Plaisir Croisière Forum
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
Twitter FPCroisière
Les posteurs les plus actifs de la semaine
NousDeux(Admin)
 
Z06
 

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée


Evénéments

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Evenement souvenirs 2/2

Message par corsair le Ven 28 Oct - 8:08

Je vous ai proposé un brin de nostalgie avec le lancement du paquebot France, el la trahison du couple Giscard/Chirac, abandonnant le navire, la tristesse de voir partir le navire du Havre...

voici la suite en resumé extrème :

L'achat très médiatisée de l'emblématique paquebot France par Knut Kloster, propriétaire de la ligne des Norwegian Caribbean (maintenant Norwegian Cruise Line) en 1979. 

Lloyd Werft de Bremerhaven, (le chantier est proprieté de Genting HK-crystal cruises, star cruises, dream cruises) a reçu la lourde tâche de transformer l'ex liner français en une aire de jeux des Caraïbes flottante. 

Rebaptisé Norway ,il devint un spectacle familier à Miami et dans les îles des Caraïbes à partir de 1980.


En 2003, une explosion d'une chaudière a marqué la fin de sa carrière de 40 ans et le grand navire a été livré aux déchireurs d' Alang, en Inde en 2006.

J'ai navigué plusieurs fois sur le navire ; s/sFrance- Norway et je le considére comme mon navire préféré de tous les temps. 
Il avait d'exceptionnelles qualités de tenue à la mer et en dépit de la reconstruction il y avait une atmosphère très distincte de "paquebot liner de croisiere". 

(la conservation des photos argentique sont inégales, mais les souvenirs sont intacts)




















































































Et puis le blessure, l'Adieu au Navire, ceux qui l'ont connu ne l'oublient pas





Dernière édition par corsair le Ven 25 Nov - 9:08, édité 1 fois


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Harmony arrive à sont port teter de ligne

Message par corsair le Sam 5 Nov - 7:38

05/11/2016

trois navires de la classe Oasis de Royal Caribbean se rencontrent pour la première fois en mer

Les navires de la classe Oasis de Royal Caribbean, l'Oasis of the Seas, l'Allure of the Seas et la nouvelle Harmony of the Seas, tous réunis en mer plus tôt aujourd'hui. Cela a marqué le premier, et peut-être que le temps d'une réunion, comme cela pourrait se produire.



Les trois navires rendezvoused au large de la côte de Fort Lauderdale, en Floride, dans une célébration de l'arrivée de l'Harmonie de la mer à son nouveau port d'attache de Port Everglades.

Harmony of the Seas est le plus grand navire de croisière dans le monde, juste devançant ses navires jumeaux Oasis of the Seas et Allure of the Seas. Les trois navires représentent la réunion des plus grands navires de croisière dans le monde, en un seul endroit.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evénéments

Message par corsair le Lun 7 Nov - 7:19

corsair etait sur le pont pour suivre l'Evenement et traquer des images, sur l'arrivée et la mise en service d'Harmony OtS  aux USA _ 04-05/11/2016



trois navires de la classe Oasis de Royal Caribbean se rencontrent pour la première fois en mer



En exclusivite France







































































Photos +









Rendez-vous à la mer


L'Oasis class, navires de Royal Caribbean ; l'Oasis of the Seas, l'Allure of the Seas et Harmony of the Seas, se sont salués à la mer pour la première et peut-être pour longtemps. Les trois "records sisterships" se sont réunis pour célébrer l'arrivée au États-Unis d'Harmony, à la veille des débuts du navire dans son nouveau port tete de ligne permanent de Port Everglades à Fort Lauderdale.

L'Oasis et Allure sont 225,282 GT et peut accueillir 5.400 passagers (occupation double) et un maximum de 6.296 passagers.

Le plus récent et le plus jeune des trois navires, l'Harmony, a officiellement revendiqué le titre de plus grand navire de croisière du monde, en battant ses jumeaux par un pied de longueur(30,5cm) et près de 1 700 GT de plus.


Photos+ Corsair














Info Imagesup en directes-corsair



Harmony est le carré bleu foncé , au niveau de l'indication 'port everglades'
le carré plus à droite : Freedom of the seas


12.32 PM(en direct - 17.32 france) Harmony à quai à Port Everglades



12.46 PM



Harmony appareillera à 19.00PM (minuit en France) , pour sa premiere croisiere americaine
IMO:  9682875 - MMSI:  311000396 - Indicatif d' appel:  C6BX8
Pavillon:  Bahamas Port d'attache :Nassau
Jauge :  227700 GT - Port en lourd :  15,000 t
Longueur totale x Largeur extrême: 362.12m × 47.42m
Année de construction: 2016 STX St Nazaire



Harmony le 05/11/2016...1er embarquement à Port Everglades



Harmony le 05/11/2016 19.00PM...1er...appareillage de Port Evergades






1 semaine sup


11/11/2016 art en traduc auto

Baptisé à Fort Lauderdale Harmony of the Seas, le plus grand et le plus efficace navire de croisière dans le monde




Port Everglades a célébré hier soir le baptême officiel de Harmony of the Seas , le plus grand et le plus innovant navire de croisière dans le monde. Après un été passé la saison inaugurale en Méditerranée, après avoir positionné le voyage transatlantique en Floride, culminant avec l' impressionnant rendez-vous avec les deux autres navires jumeaux, Oasis et Allure of the Seas, le dernier ajout à la flotte Royal Caribbean International été si célèbre et baptisé comme d' habitude. 
une cérémonie spéciale, renforcée aussi par l'objectif atteint, au cours des derniers jours, le 46e anniversaire de la société , et le choix de la marraine, élu dans le cadre d'un concours lancé en Floride sud visage pour localiser un modèle d'éducateur, qui a été la source d' inspiration pour la nouvelle génération de jeunes.



