée  dans les eaux du golfe de l’USS Harry S. Trumman d’ici le début de l’année prochaine.




D’où l’hypothèse de l’envoi dans la région du Charles-de-Gaulle pour assurer la permanence aéronavale de la coalition anti-État islamique (EI ou Daesh), comme il l’avait déjà fait en avril dernier, pour 2 semaines.

Aussi, la confirmation, par l’Élysée, à l’issue d’un Conseil restreint de défense, ce 5 novembre, du départ prochain du porte-avions français pour le golfe arabo-persique n’est pas une surprise.

« Le déploiement du groupe aéronaval constitué autour du porte-avions Charles de Gaulle a été décidé pour participer aux opérations contre Daech et ses groupes affiliés », a ainsi annoncé la présidence de la République.

Pour cette mission, qui permettra de faire souffler un peu la base aérienne projetée (BAP) de Jordanie, le groupe aéronaval qui accompagnera le Charles-de-Gaulle sera multinational puisqu’il comprendra des frégates belge, australienne et britannique. En outre, il s’agira de la dernière campagne du Super Étendard Modernisé (SEM), l’amiral Rogel ayant confirmé que le prochain déploiement du porte-avions sera « tout Rafale ».

Cela étant, la participation aux opérations contre l’EI du Charles-de-Gaulle avait coûté 40 millions d’euros, ce qui donna lieu à quelques interrogations sur le rapport coût/efficacité.

« On nous fait souvent un mauvais procès à ce sujet » avait estimé l’amiral Rogel, lors de son passage devant les députés. « La marine, qui déploie en permanence 5.000 personnes en mission, ne coûte au BOP OPEX, notamment pour les missions Chammal et Corymbe, que moins de 100 millions par an sur 1,2 milliard d’euros ; cela ne me paraît pas excessif. Il faut donc savoir raison garder et éviter d’utiliser de mauvais arguments dans des combats de périmètre », avait-il fait valoir.

« Le Charles-de-Gaulle (…) est un outil de puissance important, reconnu par nos alliés les plus puissants et par les marines européennes, qui nous jugent crédibles et nous considèrent comme des leaders dans ce domaine. Actuellement, nous aidons les Britanniques à remonter en puissance en vue de la mise en service de leurs deux porte-avions. Cette capacité aéronavale est un véritable signe de puissance maritime », avait encore insisté le CEMM.

Ce déploiement annoncé par l’Élysée sera l’avant-dernier du Charles-de-Gaulle avant son « Indisponibilité périodique pour entretien et réparation » (IPER), qui devrait durer 18 mois. Ce qui fait que l’US Navy ne pourra plus se reposer sur son homologue française en cas de nouvelle absence d’un de ses porte-avions dans le Golfe.

« À ceux qui font remarquer qu’un seul bâtiment ne permet pas d’assurer la permanence,  je réponds que nous n’avons qu’à en prendre deux, et nous n’aurons plus de problèmes », avait malicieusement lancé l’amiral Rogel aux députés.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Corymbe : Participation du BPC Mistral à l’exercice NEMO

Message par corsair le Ven 13 Nov - 11:40

06/11/2015 Sources : État-major des armées



Du 27 octobre au 5 novembre 2015, après plusieurs semaines de patrouille opérationnelle dans le Golfe de Guinée, le BPC Mistral a participé à la 4e édition annuelle de l’exercice NEMO (Navy’s Exercice for Maritime Operations). Cet entraînement multinational réalisé par la mission Corymbe s’inscrit dans le cadre de la coopération mise en œuvre avec les partenaires riverains du Golfe de Guinée signataires des accords de Yaoundé*.
 
Cet exercice visait à tester la capacité des Marines riveraines à agir de façon coordonnée dans le domaine de la sécurité maritime dans le golfe de Guinée, notamment dans la lutte contre les trafics illicites et les activités de piraterie. Il a également permis de perfectionner leur interopérabilité et d’enrichir leurs procédures d’engagement, en s’inspirant du modèle de l’action de l’État en mer. Le 27 octobre 2015, l’exercice a débuté au large du Ghana avec une quinzaine de bâtiments, réunissant notamment le pétrolier ravitailleur britannique Gold Rover et le patrouilleur espagnol Centinela. Cette participation britannique et espagnole et la présence d’un officier de liaison danois à bord du BPC Mistral illustre la volonté des partenaires européens présents dans la région de renforcer leur coordination au bénéfice des marines africaines, pour contribuer à la sécurité maritime. Le soir même, le BPC retrouvait le Gold Rover pour un ravitaillement à la mer, démontrant ainsi des capacités élevées d'interopérabilité. Un officier danois, un officier espagnol et trois chefs de quart camerounais étaient présents à bord du BPC pour échanger et travailler avec les marins français.



*Le processus de Yaoundé, créé en 2013 et rassemblant tous les pays riverains du Golfe de Guinée, œuvre à la prise en compte au niveau régional des enjeux liés à la sécurité des espaces maritimes.



Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Le troisième raid français contre Daesh en Syrie a visé un centre pétrolier

Message par corsair le Ven 13 Nov - 11:41

Il aura donc fallu attendre un mois pour que l’aviation française frappe à nouveau  Daesh en territoire syrien. En effet, selon  le ministre de la Défense, des avions engagés dans l’opération Chammal ont bombardé, le 8 novembre, un centre d’approvisionnement pétrolier utilisé par l’organisation jihadiste dans la régiion de Deir Ezzor, dans l’est de la Syrie.



« En Syrie nous sommes intervenus hier soir par une frappe sur un point de délivrance pétrolier aux environs de Deir Ezzor à la frontière entre l’Irak et la Syrie », a en effet affirmé M. Le Drian, lors d’une conférence de presse organisée en marge du Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique.

Sur la base de l’article 51 de la Charte des Nations unies (droit à la légitime défense), les Rafale de l’armée de l’Air, basés aux Émirats arabes unis, avaient jusqu’à présent frappé, à deux reprises, des camps d’entraînement de Daesh, qui, implantés en Syrie, étaient soupçonnés d’abriter des jihadistes préparant des attentats en France.

Aussi, ce raid contre une infrastructure pétrolière marque un changement dans l’approche française. Le 5 novembre, à l’occasion de l’inauguration de l’Hexagone-Balard, le président de la République avait rappelé sa décision de frapper non seulement « les camps d’entraînement » mais aussi « tous les lieux à partir desquels le terrorisme pourrait menacer notre territoire ».

« La France élargit donc cette fois ses opérations à un centre d’une autre nature, où l’on prend du pétrole pour le délivrer ailleurs », a ainsi expliqué M. Le Drian. Il s’agit de perturber la capacité de financement de Daesh.

« Les frappes françaises, y compris celle de dimanche, ont été réalisées sur la base de renseignements collectés par les Français lors de vols de reconnaissance ».

« Nous avons des cibles propres », a ajouté le ministre. « Nous avons davantage de renseignements depuis que le président de la République a souhaité que nous volions au-dessus de la Syrie. Nous avons pu accumuler beaucoup de cibles potentielles », a-t-il poursuivi.

Enfin, la planification de telles missions, rendue compliquée en raison de l’encombrement de l’espace aérien syrien, se fait en coordination avec les Américains étant donné que, ils « ont la maîtrise du ciel ».

Pour rappel, Russes et Américains se sont mis d’accord sur des procédures à suivre afin d’éviter tout incident aérien au-dessus de la Syrie.