Plus d' un millier de demandes reçues ont conduit au choix de vingt-trois  Bretagne Affolter , commis de 2014 à collaborer avec   Teach for America Miami-Dade en 2014 , non-exploitation organisme sans but lucratif d' enseignement dans les écoles fréquentées par les étudiants à faible revenu afin d'accroître leur opportunités futures. Un engagement a souligné lors de la cérémonie aussi par le PDG de Royal Caribbean Cruises Richard Fain: " Son travail a transformé la vie de nombreux enfants ."



Le directeur a ensuite porté son attention sur le grand protagoniste, Harmony of the Seas: " l' ADN peut être le même que celui des deux autres jumeaux, mais pour l' harmonie , nous avons combiné les meilleures idées de nos nouveaux navires, y compris la classe Quantum , et nous avons utilisé ici . " Parmi les améliorations, Fain a partagé l' efficacité énergétique obtenue à bord, le plus élevé de l'ensemble de la flotte , " est plus efficace que 20% par rapport à Allure et Oasis et, comme les 16 autres navires de la flotte, ne produit pas de déchets aux sites d' enfouissement, ou tout est recyclé ou incinéré ou recyclé d'une manière responsable . "


Capitaine Gus Andersson, Michael Bayley, président et chef de la direction de Royal Caribbean International et Bretagne Affolter

La cérémonie a débuté par un spectacle de danseurs à l' AquaTheater , l' une des caractéristiques les plus uniques des navires Oasis de classe. Et pour le baptême du plus grand navire de croisière dans le monde , il ne pouvait pas être utilisé tout d'une bouteille de champagne. Ces derniers mois, Royal Caribbean a travaillé en partenariat avec Veuve Cliquot pour créer une bouteille exclusive, mais surtout plus grand que tout autre format disponible sur le marché. 
Un trapéziste qui a donné du haut , puis ensuite amené sur scène par le bouton électronique utilisé pour le lancement du grand magnum de champagne, lancé le long de la tyrolienne dans Central Park, l' un des sept districts du bord. Pour sa pause, il a explosé une longue série de festivités: une pluie de confettis tirés tout au long du navire, au concert du chanteur Jon Secada, lauréat du prix Grammy.



Harmony of the Seas sera alors rejoint officiellement aujourd'hui avec sa soeur Allure du navire de la mer à Port Everglades, le port à partir duquel offrira toute l'année en alternance de sept nuits itinéraires dans les Caraïbes orientales. La croisière inaugurale sera mis à la voile demain, le 12 Novembre.



Dernière édition par corsair le Sam 12 Nov - 8:00, édité 1 fois


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

souvenirs pour nos grands peres

Message par corsair le Ven 11 Nov - 7:50

11/11/2016

souvenirs pour nos grands peres  

11 novembre 1918


Lundi 11 novembre 1918, 11 heures : dans toute la France, les cloches sonnent à la volée.

Au front, les clairons bondissent sur les parapets et sonnent le « Cessez-le-Feu », « Levez-vous », « Au Drapeau ». La « Marseillaise » jaillit à pleins poumons des tranchées. Même soulagement en face, dans le camp allemand.

Pour la première fois depuis quatre ans, Français et Allemands peuvent se regarder sans s'entretuer. Un armistice (arrêt des combats) a été conclu le matin entre les Alliés et l'Allemagne, dernière des Puissances Centrales à rendre les armes. Il laisse derrière lui huit millions de morts et six millions de mutilés.

Les survivants ont perdu la foi dans les valeurs morales et spirituelles qui ont fait la grandeur et l'unité de l'Europe. Mais ils veulent croire que cette guerre qui s'achève restera la dernière de l'Histoire, la « der des der »...

La défaite inéluctable de l'Allemagne

Dès l'échec de leur contre-offensive de juillet 1918, les Allemands ont compris qu'ils n'avaient plus aucun espoir d'arracher la victoire.



C'est que les troupes américaines, fortes de quatre millions d'hommes, arrivent en renfort des Anglais et des Français.

Le 3 octobre, l'empereur Guillaume II nomme à la chancellerie (la direction du gouvernement) le prince Max de Bade. Il espère que cet homme modéré saura obtenir des conditions de paix convenables de la part des Alliés.

Cela devient urgent car l'Allemagne bascule dans l'anarchie et la guerre civile cependant que ses alliés cessent les combats et signent l'un après l'autre des armistices.

Le 9 novembre au matin, le prince Max de Bade téléphone à l'empereur, à Spa. « Votre abdication est devenue nécessaire pour sauver l'Allemagne de la guerre civile », lui dit-il. Guillaume II s'y résout et part en exil.

Un armistice mal accepté

Les militaires s'étant défaussés, c'est à un civil, Matthias Erzberger, que revient la pénible tâche de négocier l'armistice.

En France, la demande d'armistice fait débat. Le président de la République Raymond Poincaré et le général Philippe Pétain voudraient profiter de l'avantage militaire pour chasser les Allemands de Belgique, envahir l'Allemagne elle-même et signifier à celle-ci l'étendue de sa défaite.


foch

Mais le généralissime des troupes alliées, Ferdinand Foch, et le chef du gouvernement, Georges Clemenceau, ne croient pas l'armée française capable de se battre encore longtemps et souhaitent en finir au plus vite.



le village où les plénipotentiaires allemands ont signé le "cessez le feu "le 7/11/1918? 
Il s'agit d'Homblières et dans le presbytère! Une plaque commémorative a été inaugurée le 7/11 1925 :" C'est dans cette maison que le général Debeney commandant la 1re Armée a reçu les parlementaires Allemands qu'il a dirigés sur Rethondes le 8 novembre 1918 à 1 heure du matin".
C'est bien le capitaine Lhuilliez qui a reçu Erzberger et Vinterfeldt sur la route de Fourmies à la Capelle , le 7 à 20h28!( passage des lignes françaises. 
La table sur laquelle le document a été signé et la plaque ont été brisées par les Allemands en 1940.


L'armistice est signé dans le wagon spécial du généralissime Foch, au carrefour de Rethondes, au milieu de la forêt de Compiègne, le 11 novembre à 5h15 du matin.



Les Français ne manquent pas de noter que ce jour est la fête du saint patron de leur pays, Saint Martin, alors très populaire.



Les Allemands se voient soumettre des « conditions » sans aucune marge de négociation :
– Ils doivent livrer l'essentiel de leur armement, de leur aviation et de leur flotte de guerre.
– Leur armée est sommée d'évacuer sous 30 jours la rive gauche du Rhin (en Allemagne même) ainsi que trois têtes de pont sur la rive droite, Coblence, Cologne et Mayence.



L'armistice est conclu pour 36 jours mais sera régulièrement renouvelé jusqu'au traité de paix du 28 juin 1919.


cliquer sur le lien

https://vimeo.com/134077859
Le 11 novembre 1918 à Strasbourg

Amertume des vaincus



La demande d'armistice étant venue des représentants civils et non militaires de l'Allemagne, ces derniers échappent à l'infâmie de la défaite. À Berlin, les représentants de la jeune République accueillent les combattants en ces termes : « Soldats qui revenez invaincus »

Dans les mois qui suivent l'armistice, les généraux Ludendorff et Hindenburg attribuent avec aplomb la défaite militaire à un « coup de poignard dans le dos » de la part des politiciens et des bourgeois cosmopolites. L'expression est reprise avec ferveur par les Allemands meurtris et humiliés. 
Elle va faire le lit des partis ultranationalistes, dont le parti nazi.

nota

-le dernier « poilu » français, est mort en 2009


-Le dernier jour de guerre a fait près de 11 000 tués, blessés ou disparus, soit plus que lors d'une opération majeure comme le Jour J en 1944 (si ne sont comptabilisés que les pertes alliées). Certains soldats ont perdu la vie lors d'actions militaires décidées par des généraux qui savaient que l'armistice avait déjà été signé. Par exemple, le général Wright de la 89e division américaine prit la décision d'attaquer le village de Stenay afin que ses troupes puissent prendre un bain, ce qui engendra la perte de 300 hommes.

-À 10 h 45 du matin, soit 15 minutes avant l'heure du cessez-le-feu, Augustin Trébuchon a été le dernier soldat français tué, estafette de la 9e compagnie du 415e régiment de la 163e division d'infanterie, il est tué d'une balle dans la tête alors qu'il porte un message à son capitaine - l'heure de l'arret des combats


-En 1920 apparaît l'idée de rendre hommage aux soldats de la Grande Guerre morts pour la France mais non identifiés. À la suite d'une loi votée à l'unanimité par le Parlement, la dépouille mortelle d'un soldat parmi plusieurs autres, choisi dans la citadelle de Verdun, est placée, le 11 novembre 1920, dans une chapelle ardente à l'Arc de triomphe. Le 28 janvier 1921 le soldat est inhumé sous l'Arc de triomphe dans la tombe du Soldat inconnu. Ce n'est que trois ans plus tard, le 11 novembre 1923, qu'est allumée, par André Maginot, ministre de la Guerre, la flamme qui ne s'éteint jamais, donnant au tombeau du Soldat inconnu une forte portée symbolique et politique.