Enfin, l’aviation française n’a pas seulement visé Daesh en Syrie : le ministre a également indiqué qu’elle avait effectué, le même jour, trois autres frappes dans la région de Mossoul (nord de l’Irak).


Deux Mirage 2000 impliqués dans le troisième raid français en Syrie



Suite à la déclaration faite ce 9 novembre par le ministre de la Défense, au sujet d’un troisième raid aérien français en Syrie, l’État-major des armées (EMA) a précisé que cette mission avait été effectuée par une patrouille mixte de deux Mirage 2000 D et N ayant décollé de la base aérienne projetée (BAP) de Jordanie.

« Le raid a duré près de 2 heures. Planifiée sur un objectif préalablement identifié lors des missions de renseignement réalisées par la France, cette opération a été conduite en coordination avec la Coalition », a indiqué l’EMA.

Alors que les deux précédents raids, menés par des Rafale basés aux Émirats arabes unis, avaient visé des camps d’entraînement de de l’État islamique ( Daesh), l’objectif des Mirage 2000 D et N était un « site de distribution de pétrole ».

« En frappant les capacités d’exploitation pétrolière contrôlées par Daech en Syrie, ce sont les ressources financières, qui constituent un des centres de gravité de ce groupe terroriste, qui sont visées », explique l’EMA.

Dans ce type de raid, le Mirage 2000D dipose d’un pod qui permet de guider les bombes larguées par le Mirage 2000N, dont la mission relève, en temps normal, de la dissuasion nucléaire.

Les Mirage 2000D/N basés en Jordanie sont rarement impliqués dans des raids planifiés contre des objectifs préalablement identifiés (5% des sorties, selon les explications données récemment par les députés Marie Récalde et Alain Marty).

Déjà que ce type de mission est risqué, ce raid effectué par les Mirage 2000 l’aura été d’autant plus étant donné que ces avions sont monoréacteur. Comme l’a souligné M. Marty après avoir rencontré les équipages déployés en Jordanie, « la crainte d’une panne compromettant le vol est en permanence présente à l’esprit ».


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

L’école de l’aviation embarquée (EAE) à bord du Charles de Gaulle

Message par corsair le Ven 13 Nov - 11:42



Depuis le 3 novembre 2015, le porte-avions Charles de Gaulle a quitté son port base de Toulon pour une période de deux semaines consacrée à l’école de l’aviation embarquée (EAE). Cette période à la mer permet aux nouveaux pilotes de l’aviation embarquée de la Marine nationale de se qualifier à apponter sur le porte-avions nucléaire français.

Pour se préparer, ces pilotes ont suivi un entraînement particulièrement poussé, propre aux pilotes de l’aéronautique navale. Formés initialement aux États-Unis dans le Mississipi, ils ont réalisé leurs premiers appontages sur porte-avions américain. Ils se sont ensuite entraîné plusieurs semaines à terre, au cours d’appontages simulés sur piste (ASSP) sur les Bases d’Aéronautique Navale de Landivisiau ou Lann-Bihoué, ainsi que sur la Base Aérienne d’Istres. Pour ces jeunes pilotes, l’enjeu de cette période d’EAE est avant tout de s’adapter à l’environnement du Charles de Gaulle.

Pour se qualifier, ils doivent réaliser une série de six appontages jugés satisfaisants. Leur performance est évaluée par les officiers d’appontage (OA), des pilotes experts sur un type d’avion en particulier : Rafale, Super Étendard Modernisé (SEM) ou E 2-C Hawkeye. 
In fine, la décision de qualifier un pilote revient au commandant du porte-avions.
Si elle permet de les qualifier, la période d’école de l’aviation embarquée n’est pour les jeunes pilotes qu’une première étape avant d’être pleinement opérationnels. Il leur faut maintenant « vieillir » pour accrocher la «confirmation» et poursuivre en parallèle l’acquisition de qualifications tactiques en assaut ou défense aérienne.



Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

B-Temia et Sagem signent un partenariat dans le domaine des exosquelettes pour applications industrielles et militaires

Message par corsair le Ven 13 Nov - 11:44




Québec et Boulogne-Billancourt, le 9 novembre 2015  Sagem

La société canadienne B-Temia Inc. et l’entreprise française Sagem (Safran) annoncent la signature d’un accord de développement technologique et commercial dans le domaine des exosquelettes de nouvelle génération pour les applications industrielles et militaires.
 
Les exosquelettes forment une structure biomécanique et électronique appareillée sur le corps humain en vue de l’assister dans ses mouvements ou de restaurer des capacités de mobilité. 
 

Dans le cadre de cette coopération, Sagem et B-Temia co-développeront et commercialiseront des exosquelettes de nouvelle génération. Sagem apportera son expérience en intégration d’équipements complexes et ses innovations en matière d’actionneurs et de technologies de stabilisation.  Leader technologique dans le domaine des exosquelettes, B-Temia apportera son expérience en robotique humaine et en intelligence artificielle à travers sa technologie « DermosqueletteTM » déjà produite au profit du secteur de la santé. 



« B-Temia est fière de s’associer à Sagem pour l’évolution et l’industrialisation de son produit « DermosquelettiqueTM ». Ce partenariat confirme l’avance technologique de notre société, sa valeur commerciale et la crédibilité de nos travaux en réponse au besoin croissant de mobilité humaine dans l’industrie et la défense » se félicite Stéphane Bédard, Président de B-Temia.

Selon Martin Sion, Président de Sagem : « Notre coopération avec B-Temia permettra de soutenir les nouveaux travaux de R&D dans le domaine des exosquelettes.  Pour Sagem, il s’agit d’une activité prometteuse dans les applications industrielles et militaires. Cette coopération met particulièrement en avant la dynamique d’innovation que Sagem veut déployer dans l’exploitation de technologies duales avec des startups ou des grands groupes.»

* * * * *
Infos+ corsair

B-Temia Inc. est un industriel dans le domaine des dispositifs médicaux qui développe et commercialise des appareils d’assistance à la mobilité pour le marché des systèmes d’augmentation de l’humain.  B-Temia possède deux filiales en propriété exclusive: B-TEMIA Health Inc. et B-TEMIA Military Inc. B-Temia est propriétaire d’une technologie brevetée appelée « Technologie dermosquelettique » qui permet à son utilisateur de bénéficier d’un support mécanique motorisé pour la restauration, la conservation ou l’augmentation de la mobilité.
 
Sagem, société de haute technologie de Safran, est un leader mondial de solutions et de services en optronique, avionique, électronique et logiciels critiques, pour les marchés civils et de défense. N°1 européen et n°3 mondial des systèmes de navigation inertielle pour les applications aéronautiques, marines et terrestres, Sagem est également n°1 mondial des commandes de vol pour hélicoptères et n°1 européen des systèmes optroniques et des systèmes de drones tactiques. Présents sur tous les continents via le réseau international de Safran, Sagem et ses filiales emploient 7 600 personnes en Europe, en Asie Pacifique, en Amérique du Nord et en Amérique du Sud.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Échec du missile M51 en 2013 : petite cause, gros effets

Message par corsair le Ven 13 Nov - 11:45



Le missile qui équipe plusieurs sous-marins nucléaires a explosé à cause d'un petit câble électrique posé par l'équipe industrielle d'Airbus Defence & Space.

Le 5 mai 2013, un missile M51 tiré d'un sous-marin en plongée au sud du Finistère terminait son vol au bout de quelques secondes par une explosion commandée. Ce grave échec touchant un programme essentiel de la force de dissuasion française a été provoqué par un microscopique détail, avons-nous appris de sources concordantes. Le long du fuselage de l'engin, un petit câble électrique "qu'il n'était pas possible de placer ailleurs", selon une personne informée, avait été posé par l'équipe industrielle d'Airbus Defence & Space, qui a hérité des décennies de culture industrielle française sur les missiles stratégiques. Pour être à l'abri des aléas extérieurs, ce câble avait été protégé par une "gouttière" métallique de petite dimension. On sait que les plus infimes aléas peuvent provoquer, sur un matériel volant, des effets désastreux. C'est ce qui s'est passé : la gouttière, apparemment mal fixée et en tout cas mal conçue, a provoqué des vibrations inattendues, pour lesquelles aucun dispositif de contre-vibration n'avait été prévu. Ces vibrations ont provoqué de tels problèmes sur le missile que la poursuite de son vol était devenue impossible…

Reprise en main

Au ministère de la Défense, où l'on n'a eu de cesse depuis le départ de minimiser la gravité de l'accident, on s'est aussi montré très mécontent. Le ministre de la Défense  a demandé la mise sur pied d'une commission d'enquête. La conclusion rapidement tirée des premières investigations a conduit à accuser l'industriel. Le seul officiel qui s'est exprimé avec un peu de précision sur ce dossier, le délégué général pour l'armement Laurent Collet-Billon, a expliqué à l'Assemblée nationale en octobre 2014 s'être montré "assez dur avec l'industrie". "Aujourd'hui, la reprise en main est bonne. Nous avons vu revenir dans le dispositif industriel des personnes en lesquelles nous avons confiance, car elles ont fait leurs preuves dans le passé. Les choses se remettent progressivement en place." En avril 2015, le même Collet-Billon expliquait, toujours devant la commission de la Défense de l'Assemblée, qu'il avait "demandé aux services concernés d'Airbus Defence & Space des efforts accrus tant en matière d'ingénierie qu'en maîtrise de la qualité et de leurs sous-traitants." "Ces faiblesses, que nos propres services qualité ont constatées, doivent impérativement être corrigées."

L'incident est clos

De fait, l'entourage de Jean-Yves Le Drian se dit satisfait des conditions dans lesquelles Airbus Defence & Space a réagi. Notamment en chargeant une "forte personnalité à poigne", Jean-Pierre Clar, de motiver l'équipe des Mureaux (Yvelines), où se fabriquent les missiles stratégiques. Résultat : le 30 septembre dernier, la DGA (Direction générale de l'armement) a effectué un septième tir d'essai du missile M51, avec un plein succès. L'engin tiré depuis Biscarosse (Landes) a atteint sa cible à 6 000 km dans l'Atlantique. Le communiqué de la DGA précisait alors que "cet essai s'est déroulé comme prévu et a été effectué sans charge nucléaire. Le missile a été suivi tout au long de sa phase de vol par les moyens du centre d'essais de la DGA, dont le bâtiment d'essais et de mesures Monge (BEM). La zone de retombées se situe en Atlantique Nord, à plusieurs centaines de kilomètres de toute côte"
Cette fois, l'incident du tir de 2013 est clos, et la vie du M51 se poursuit. Aujourd'hui, le missile M51 équipe les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) Le Vigilant et Le Terrible. En janvier prochain, il équipera Le Triomphant, qui reprendra le service actif après une longue refonte. Le dernier sous-marin Le Téméraire sera lui aussi doté du M51 après sa refonte, avant la fin de la décennie.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Dissuasion : Trois rendez-vous importants pour la Marine nationale en 2016

Message par corsair le Ven 13 Nov - 11:46

Lors de son audition par la commission sénatoriale des Affaires étrangères et de la Défense, le délégué général pour l’armement (DGA), Laurent Collet-Billon, a évoqué à plusieurs reprises les travaux en cours en matière de dissuasion nucléaire.



Ainsi, l’un des chantiers importants consiste à modifier les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) de la classe Triomphant pour leur permettre d’emporter des missiles nucléaires stratégiques M51.


Le premier bâtiment qui a donné son nom à cette classe a donc été transformé à cette fin à l’occasion d’une Indisponibilité Périodique pour Entretien et Réparation (IPER/Adaptation). Normalement, il pourra reprendre ses patrouilles en 2016, avec des missiles M51.2.

Mais avant, le Triomphant devra passer un dernier test, qui « consistera à lancer un missile (…) de manière à le qualifier et à permettre son retour dans le cycle opérationnel. Tout ceci doit avoir lieu dans le courant du premier semestre 2016″, a expliqué M. Collet-Billon.

Ce test sera en fait le second car il est également prévu un essai de maquettes « Jonas » instrumentées échelle 1 du M51 au début de l’année prochaine. Il s’agira, a expliqué le DGA, « d’améliorer notre connaissance des phénomènes hydrodynamiques lors de l’éjection du missile du bateau. »

Toujours au sujet des missiles balistiques emportés par les SNLE, le DGA a rappelé que la version M51.2 « emporte des têtes nucléaires dites ‘océaniques’, qui autorisent la grande portée, ce qui n’était pas le cas des têtes du [missile] M45. »

« La 3e génération, qui doit voir le jour à l’horizon 2025, vise à maintenir les capacités de notre composante océanique face aux défenses antimissiles les plus sévères; ceci nous amène à également revoir la partie haute. Ce faisant cela génère une charge de travail supplémentaire pour les industriels de la propulsion », a expliqué M. Collet-Billon. « Notre souci est de les alimenter en permanence. On a donc prévu de rénover un étage du M51 tous les dix ans. On est là sur des flux extrêmement tendus en termes de production sur mesure », a-t-il précisé.

Enfin, relativement peu connue par rapport aux autres composantes de la dissuasion nucléaire française, la Force Aéronavale Nucléaire (FANu) aura à effectuer, également en 2016, un tir d’entraînement du missile ASMP-A (air-sol moyenne portée / amélioré), « à partir d’un Rafale catapulté du porte-avions en Méditerranée, avec ravitaillement en vol, etc », a indiqué M. Collet-Billon. « C’est une très grosse opération à monter », a-t-il dit aux sénateurs.

La France est le seul pays à disposer d’une force comme la FANu. Cette dernière n’a pas d’avions ni de pilotes qui lui sont propres.

« Pour les marins du groupe aéronaval et du groupe aérien embarqué, mettre en œuvre la FANu fait partie du spectre de leurs missions et de leurs savoir-faire. La capacité de la FANu repose sur la capacité d’emport du missile nucléaire ASMP/A (air-sol moyenne portée/ amélioré) par le Rafale au standard F3″, expliquait, en 2014, l’amiral Philippe Coindreau, l’ex-commandant la Force d’action navale.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Le chef d’état-major de la Marine souhaite un second porte-avions

Message par corsair le Ven 13 Nov - 11:47



Si, comme a coutume de le répéter l’amiral Bernard Rogel, le chef d’état-major de la Marine nationale (CEMM), la France reste en Europe, dans le domaine naval, un « îlot de verdure dans une zone de désertification », elle le doit en particulier au Charles-de-Gaulle, son unique porte-avions.