-Le 11 novembre est un jour férié en France (jour du Souvenir depuis la loi du 24 octobre 1922)

-Le 29 septembre 1918 est conclu l'armistice de Thessalonique entre les Alliés et le royaume de Bulgarie mettant fin au conflit sur le front d’Orient.
Le 30 octobre 1918 c'est l'armistice de Moudros entre les Alliés et l'Empire ottoman allié de l'Allemagne.
Le 3 novembre 1918 est signé l'armistice de Padoue entre le Royaume d'Italie et l'Autriche-Hongrie alliée de l'Allemagne (entrée en vigueur le 4 novembre).


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evénéments

Message par corsair le Lun 14 Nov - 7:07

14/11/2016

@corsair a écrit:
Ne ratez pas la plus grosse pleine Lune du siècle!


Pour terminer l’année, la Lune a décidé de nous en mettre plein la vue ! Vous êtes peut-être déjà familiers des super-Lunes, elles reviennent tous les ans à la même époque ou presque. Mais cette fois, le phénomène sera véritablement unique puisqu’il n’y aura pas mieux au 21e siècle ! Et ce se sera le 14 novembre 2016 !



C’est quoi, une super-Lune ?

Une super-Lune désigne le moment où la Lune est à son périgée, c’est à dire quand la lune est au point le plus proche de la Terre. Aujourd’hui, nous parlons de super-Lune quand la Lune est à 90% de son point le plus proche.
Si la Lune peut-être plus proche de la Terre à certains moments, cela signifie que son orbite ne décrit pas un cercle parfait autour de notre planète mais une ellipse. Et selon les moments de l’année, sa distance par rapport à la Terre peut varier de 30 000 kilomètres !
Le mot de super-Lune ne plait pas vraiment aux astronomes. Puisqu’il s’agit d’un terme emprunté à l’astrologie. Les astronomes préfèrent parler de périgée-syzygie.

On dit qu’une Lune est pleine, quand elle est à l’opposée du Soleil. Et quand le Soleil, la Terre et la Lune s’alignent, cela s’appelle une syzygie. (En astronomie, ce terme désigne 3 objets en opposition ou en conjonction). Ainsi, les super-lunes se produisent quand la Lune est en périgée-syzygie, c’est à dire quand la Lune est proche de la Terre (périgée) et pleine (qui ne se produit qu’en syzygie).
On a droit à 4 ou 6 super-lunes chaque année. Mais celles qui sont notables, c’est quand la pleine Lune se produit au moment le plus proche du périgée. En 2016, il y a 3 super lunes : le 18 octobre, le 14 novembre et le 14 décembre.



La super-Lune du siècle ?

Le 14 novembre, la pleine Lune sera visible exactement pendant son périgée (à 2 heures près) ! Si les super-lunes sont fréquentes, celui-ci est extrêmement rare ! Tellement rare, que la dernière fois que ce phénomène s’est produit, c’était en 1948 ! Et la prochaine fois que vous pourrez voir la Lune (presque) aussi proche de nous, ce sera en 2034.
La super-Lune du 14 décembre sera beaucoup plus commune, si ce n’est qu’elle va réduire la visibilité de la pluie d’étoiles filantes des Géminides.

Qu’allez-vous voir ?

La super-Lune sera 14% plus grosse et 30% plus brillante qu’une pleine lune lambda. Mais ce n’est pas toujours facile de faire la différence. Les 30% de luminosité peuvent facilement être masqués par une fine couche nuageuse ou l’éclairage urbain. Et avec l’absence de points de référence ou d’éléments qui peuvent donner une idée d’échelle, vous ne remarquerez peut-être pas la différence de taille.
Par contre, si vous voyez une pleine Lune assez basse sur l’horizon, vous pouvez avoir l’illusion qu’elle est immense, surtout si vous la regardez avec des éléments naturels en référence comme des arbres, des immeubles. Il s’agit d’une illusion d’optique, mais elle est vraiment bluffante !



Comment en profiter ?
La super-Lune du 14 novembre sera visible dès 14h52 !
 

Mais c’est la nuit que vous pourrez mieux en profiter. Comme toujours en astronomie, fuyez les centre-villes et toutes les zones urbaines très éclairées. Vous n’avez pas besoin de lunettes pour vous protéger et le spectacle sera fascinant. Il faut juste espérer qu’il fasse beau ce soir-là.


Echelle de difference

C'est Aujourd'hui


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

BRITANNIC, 100 ANS DU NAUFRAGE

Message par corsair le Mer 23 Nov - 10:22

22/11/2016 

BRITANNIC, 100 ANS DU NAUFRAGE



21 Novembre 2016 il y a exactement cent ans 21/11/1916, à 4 miles à l' ouest de Port St. Nikolo, Kea (Grèce),  le navire britannic ' sistership de Titanic) venant de Naples, où il avait approvisionner en eau et le charbon, est coulé .



De nombreux témoins parlent d'une violente explosion à la proue du navire , peut-être avait il touché une mine laissée par un sous-marin allemand. L'explosion a provoqué une fuite, mais il a été rapidement ordonné de fermer toutes les portes étanches, il semble que certains d'entre eux ne fermait pas bien. Le commandant d'une manœuvre désespérée a tenté en vain de diriger le navire vers les plages voisines de l'île de Kéa (Grèce) en vain. Compte tenu de la situation critique il a été ordonné d'abandonner le navire, deux canots de sauvetage descendus dans la mer ont été tailladé par des hélices tournant toujours , tuant 30 personnes. Une heure après la violente explosion du navire a chaviré et a coulé, plus de 1.000 survivants ont été secourus par des navires accouru sur les lieu du naufrage.