« On essaie d’agréger la puissance maritime européenne autour de ce symbole qu’est le porte-avions », a-t-il dit aux sénateurs de la commission des Affaires étrangères et de la Défense, en commentant le prochain déploiement du Charles-de-Gaulle, dont le groupe aéronaval intégrera des frégates belge et britannique.


Par la suite, dans ses réponses aux sénateurs, l’amiral Rogel s’est attaché à démontrer l’utilité, pour la marine française de disposer d’un porte-avions.

« J’observe que ce bâtiment est le dernier de ce type en Europe, au moment où la Chine va en construire quatre, l’Inde également; où les États-Unis en ont onze qu’ils renouvellent; où les Britanniques en construisent deux », a ainsi fait remarquer le CEMM.

« Le savoir-faire de notre groupe aéronaval agit, dans ce contexte, comme un pôle d’attraction des marines occidentales et notamment européennes. Pourquoi les Français baisseraient-ils la garde précisément à cet instant? », a ensuite demandé l’amiral Rogel. « Il y a là quelque chose que je ne comprends pas très bien, alors que nous avons réussi à nous maintenir parmi les meilleurs au monde jusque-là! », a-t-il ajouté.

S’agissant des coûts liés au déploiement du groupe aéronaval, l’amiral Rogel les a relativisés. « Nous émargeons très peu au surcoût des OPEX » dans la mesure où, « en moyenne annualisée, la marine met 5.000 marins en permanece à la mer », a-t-il fait valoir. Or, a-t-il poursuivi, « ces 5.000 marins en opérations – qui incluent donc les déploiements du porte-avions – émargent pour moins de 100 millions d’euros sur le 1,2 milliards d’euros affecté aux OPEX. La proportion parle d’elle-même. »

Sur le plan stratégique, l’amiral Rogel ne veut pas que l’on « soit frappé du syndrome du poisson rouge, qui fait un tour de bocal, puis oublie! ». Et de rappeler que le porte-avions a été régulièrement utilisé (notamment quand la France en avait deux, à savoir le Foch et le Clémenceau) au large des Balkans ou du Liban.

Le porte-avions « a fait la démonstration que lorsqu’on ne peut arriver par les airs ou par la terre, on peut arriver par la mer. En Afghanistan, c’est le porte-avions français qui est arrivé le premier sur zone! Il ne faut pas lui faire de mauvais procès », a plaidé le CEMM. « Militairement, l’intérêt du porte-avions est évident. Sa possession est une question politique, et pas seulement militaire », a-t-il continué.

Mais l’avenir inquiète l’amiral Rogel. « Il existe des situations où seul le porte-avions pourra agir, faute de pays alliés suffisamment proches ou d’accords suffisamment rapide pour y stationner des avions. (…) Il est un outil complémentaire de l’armée de l’Air, avec laquelle nous sommes aujourd’hui très proches. Simplmeent, nous avons besoin d’un outil de défense global pour tenur le rang d’une puissance mondiale. C’est le cas aujourd’hui », a-t-il affirmé.

« La question qu’il vous revient de trancher, a continué le CEMM à l’adresse des sénateurs, est de savoir si on doit garder ou non toutes les composantes qui font que cet outil est global ».

Alors qu’un sénateur lui a demandé son souhait – s’il n’en avait qu’un – pour améliorer le budget de la Marine, l’amiral Rogel a été direct : « je répondrais (…) par un seul voeu : un second porte-avions! ».

Ce second porte-avions (le PA2) est devenu, au fil du temps, un serpent de mer. En 2001, et alors qu’un rapport du sénateur André Boyer, l’avait estimé plus que nécessaire, la Loi de programmation militaire (LPM) 2003-2008, élaborée en période de cohabitation, le renvoya à plus tard.

En 2007, alors candidat à l’Élysée, Nicolas Sarkozy avait affirmé que le PA2 était une « évidence opérationnelle et politique ». Mais cette « évidence » n’était pas une urgence pour la LPM 2009-2013, pas plus qu’elle ne l’est pour la LPM en cours d’exécution. Et cela, en raison des contraintes budgétaires. « Quand on veut faire quelque chose, on trouve les moyens. Quand on ne veut pas, on trouve des excuses », disait le général Patton.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

et ce fut le 13 novembre

Message par corsair le Mar 17 Nov - 15:03






info transmise hier soir dans le journal en raccourcie

Les chasseurs français ont largué 20 bombes dimanche sur le fief de l'organisation Etat islamique à Raqqa, dans l'est de la Syrie, détruisant un poste de commandement et un camp d'entraînement, a annoncé le ministère de la Défense, deux jours après les attaques qui ont ensanglanté Paris.

"Le premier objectif détruit  les structures utilisées par Daech comme poste de commandement, centre de recrutement jihadiste et dépôt d'armes et de munitions. Le deuxième objectif abritait un camp d'entraînement terroriste", a précisé le ministère dans un communiqué.



Douze appareils, dont dix chasseurs, ont été engagés simultanément à partir des Emirats arabes unis et de la Jordanie et ont largué 20 bombes. "Planifiée sur des sites préalablement identifiés lors des missions de reconnaissance réalisées par la France, cette opération a été conduite en coordination avec les forces américaines", précise le ministère.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) rapporte qu'"il y a eu au moins 36 explosions dans la nuit à Raqqa, certaines causées par des frappes aériennes, d'autres par des explosifs. Les explosions ont secoué la cité entière. Il y a eu des raids au nord et au sud de Raqqa".

Parmi les cibles visés, l'OSDH a cité la "brigade 17", un camp d'entraînement incluant des dépôts d'armes.



Le président français François Hollande avait averti samedi que son pays serait "impitoyable" sur tous les terrains, intérieur et extérieur, après les attentats qu'il a qualifiés "d'acte de guerre".



retour sur le drame

Les services de sécurité français redoutaient une action terroriste inspirée du mode opératoire utilisé lors des attentats de Bombay, en novembre 2008, caractérisé par des attaques simultanées au moyen de fusils d’assaut et de grenade, de prises d’otages et de kamikazes.

Ce mode opératoire se déroule en 3 phases. La première consiste à causer le maximum de pertes avant l’intervention de la police. La seconde prévoit de se laisser volontairement assiéger, éventuellement avec des otages, pour en arriver à la dernière, c’est à dire à l’affrontement avec les forces de sécurité.

Et c’est ce qui est arrivé à Paris, le 13 novembre au soir. Ainsi, dans les environs immédiats du Stade de France, à Saint-Denis, une première explosion a été entendue à 21H20, suivie par deux autres, alors que venait de débuter le match de football opposant l’équipe de France à celle de l’Allemagne.

Le président Hollande, qui assistait à la rencontre, a été exfiltré vers le ministère de l’Intérieur. Pour ne pas créer un mouvement de panique, les 80.000 personnes qui avaient pris place dans les tribunes ne sont pas immédiatement informées des événements.

Les explosions entendues ont été causées par trois individus portant des ceintures d’explosifs. Au moins une personne y a laissé la vie. Il s’agit alors des premiers attentats suicides commis en France.

Dans le même temps, des fusillades ont éclaté dans plusieurs rues des Xe et XIe arrondissement de Paris. Plus tard, on comptera 18 tués dans la rue de Charonne, au moins 12 dans la rue Alibert, et 5 dans la rue de la Fontaine au roi. Sur le boulevard Voltaire, un autre kamikaze a mis à feu les explosifs qu’il portait sur lui, sans faire de victimes apparemment.

Mais c’est au Bataclan, une célèbre salle de spectacle qui affichait complet pour un concert du groupe de garage rock californien Eagles of the Death Metal, que le bilan est, de loin, le plus lourd. Quatre hommes armés, à visage découvert, ont fait irruption dans l’enceinte en criant « Allah akhbar! » et en ouvrant le feu sur le public avec leurs armes automatiques. Selon les témoignages, ils ont méthodiquement tué les personnes sur leur passage.

Vers minuit, le président Hollande, lors d’une brève allocution radio-télévisée, a annoncé l’instauration de l’état d’urgence sur l’ensemble du territoire et « le rétablissement immédiat des contrôles aux frontières ». Le « Plan Blanc » est déclenché par les hôpitaux de Paris afin de mieux prendre en compte les blessés.

Peu avant, le président Obama a été le premier dirigeant à réagir. Les attaques de Paris « frappent toute l’humanité et nos valeurs universelles », a-t-il affirmé, avant de lancer, en français, la devise « liberté, égalité, fraternité ». Et d’assurer la France, plus « vieil allié des États-Unis », du soutien américain.

Aux environs de 00H30, le RAID, l’unité d’élite de la Police nationale, a donné l’assaut contre les terroristes retranchés au Bataclan avec des otages. Assaut qui s’est terminé vers 1 heure, avec la mort des 4 hommes armés, dont 3 se sont donnés la mort en actionnant leur ceinture d’explosifs.

Sur place, le président Hollande a déclaré que « nous allons mener le combat » et il « sera impitoyable ». Et d’ajouter : « Les terroristes capables de telles atrocités doivent savoir qu’ils auront face à eux une France déterminée et unie ».

Ces attaques ont mobilisé d’importants effectifs policiers et militaires, dont 2.200 personnels du 36 quai des Orfèvres, 950 agents de police, 3 escadrons de gendarmerie mobile, 3 compagnies de CRS et 1.500 soldats. Et c’est sans compter sur la mobilisation des services de secours et d’urgence (sapeurs-pompiers de Paris, SAMU, etc…).

Quant au bilan – encore provisoire – de ces attentats, il est très lourd : l’on compte au moins 128 tués et 180 blessés, dont 99 sont dans un état critique. En outre, on ignore si tous les terroristes ont été neutralisés, sachant que 8 ont été tués.

À l’issue d’un conseil de Défense, tenu ce 14 novembre à l’Élysée, le président Hollande a annoncé un deuil de 3 jours.

« Ce qui s’est produit hier à Paris et à Saint Denis près du stade France est un acte de guerre. Et face à la guerre le pays doit prendre les décisions appropriées. C’est un acte de guerre commis par une armée jihadiste contre les valeurs que nous défendons et ce que nous sommes : un pays libre. C’est un acte de guerre préparé. Planifié de l’extérieur avec une complicité intérieur que l’enquête établira », a affirmé le chef de l’État. « Un acte d’une barbarie absolue », a-t-il insisté.

« Des militaires patrouilleront en plein Paris tout au long de ces prochains jours. La France, parce qu’elle a été agressée lâchement, sera impitoyable. Elle agira avec tous les moyens, dans le cadre du droit, et sur tous les terrains, intérieurs comme extérieurs, avec nos alliés qui sont eux-mêmes visés par cette menace terroriste », a encore déclaré le président Hollande.

Reste à savoir quelle est l’organisation qui est à l’origine de ces attaques. L’État islamique (EI ou Daesh) est le suspect numéro un. Viennent ensuite des mouvements liés à al-Qaïda, comme al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA), qui a revendiqué le massacre de la rédaction de Charlie Hebdo, en janvier, ou encore al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), chassé du Nord-Mali, avec d’autres groupes jihadistes, par les forces françaises en 2013.




L’exécutif français avait promis une riposte « impitoyable » contre les responsables des attentats de Paris qui, ont revendiqués par l’État islamique (EI ou Daesh), ont fait au moins 132 tués selon un dernier bilan non encore définitif.

Ainsi, ce 15 novembre, soit 48 heures après les attaques, pas moins de 12 avions, dont 10 chasseurs bombardiers Rafale et Mirage 2000 D/N,ont décollé des Émirats arabes unis et de Jordanie pour mener un raid massif contre Raqqa, le fief de l’EI en Syrie.

Les moyens aériens de la force Chammal (soit 6 Rafale et 6 Mirage 2000D/N ainsi qu’un avion de patrouille maritime ATL2 et un ravitailleur)  ont donc été, dans leur quasi-totalité, mobilisés pour cette opération.

Au total, a précisé le ministère de la Défense, 20 bombes ont été larguées pour détruire deux objectifs de l’EI.

« Le premier objectif détruit était utilisé par Daech comme poste de commandement, centre de recrutement jihadiste et dépôt d’armes et de munitions. Le deuxième objectif abritait un camp d’entraînement terroriste », a-t-il indiqué.

« Planifiée sur des sites préalablement identifiés lors des missions de reconnaissance réalisées par la France, cette opération a été conduite en coordination avec les forces américaines », a encore affirmé le ministère de la Défense.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Le Charles-de-Gaulle se prépare à frapper Daech

Message par corsair le Mar 17 Nov - 15:04

Le porte-avions Charles-de-Gaulle doit appareillé le 19/11 avec 18 rafales et 8 super etendard modernisés, 2 Hawkeye et 4 hélicoptères. et atteindra le golfe arabo-persique mi-décembre pour participer aux opérations militaires contre l'Etat islamique (Daech).



Débat à l'Assemblée le 25 novembre.  Un débat aura lieu à l'Assemblée nationale et au Sénat le 25 novembre pour prolonger l'intervention des forces armées en Syrie, a-t-il précisé, le gouvernement ayant l'obligation de consulter le Parlement d'ici début janvier. "Notre objectif est d'accroître et de poursuivre la lutte contre Daech, nous ciblons cette organisation dans le cadre de la légitime défense collective alors qu'elle développe ses actions terroristes", a dit Stéphane Le Foll, citant la déclaration du Premier ministre, lors du conseil.

Le groupe aéronaval est en principe constitué, en plus du porte-avions, d'une frégate de lutte anti-sous-marine, d'une frégate anti-aérienne, d'un sous-marin nucléaire d'attaque, d'un pétrolier ravitailleur et d'un avion de patrouille.

Lors de sa précédente mobilisation contre Daech, dans le cadre de l'opération Chammal entre le 23 février et le 18 avril 2015, 12 Rafale, 9 Super-Étendard et un Hawkeye embarqués sur le Charles-de-Gaulle ont effectué plus de 200 missions.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Le congrès de Versaille 16/11/2015

Message par corsair le Mar 17 Nov - 15:05

Ce qu'il faut retenir sur le plan international

Intensification des frappes aériennes dans les semaines à venir. "Nous poursuivrons ces frappes au cours de semaines à venir. Le porte avion Charles-de-Gaulle arrivera jeudi en mer orientale, pour tripler notre capacité d’action. Il n’y aura aucune trêve." Le président de la République a commencé son discours en affirmant une nouvelle fois que "la France est en guerre". "Notre République n'est pas à la portée de méprisables tueurs. La République française a surmonté d'autres épreuves, et elle est toujours là, bien vivante.Ce sont des lâches qui ont tiré sur une foule désarmée. L’ennemi n’est pas insaisissable, il n'est pas hors d’atteinte. Les citoyens ont ressenti l’effroi, ils doivent garder leur sang froid."