Pas beaucoup se souviennent, mais en fait le Britannic était le navire jumeau du l' Olympic et Titanic , selon ceux qui peuvent maintenant être considérés comme des légendes, en fait , le navire devait être appelé Gigantic , en raison des améliorations structurelles et intérieur plus luxueux que les 2 navires précédents.



Construit au chantier naval de Belfast Harland & Wolff , un des plus importants en Irlande du Nord à l'époque, le navire a été lancé le 26 Février, 1914 , après une longue pause en raison de la tragédie du Titanic. 
Dans ces années de suspension, près de quatre ans, la conception du navire a subi des modifications drastiques par rapport au plan initial, a été rendu plus sûr, la coque a été renforcée, ont été améliorés poulies pour les embarcations de sauvetage et la jauge brute finale du navire était d'environ 48.000 tonnes.  le Britannic a été équipé de quatre cheminées, dont une était fausse, à l'époque, on pensait que le navire quatre cheminées confèrent une image très puissante.

Avec ses 269 mètres de long et 48.000 GT il devait être le plus grand et le plus sûr des trois liners de la classe Olympic , ayant été conçu pour résister à un accident similaire à celui du Titanic , devant rester à flot , même avec la cinq premiers compartiments étanches inondées.

Le Britannic dans les plans de la compagnie White Star Line  aurait pour servir la route Southampton - New York à partir du printemps de 1915, mais les temps troublés ont changé radicalement le destin ; la Guerre mondiale et l'utilisation de ce navire en bateau hopital. 
Le navire a été réquisitionné par la Royal Navy et a été transformé en navire-hôpital pour effectuer des tâches de secours et de soutien, d' où le préfixe HMHS , symbole de bateau hôpital de Sa Majesté . A bord , ils ont été installés des équipements médicaux et appliqués aux couleurs de la Croix - Rouge internationale qu'il a occupé jusqu'à son naufrage a eu lieu le 21 Novembre 1916 .

Très étrange et unique de l'histoire de Mlle Violet Constance Jessop   bonne cabine et infirmière britannique, connu pour survivre aux trois grands désastres de la classe olympic : l'incident en 1911 le navire olympic qui a également impliqué un croiseur de la marine britannique, le naufrage du Titanic en 1912, où elle a travaillé comme assistant à bord, et celui du Britannic en 1916, sur lequel servait comme infirmière.

Pendant des années , la plus grande épave du navire à passagers dans le monde est resté dans l'ombre, jusqu'en 1975 la coque du Britannic a été localisé par la Calypso par Jacque Cousteau , elle se trouve à une profondeur de 120 mètres et est tout à fait intact.

Récemment, un groupe de plongeurs grecs avait localisé et filmé le Britannic , grâce à une collecte de fonds souhaite créer un musée pour exposer les objets récupérés de l'épave.

D' autres projets dans le passé ont spéculé l'utilisation d'un petit sous - marin à visiter l'épave aux touristes, le reste du Britannic reste le plus grand navire à passagers et parfaitement conservé existant dans le monde à 120 mètres de profondeur dans l'eau deux miles au large de l'île Kea, non loin d'Athènes (Grèce).

Caractéristiques :
Tonnage: 48.000 gt
Dimensions: 269 mx 28 m
Nombre de cheminées: 4
Propulsion: 3 hélices
Moteurs: Combinaison de machines à vapeur et turbines à vapeur
vitesse de croisière: 21 noeuds


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evénéments

Message par corsair le Lun 28 Nov - 8:29

25-26/11/2016 paru dans le journal

MSC Croisières : mise à flot du MSC Seaside aux chantiers Fincantieri
il sera baptisé aux Etats-Unis




Le MSC Seaside construit par les chantiers Fincantieri à Trieste en Italie sera mis à flot le week-end prochain. Le navire de la compagnie MSC Croisières naviguera dès décembre 2017 au départ de Miami.


Nouvelle étape dans la construction du MSC Seaside : les chantiers Fincantieri à Trieste en Italie mettront à flot le navire le week-end prochain le 25 novembre 2016. 



Le MSC Seaside est une génération de navires de croisière pour MSC Croisières. Il sera le premier navire de croisière de la flotte à être baptisé aux Etats-Unis. Il naviguera dans les Caraïbes toute l'année au départ du port de Miami à partir de décembre 2017. 

Parmi les nouveautés du navire, le MSC Seaside disposera d'espaces publics extérieurs et intérieurs communicants. Une promenade face à la mer fera le tour du navire de 323 mètres et proposera une large gamme de magasins, de restaurants, et d'espaces pour profiter du soleil mais aussi des ascenseurs panoramiques. 

De plus, le navire sera doté d'un Aquapark qui utilisera la technologie Slideboarding, une combinaison entre un toboggan et un jeu vidéo.



le sistership : 
MSC Croisières  a annoncé que la deuxième génération de ses navires intelligents classe SeaSide , qui serat mis en service en Juin 2018, sera nommé MSC Seaview et passera sa saison inaugurale en Méditerranée occidentale avec port d'attache dans la ville de Gênes.


Art Italien

MSC SeaSide prêt à flotter!

Il ouvre à la journée d' aujourd'hui les deux jours de cérémonies qui MSC Croisières a prévu pour le lancement tant attendu du MSC Mer , le plus grand jamais construit en Italie bateau de croisière en construction au chantier naval de Monfalcone de Fincantieri .



Avec une jauge brute d'environ 154.000 tonnes, MSC SeaSide  fait partie de la nouvelle génération de navires de la Société, une concentration de technologie innovante: oltrettutto dans ce cas particulier, le navire se brisera un enregistrement particulier, étant le premier navire MSC Croisières pour être baptisé dans États-Unis.

Il aura comme Tete de ligne Miami qui offrira des croisières dans les Caraïbes à partir de Décembre 2017.

Événement qui sera la vedette dans ces deux jours, il y aura aussi l'AD Fincantieri , Giuseppe Bono, et MSC sommets, dans les personnes de Pierfrancesco Vago , PDG de la société, et Gianni Onorato , directeur général de MSC Croisières.

MSC Mer  a été nommé le " navire qui suit le soleil 'grâce à la configuration particulière des ponts, conçu pour tirer le meilleur parti de la vie à l' extérieur du navire (mais pas seulement), un design unique en son genre, ce qui permettra aux visiteurs pour profiter, entre autres, une grande promenade sur la mer qui entoure tout autour du navire pour plus de 323 mètres, et il offrira de vastes zones riveraines dédiées aussi shopping, la nourriture et de détente.































Au cours de la journée d'aujourd'hui ouvrira les vannes et inondera le bassin, puis, enfin, le navire tant attendu, touchera pour la première fois l'eau.

Jauge brute: 154.000 GT
Nombre de passagers:  4140, maxi  5179
Les membres d'équipage: 1.413
cabines : 2.017- Cabine crews: 759
Longueur: 323 m - Largeur: 41 m - Hauteur: 72 m
Vitesse maximale: 21,3 kts
-espaces extérieurs: 43.500 m²
-traitement de l'eau avancée (AWT): élimine les polluants et les substances dangereuses dans les eaux usées
-peintures antisalissures: lignes optimisé coque, hélices et gouvernails réduire le poids et la consommation de carburant
-éclairage LED: faible consommation d'énergie - faible consommation de carburant


MSC Seaside lancé en Monfalcone







































28/11/2016 -video du WE et photos sup 1èrer visite// Mise à flot Msc SEASIDE(suite)



















































































Cabins












Cérémonie -retour

























ce Postage sera complété des photos de l'événement des que dispoonible et sera inséré dans lAccelérateur


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Mise à flot Seaside...2/2

Message par corsair le Mer 30 Nov - 7:48

Mise à flot Seaside... quand la presse en parle



17 mois après la découpe de sa première tôle et moins de 8 mois après le début de son assemblage, le bateau de croisiere MSC Seaside a été mis à l’eau le 26 novembre au chantier Fincantieri de Monfalcone, sur la côte adriatique italienne. Il s’agit du premier d’une nouvelle série de navires au design très original, spécifiquement conçu pour effectuer des croisières dans les régions ensoleillées.

Plus gros navire à passagersd réalisé jusqu’ici en Italie, le MSC Seaside mesure 323 mètres de long pour 41 mètres de large et 72 de haut, son tirant d’eau devant atteindre 7 mètres en charge et sa jauge 154.000 GT. Il comptera 2070 cabines et suites (76% extérieures et 72% dotées d’un balcon), avec une capacité maximale de 5179 passagers, servis par 1413 membres d’équipage.


Images de la construction jusqu"a la mise à flot: 


























Le MSC Seaside comptera 30.400 m² d’espaces publics intérieurs et surtout 13.100 m² de surfaces extérieures, ce qui constitue un record pour un grand paquebot moderne. Son architecture, imaginée par les ingénieurs de Fincantieri, se distingue par une partie arrière très étroite au niveau des superstructures, laissant la place pour de vastes terrasses et une grande piscine au-dessus de la poupe qui complètera les bassins (dont un avec verrière rétractable) et le parc aquatique des ponts supérieurs. 
Doté d’un atrium vitré sur quatre niveaux, avec ponts en verre extérieurs, le navire disposera comme les unités des classes Fantasia et Meraviglia de MSC Cruises d’un espace privatif de suites, le MSC Yacht Club, ainsi qu’un grand Spa. Il proposera en outre à ses passagers 11 formules de restauration (dont 5 restaurants de spécialité), 20 bars et salons, des animations et spectacles (avec notamment un théâtre de 934 places), avec des activités pour toute la famille, dont une tyrolienne longue de 120 mètres (voir notre article détaillé sur le navire).