Le Président de la rébublique demande une réunion au Conseil de Sécurité de l'ONU. "Elle massacre chaque jour des populations, c'est la raison pour laquelle détruire Daesh concerne toute la communauté internationale. J'ai donc demandé au Conseil de sécurité de se réunir dans les plus brefs délais pour adopter une résolution appelant à la lutte contre Daesh. La nécessité de détruire Daesh constitue un sujet qui concerne toute la communauté internationale."

Le Président de la rébublique va rencontrer Obama et Poutine. "Aujourd'hui, il faut plus de frappes. Mais il faut un rassemblement de tous ceux qui dans le cadre d'une grande et unique coalition. C'est dans cet esprit que je réunirai les présidents Obama et Poutine pour que nous réunissions nos forces. La France parle à tous."

Un appel à la mobilisation de l'Europe. "Chacun est face à ses responsabilités : les pays voisins, mais aussi l’Europe. J'ai demandé au ministre de la défense de mobiliser ses homologues européens dès demain, en vertu du traité de l’U.E qui prévoit que lorsqu’un état est agressé, tous les États membres doivent lui apporter solidarité contre cette agression. C’est un ennemi de l’Europe."

Le President de la République veut des "contrôles coordonnés et systématiques aux frontières" de l'UE. "La question des réfugiés se pose. Ils sont victimes de ce même système terroriste. Voilà pourquoi il est vital que l’Europe accueille ceux qui relèvent du droit d’asile. Mais il faut une protection des frontières extérieures. La France fait en sorte que les pays qui sont confrontés à cet afflux soient aidés : Turquie, Liban… Si l’Europe ne contrôle pas ses frontières extérieures, alors c’est le retour aux frontières nationales, aux murs, aux barbelés."


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Le porte-avions Charles de Gaulle se déploiera au large des côtes syriennes

Message par corsair le Mar 17 Nov - 15:06

À l’issue du Conseil des ministres du 13 novembre, soit quelques heures avant les attaques commises à Paris par Daesh, le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, avait annoncé que le porte-avions Charles de Gaulle appareillerait de Toulon, le 18 novembre prochain, pour une mission « dans le golfe arabo-persique » (GAP), dans le cadre de l’opération Chammal, « d’ici la mi-décembre ».



Mais, depuis les attentats perpétrés à Paris et à Saint-Denis, les plans ont changé. Lors de son discours prononcé devant le Parlement, réuni en congrès à Versailles, ce 16 novembre, le président Hollande a annoncé une intensification des frappes françaises contre Daesh.

« Les actes de guerre de vendredi ont été décidés, planifiés en Syrie, oprganisés en Belgique, perpétrés sur notre sol avec des complicités françaises », a dit le chef de l’État. En conséquence, « la France intensifiera ces frappes contre Daech, il s’agit non pas de contenir mais de détruire cette organisation », a-t-il continué.

Avant de rappeler la destruction d’un camp d’entraînement et un centre de commandement de l’EI à Raqqa (Syrie) par 10 avions de combat (Rafale et Mirage 2000D/N) de l’armée de l’Air, le président Hollande a promis la poursuite de « ces frappes au cours des semaines à venir ».

Et d’ajouter : « Le porte-avions Charles de Gaulle appareillera jeudi [19 novembre] pour se rendre en Méditerranée orientale, ce qui triplera nos capacités d’action. Il n’y aura aucun répit ni aucune trêve ».

Cette nouvelle zone de déploiement du navire amiral de la navire amiral de la Marine nationale et de son groupe aéronaval indique que ses avions embarqués (18 Rafale M et 6 Super Étendard Modernisés) concentreront leurs missions sur les secteurs tenus par l’EI.

Cela étant, les approches de la façade maritime syrienne sont déjà très fréquentés, en particulier par la marine russe, qui dispose d’une base navale à Tartous.

En outre, pour atteindre les régions tenues par l’EI, et à moins d’avoir des accords avec Israël ou le Liban, il faudra survoler l’est de la Syrie, contrôlé par le régime et l’aviation russe, cette dernière menant ses opérations aériennes depuis Lattaquié.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Le président russe Vladimir Poutine a ordonné de "coopérer avec les alliés" français.

Message par corsair le Mar 17 Nov - 20:38

Moscou, 17 nov 2015 
Le président russe Vladimir Poutine a ordonné mardi à ses navires de guerre déployés en mer Méditerranée d'entrer en "contact direct" avec le porte-avions Charles-de-Gaulle et de "coopérer avec les alliés" français.

"Un détachement naval français mené par un porte-avions arrivera bientôt dans votre secteur. Il faut établir un contact direct avec les Français et travailler avec eux comme avec des alliés", a déclaré Vladimir Poutine lors d'une réunion de l'état-major de l'armée russe consacrée aux opérations militaires en Syrie.


Le président russe s'est par ailleurs entretenu par téléphone avec son homologue français François Hollande, avant une rencontre prévue le 26 novembre. Les deux chefs d'Etat se sont mis d'accord pour une "coordination plus étroite" de leurs agences de renseignement sur le conflit syrien après les attentats vendredi à Paris, a indiqué le Kremlin.

Comme la France après ces attentats, la Russie a décidé mardi d'intensifier ses frappes en Russie en raison du crash de l'Airbus russe en Egypte, désormais considéré comme un attentat par Moscou.


Des bombardiers stratégiques russes ont pour la première fois frappé des positions de l'organisation État islamique (EI) en Syrie, où Moscou mène depuis le 30 septembre une campagne de frappes aériennes, a indiqué le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou lors de la réunion de l'état major.

Jusqu'à présent, la Russie n'utilisait en Syrie que des bombardiers tactiques et des avions d'appui au sol. L'utilisation de bombardiers stratégiques à long rayon d'action, plus puissants et décollant depuis la Russie, constitue une nouvelle étape dans la démonstration de force militaire russe dans le pays.

Des bombardiers Tu-22 ont frappé mardi matin des cibles de l'EI dans les provinces de Raqa (nord-est) et de Deir Ezzor (est), tandis que des Tu-160 et des Tu-95MC ont bombardé les provinces d'Alep (nord-ouest) et d'Idleb (nord-ouest), selon M. Choïgou.

Selon le chef d'état-major russe Valeri Guerassimov, l'aviation de Moscou a frappé en 48 jours d'intervention 4.111 cibles en Syrie pour un total de 2.299 sorties, détruisant 562 postes de commandement, 64 camps d'entraînement et 54 ateliers de fabrication de munitions et de matériel.

"Le nombre de sorties a doublé, ce qui permet de mener des frappes puissantes et précises sur les combattants de l'EI sur tout le territoire de la Syrie", s'est félicité le ministre de la Défense.

L'armée russe a en outre annoncé qu'elle allait renforcer son contingent aérien en Syrie de 37 avions, dont huit Su-34 et 4 Su-27.

Le président français François Hollande a annoncé lundi que le porte-avion Charles-de-Gaulle allait être déployé en Méditerranée orientale pour prendre part aux opérations en Syrie. Il va quitter Toulon, dans le sud de la France, jeudi.