Le] MSC Seaside doit être livré par Fincantieri en octobre 2017 et rejoindra les Etats-Unis, son armateur ayant décidé de le positionner à l’année au départ de Miami. Ses premières croisières vers les Caraïbes et le Mexique (îles Caïmans, Cozumel, Nassau…) sont prévues en décembre 2017 et intègreront, à partir d’octobre 2018, une escale dans la première île privée de la compagnie italo-suisse, MSC Ocean Cay, en cours d’aménagement aux Bahamas.



Déjà construction, du sistership de cette série MSC Seaside, qui sera baptisé de la devise : ]b]MSC Seaview [/b], entrera en service au printemps 2018 et sera positionné en Méditerranée occidentale. Le contrat pour ces deux navires, signé en 2014, comprend également une option pour une unité supplémentaire. MSC Cruises, qui attend les premiers retours d’expérience de la tête de série, a jusqu’à la fin 2018 pour l’affermir. Si la commande du troisième Seaside est confirmée, ce navire sera livré en 2021.

Pour mémoire, ces bateaux font partie de la nouvelle phase de développement de la compagnie, qui comprend aussi les quatre bateau de croisiere du programme Vista (167.600 GT et 2246 cabines pour les deux premiers, 177.100 GT et 2444 cabines pour les deux suivants) commandés à STX France. La tête de série, le MSC Meraviglia, sera livrée fin mai 2017, les autres devant entrer en flotte en 2019 et 2020. Une lettre d’intention a, de plus, été signée en avril dernier avec les chantiers nazairiens pour quatre géants de 200.000 GT et 2750 cabines dotés d’une propulsion au GNL et dont les livraisons sont prévues en 2023, 2024, 2025 et 2026.


Ce plan d’investissement colossal, évalué à 9 milliards d’euros, permettra à MSC Cruises d’augmenter significativement sa flotte, aujourd’hui forte de 12 navires, tous construits à Saint-Nazaire.

**********

29/11/2016 art Italien

Vago (MSC): "En avant avec Fincantieri" / INTERVIEW

Monfalcone - "Un rapport solide, nous sommes confiants." "Un retour à Trieste? Totalement disponible, si la ville veut revenir ".



Monfalcone - La relation avec Fincantieri, les investissements destinés à la construction de navires qui sont de plus en plus en ligne avec les préoccupations environnementales, le plan concernant un éventuel retour au port de Trieste. A l'occasion du lancement cérémonial de la MSC Seaside qui a eu lieu à Monfalcone, Pierfrancesco Vago, président exécutif de MSC Croisières, a répondu à plusieurs sujets dans une interview à Secolo XIX. L'objectif pour l'instant est de préparer le navire pour le départ le 28 Novembre 2017.

Comment votre relation avec Fincantieri va? Peut-on espérer de nouveaux projets communs pour l'avenir?

"Je me suis battu pour avoir la chance de travailler avec Fincantieri, nous sommes devenus plus proches et maintenant nous avons formé une relation solide. Nous avons deux navires construits avec eux, et je suis confiant sur d'autres partenariats. Il y a une option sur un troisième navire de la classe SeaSide, donc au cours de 2017, nous allons évaluer soigneusement le prototype de façon à venir avec de nouvelles améliorations sur un éventuel futur contrat. Mais nous travaillons aussi avec Fincantieri sur l'entretien de routine de notre flotte: nos navires sont une vue commune dans les cales sèches de Palerme et de Trieste. Et il y a aussi le projet d'épuration afin de réduire l'empreinte écologique de la flotte. "

À cet égard, pourriez-vous nous dire comment vous imaginez le navire du futur?

"Eh bien, nous comptons sur les SeaSide, et donc sa préservation est une priorité: nous investissons beaucoup sur les peintures écologiques, et sur les systèmes de traitement des eaux grises et de traitement des déchets. Notre objectif est d'avoir un proche de l'industrie des croisières d'impact zéro. Pour cette raison, nous travaillons avec STX France pour arriver à notre premier tete de série équipé de moteurs GNL-MDO à double carburant. Nous avons presque atteint la phase finale de mise en page avec le chantier naval pour ce type de navire, qui dépassera 200.000 tonnes brutes, mais qui auront de telles spécifications pour lui permettre d'accoster dans un grand nombre de ports ".

Quel est votre entreprise impact »sur l'Italie?


«Croisières en Italie se traduisent en environ 11,5 millions de passagers passant par chaque année; en moyenne chaque passager dépense environ 80 €. Notre secteur injecte la vitalité dans l'économie des régions avoisinantes nos ports d'escale. Environ 50% des passagers qui découvrent ces endroits sur une croisière, puis revenir pour obtenir une appréciation plus profonde de la région: les croisières sont le meilleur moyen de promouvoir le tourisme. Nous sommes présents dans presque tous les ports italiens, à ce moment, nos navires appellent à seize d'entre eux. "

Mais pas à Trieste. Tous les plans pour revenir à cette ville, à l'avenir?

"Si nous voulions, nous sommes disponibles. D'ailleurs, nous sommes déjà le plus gros client du port de Trieste dans le secteur du fret, et nous sommes en excellents termes avec les autorités locales. Pendant ce temps, je veux briser les nouvelles que le 28 Novembre 2017 MSC Mer naviguera dans Trieste où il sera disponible pour un couple de jours à ceux qui ont contribué à sa construction. Ce sera un grand moment pour tout le monde pour célébrer et de mettre notre savoir-faire du navire-construction sur l'affichage. L'Italie a une grande tradition de la construction navale et je suis convaincu que nous devons défendre la ma- en Italie marque: notre savoir-faire doit absolument rester dans ce pays ".

ce Postage sera complété des photos de l'événement des que dispoonible et sera inséré dans lAccelérateur


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Regard dans le rétroviseur : FRANCE 1912

Message par corsair le Lun 30 Jan - 7:52

Rendons à César ce qui appartient à César, un Liner français d'exception

FRANCE 1912



Un instant pour un paquebot d'exception, la lignée des Iles de France, Normandie, et France (3eme du nom à la CGT) celle qui continuera par (le nouveau)FRANCE ?...


FRANCE 1912 -Paquebot de référence, certaines innovations, sont toujours sur nos bateaux de croisieres
(France 1912 relègue titanic et ses 2 sistersphips -homeric et brittanic, au rang qu'ils n'auraient dues jamais quitter de: liners ordinaires)



Généralités et petit historique du navire


La France est un paquebot transatlantique français de la Compagnie générale transatlantique mis en service en 1912 et qui assura la ligne Le Havre - New York jusqu'en 1932, exception faite pendant la Première Guerre mondiale, où il servira de transport de troupes et de navire-hôpital en Méditerranée. Seul navire français à avoir arboré quatre cheminées, il ne sera pas le plus rapide sur l'Atlantique-Nord mais sans doute le plus luxueux de son époque. La décoration et l'espace qu'il proposait, le feront surnommé le « Versailles des mers »



Mis en chantier sous le nom de La Picardie, aux chantiers de Penhoët de Saint-Nazaire, il est rebaptisé sous la devise, la France avant son lancement. En dix ans, il est le 4e paquebot mis en service par la Compagnie générale transatlantique sur la ligne Le Havre-New York, après La Lorraine, La Savoie et La Provence

C'est le deuxième navire à porter le nom de France au sein de la compagnie. À l’époque, il est le plus grand paquebot français, ses dimensions ayant été dictées par celles des bassins du Havre, et le seul paquebot français à 4 cheminées. 



La France n’a jamais officiellement concouru pour le record de vitesse sur l’Atlantique Nord, le fameux Ruban bleu. C'est un choix de Jules Charles-Roux, qui décide peu après son arrivée à la tête de la Compagnie générale transatlantique en 1904, de cesser la course à la vitesse sur l'Atlantique en raison de son coût prohibitif mais de concurrencer les autres compagnies de navigation en misant sur le luxe et l'espace offerts aux passagers. 
La puissance de ses machines en faisait néanmoins le troisième paquebot le plus rapide sur l’Atlantique Nord, après les célèbres Lusitania et Mauretania de la compagnie britannique Cunard.

Le luxe et le style de ses aménagements lui valent le surnom de « Versailles des Mers », « Versailles de l’Atlantique » ou « Château de l’Atlantique », suivant les sources, avec son grand escalier copié sur celui de l'Hôtel de Mazarin, siège de la Bibliothèque Nationale de France, son somptueux salon Louis XIV avec une copie du portrait de Sa Majesté fait par Hyacinthe Rigaud, sa décoration « Grand Siècle », son salon mauresque décoré de mosaïques et d'une fontaine de marbre.

Le paquebot présente aussi quelques innovations technologiques avec une turbine à triple détente qui entraine les quatre hélices, et un ascenseur reliant les différents ponts, une première sur un paquebot français

La France quitte Le Havre pour son voyage inaugural le 20 avril 1912, soit 5 jours après le naufrage du Titanic. De fait, les canots de sauvetage du France ont, dès sa mise en service, une capacité suffisante pour accueillir tous les passagers et les membres d’équipage. D'ailleurs la Transat faisait discrètement savoir qu'il était le premier paquebot au monde proposant plus de places de canots de sauvetage que de passagers, sans même avoir fait de modifications au cours du chantier.


Le paquebot effectuera presque toute sa carrière sur la ligne Le Havre - New York, d’abord en compagnie de La Provence, La Savoie et La Lorraine, puis, après-guerre, en compagnie des paquebots Paris et Île-de-France.

Première guerre mondiale

Le 4 août 1914 et bien que la guerre ait été déclarée la veille, la compagnie transatlantique prend le risque de faire partir le France pour New York avec 2400 passagers à bord, principalement des citoyens américains fuyant le conflit à venir
.
Le paquebot est ensuite, dans les semaines suivantes, converti en croiseur auxiliaire et rebaptisé France IV mais est rapidement transformé et utilisé comme transport de troupes. En mars 1915, il embarque 4000 soldats de la 156e division pour les Dardanelles qui y débarquent le 4 mai.

Fin 1915, il est converti en navire-hôpital, avec une capacité de 2 500 lits. Il servira en