La France a promis d'"intensifier ses opérations en Syrie" après les attentats meurtriers du 13 novembre à Paris, revendiqués par les jihadistes de l'EI. Dimanche soir, l'aviation française a massivement bombardé Raqa, capitale de facto du groupe dans le nord de la Syrie.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Avec l’engagement de bombardiers stratégiques, les opérations russes en Syrie prennent une autre dimension

Message par corsair le Mar 17 Nov - 20:40



Jusqu’à présent, l’aviation russe n’avait engagé en Syrie, depuis la base aérienne de Lattaquié, que des bombardiers tactiques de type SU-24 Fencer et SU-25 « Frogfoot », ainsi que des avions multirôles Su-30 SM.

Or, en même temps que Moscou a reconnu qu’un avion civil russe avait bel et bien été la cible d’un attentat alors qu’il volait au-dessus du Sinaï, le 31 octobre dernier, l’aviation russe a mené, ce jour, des raids aériens d’envergure à Raqqa, le fief syrien de l’État islamique.

Une reponsable américain avait évoqué, plus tôt dans la journée, la présence de bombardiers stratégiques russes dans cette opération. Cela a été confirmé par Sergueï Choïgou, le ministre russe de la Défense.

« Des bombardiers stratégiques russes ont pour la première fois frappé des positions de l’organisation État islamique (EI) en Syrie, où Moscou mène depuis le 30 septembre une campagne de frappes aériennes », a en effet déclaré M. Choïgou.

« Aujourd’hui, de 05h00 à 05h30 (heure de Moscou), 12 bombardiers à long rayon d’action et des bombardiers Tu-22M3 ont frappé des cibles de l’EI dans la province de Raqqa et de Deir ez-Zor. De 09h00 à 09h40 (de 06h00 à 06h30 UTC) des bombardiers stratégiques Tu-160 et Tu-95MS ont lancé 34 missiles de croisière sur des cibles des terroristes dans les provinces d’Alep et d’Idleb », a précisé le ministre russe.

Le Tu-22M « Backfire » est un bombardier supersonique à géométrie variable et à long rayon d’action pouvant emporter 24 tonnes de bombes classiques. Le Tu-95 MS « Bear H » est un quadrimoteur dont on a pris l’habitude, ces dernière années, de voir patrouiller près de l’espace aérien de l’Otan. Cet appareil est en mesure de tirer une dizaine de missiles de croisière conventionnels KH555 de 3.000 Km de portée.

Enfin, le Tu-160 « Blackjack » est le plus récent. Supersonique, cet appareil, qui bénéficie actuellement d’un programme de modernisation, emporte une charge offensive maximale de 40 tonnes.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Les navires russes présents en Méditerranée vont « travailler » avec le porte-avions Charles de Gaulle

Message par corsair le Mar 17 Nov - 20:41

Comme l’a annoncé le président Hollande, lors de son discours prononcé devant les députés et les sénateurs réunis en Congrès, à Versailles, le groupe aéronaval constitué autour du porte-avions Charles de Gaulle se déploiera dans les prochains jours en Méditerranée orientale, soit au large des côtes syriennes.



Or, actuellement, cette zone est relativement « encombrée » par les navires de la marine russe, laquelle dispose d’une base navale à Tartous, en Syrie.

Aussi, lors d’une réunion avec l’état-major de ses forces armées, le président russe, Vladimir Poutine, donné l’ordre, ce 17 novembre, aux navires russes croisant en Méditerranée d’entrer en contact avec le groupe aéronaval français dès qu’il sera sur zone.

« Un détachement naval français mené par un porte-avions arrivera bientôt dans votre secteur. Il faut établir un contact direct avec les Français et travailler avec eux comme avec des alliés », a en effet ordonné M. Poutine.

Selon le Kremlin, le président russe et son homologue français, François Hollande, ont eu un entretien téléphonique, ce jour, au cours duquel ils ont convenu d’une coordination plus étroite entre leurs services de renseignements au sujet du conflit syrien. Les deux hommes se rencontreront le 26 novembre prochain.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Des avions d’attaque américains A-10 Warthog ont détruit une centaine de camions-citerne de Daesh

Message par corsair le Mar 17 Nov - 20:42


le A10 surnom Tueur de chars

L’US Air aura tellement de mal à se passer de son célèbre avion d’attaque A-10 Thunderbolt II (ou Warthog) qu’il est désormais question de retarder son retrait du service actif en raison de son taux d’utilisation élevé dans les opérations en cours. Du moins, c’est ce qu’a affirmé, le 10 novembre, le général Herbert Carlisle, chef de l’Air Combat Command.

Depuis octobre, et après un premier engagement en Irak, 12 appareils de ce type ont été affectés à la base turque d’Incirlik afin de mener des missions en Syrie.

Et ils ont encore montré la preuve de leur efficacité au cours de ces dernières heures en détruisant, avec l’appui d’un AC-130 Gunship, 116 camions-citerne utilisés par les jihadistes de Daesh, dans la région de Boukamal, situé près de la frontière irakienne. Les véhicules ont été visés alors qu’ils étaient en train de remplir leur réservoir.

« Ce n’est pas la première fois que des camions-citernes sont attaqués, mais c’est la première fois qu’autant de camions ont été touchés », a précisé un porte-parole de l’opération Inherent Resolve.


En outre, des F-15 ont largué des tracts peu avant l’intervention des A-10 afin de prévenir les chauffeurs des camions de s’éloigner. Un porte-parole du Pentagone, le capitaine Jeff Davis, a expliqué que tous n’appartenaient pas forcément à Daesh.

La coalition internationale cherche avant tout à priver l’EI de ses ressources financières, qu’il tire en partie de l’exploitation des champs pétroliers qu’il contrôle en Irak et surtout en Syrie. La contrebande de pétrole lui rapporterait ainsi, selon les estimations, entre 1 et 1,5 millions de dollars par jour (sur la base d’un baril à 45 dollars).

La semaine passée, avant les attaques commises à Paris, des Mirage 2000D/N français ont ainsi visé à trois reprises les infrastructures pétrolières contrôlées par Daesh.

Cela étant, les États-Unis ont quelque peu bousculé leurs plans. Ainsi, le porte-avions USS Harry S. Truman, qui était attendu dans le golfe arabo-persique au début de l’année prochaine, a finalement appareillé de Norfolk plus tôt que prévu. Actuellement, l’US Navy ne dispose d’aucun groupe aéronaval dans la région, l’USS Theodore Roosevelt n’ayant pas été relevé après son départ, en octobre. Cependant, le groupe expéditionnaire constitué autour du navire d’assaut amphibie USS Essex est sur zone.

Outre l’USS Harry S. Truman, la coalition internationale anti-Daesh pourra également compter sur le porte-avions français Charles de Gaulle, qui se déploiera prochainement en Méditerranée orientale avec un vingtaine d’avions de combat à bord.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

FANC : La FS Prairial en route pour la Nouvelle-Zélande pour Southern Katipo 2015

Message par corsair le Mar 17 Nov - 20:43

17/11/2015 Sources : État-major des armées



Le 15 octobre 2015 au matin, la frégate de surveillance Prairial et son équipage ont quitté leur port base de Papeete et mis le cap sur la Nouvelle-Zélande pour une mission de deux mois au cours de laquelle ils participeront à l’exercice Southern Katipo 2015 (du 23 octobre au 23 novembre 2015).

Southern Katipo est un exercice multinational organisé par la Nouvelle-Zélande tous les 2 ans (en alternance avec l’exercice Croix du Sud organisé par les FANC lui aussi tous les 2 ans). Pour cette édition, l’exercice a mobilisé environ 2 500 participants issus de 8 nations* du Pacifique Sud. Le scénario retenu est basé sur l’intervention d’une coalition dans un pays dont la situation sécuritaire s’est dégradée suite à des conflits communautaires. Cet exercice, pour lequel la France a déployé la frégate de surveillance Prairial (FAPF) ainsi qu’une section du RIMaP-NC (FANC), est l’occasion de développer l’interopérabilité avec les différentes nations présentes.

Les dix jours de transit vers Auckland, ont été mis à profit pour parfaire l’entraînement de l’équipage, et pour réaliser des patrouilles de surveillance maritime visant notamment à détecter les actes de pêche illégale. Appuyé par son hélicoptère embarqué (AL III de la 22S), le Prairial détecte, et si besoin, visite les navires en action de pêche afin de vérifier la bonne application des règles de la Western Central Pacific Fisheries Commission ** (WCPFP).

Le Prairial a placé ses deux premières escales en Nouvelle-Zélande sous le signe de la coopération, du rayonnement et de la mémoire. Ainsi, le 27 octobre, à Auckland, Madame Jeanblanc-Risler, ambassadrice de France en Nouvelle-Zélande a remis sur le pont du Prairial la Légion d’honneur à deux vétérans néozélandais venus se battre sur le théâtre européen pendant la seconde guerre mondiale. Une cérémonie émouvante pour les vétérans comme pour leurs familles. Le cocktail organisé à l’issue a été l’occasion pour l’équipage du Prairialde rencontrer la communauté française de Nouvelle-Zélande, ainsi que des autorités néozélandaises. Puis, en escale à Wellington du 30 octobre au 2 novembre 2015, le Prairial s’est ouvert aux visiteurs : plus de 1 500 personnes ont profité de cette occasion unique pour découvrir la frégate. Le capitaine de frégate Alexis, commandant la frégate, a également profité de cette escale pour rencontrer l’amiral commandant l’état-major de la Marine néozélandaise, ainsi que le deputy-mayor de Wellington.

Le Prairial a repris la mer le 3 novembre 2015 au matin, de concert avec le chasseur de mines HMSNZ Manawanui, en vue de débuter sa mission de Force Protection au profit du HMNZS Canterbury au sein de la force amphibie néerlandaise, l’Amphibious Task Force (ATF), en mission dans les eaux pacifiques.

* Australie, Canada, Etats-Unis, Fidji, France, Nouvelle-Zélande, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Tonga

** La WCPFP est une organisation régionale des pêches qui lie 27 pays, dont la France, le Japon et les Etats-Unis. Elle a pour but la conservation et la gestion des stocks de poissons grands migrateurs, ainsi que la protection d’espèces menacées ou protégées. Reconnue par les Nations-Unis, elle édite des règles qui s’appliquent à tous les navires de pêche.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

18/11/15 midi -Le CdG appareille avec 1 journée d'avance

Message par corsair le Mer 18 Nov - 16:26

Parti en direction de l'est de la Méditerranée pour soutenir l'offensive aérienne français contre Daech, le porte-avions Charles-de-Gaulle a appareillé vers midi, de Toulon ce mercredi.18/11/15



Accompagné de son groupe aéronaval pour prendre part aux efforts de la coalition dans la lutte contre le groupe djihadiste Daech, le porte-avions français Charles-de-Gaulle a appareillé mercredi de Toulon.

Parti en direction de l'est de la Méditerranée, le porte-avions y retrouvera une escorte internationale engagée dans les frappes aériennes contre Daech.



Direction l'est de la Méditerranée avant, probablement, le golfe

« Le président de la République a décidé d'engager le GAN (groupe aéronaval, ) en Méditerranée orientale, avant de lui faire rallier, le cas échéant, le golfe arabo-persique », a indiqué l'amiral René-Jean Crignola, commandant du groupe aéronoval, avant l'appareillage.



Le Charles-de-Gaulle et ses 26 chasseurs bombardiers -18 Rafale et huit Super-Etandard (SEM) - ne mettra que quelques jours pour se rendre sur cette zone, au large de la Syrie ou du Liban, contre environ un mois pour rejoindre le golfe arabo-persique, sa mission initiale.

« Dans les jours qui viennent, l'arrivée sur le théâtre des chasseurs du groupe aérien embarqué, va tripler les capacités actuelles d'action de la France », a souligné M. Crignola, qui commande la totalité de la Task Force 473, comprenant, outre le groupe aéronaval français, plusieurs navires étrangers, parmi lesquels une frégate britannique et une autre belge, le Léopold Ier.


destroyer HMS Defender


la Léopold 1er

info+
Un porte-avions embarquant 32 aéronefs, jusqu’à 7 frégates mobilisées pendant le déploiement, ainsi qu’un sous-marin nucléaire d’attaque et un bâtiment de commandement et de ravitaillement… C’est un groupe aéronaval particulièrement puissant que la France s’apprête à engager contre Daech. 
Renforcer la coalition internationale

Le groupe aéronaval français est lourdement armé et très international, ce qui est aussi une manière de montrer que le combat contre le terrorisme fédère de nombreuses nations. Alors que l’axe Paris-Washington s’est clairement renforcé, la France veut aussi compter sur la Russie, qu’elle souhaite voir rejoindre la coalition contre Daech. Un appel que Moscou semble entendre, l’armée russe ayant à son tour frappé Raqqa hier matin, après un second raid de l’aviation française. Une nouvelle entente qui, justement, offre l’opportunité de positionner le Charles de Gaulle directement en Méditerranée et non, comme cela avait été le cas l’hiver dernier, au nord du Golfe Persique.



Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

3eme raid français/Ragga

Message par corsair le Mer 18 Nov - 16:29



« La France a un ennemi caractérisé, c’est Daesh, il faut le combattre avec détermination, avec tous les moyens, à la fois à l’intérieur et l’extérieur (..) jusqu’à ce qu’il soit anéanti », a affirmé  le ministre de la Défense, au journal télévisé de TF1, le 17 novembre à 20 heures.

Pendant ce temps, 6 Mirage 2000D/N et 4 Rafale de l’armée de l’Air ont mené un nouveau raid – le troisième en 48 heures – contre deux « centres de commandement » de l’État islamique (EI ou Daesh) dans les environs de Raqqa.

« Les premières frappes ont débuté à 19h30 (heure française). Les deux objectifs visés ont été détruits », a précisé l’État-major des armées.  » En 48 heures, les raids français ont ainsi anéanti six objectifs d’importance contrôlés par cette organisation terroriste »

À la question pourquoi ces objectifs n’ont pas été visés plus tôt, le contre-amiral Antoine Beaussant, commandant de la zone maritime de l’océan Indien (ALINDIEN) et de l’opération Chammal, a livré des explications, le 17 novembre.

« Cette lutte, qui a commencé il y a un an, nous allons la poursuivre avec détermination. Aujourd’hui, nous intensifions notre lutte, nous avons frappé ces derniers jours mais notre travail, nous l’avons engagé depuis de longs mois ».

Et d’ajouter : « Les objectifs que nos avions visent aujourd’hui sont des objectifs sur lesquels nous avons travaillé pendant des semaines » après avoir « croisé nos informations ». Et c’est ce qui « nous permet de proposer ensuite au président de la République d’engager » les Rafale et les Mirage 2000.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 42 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 23 ... 42  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum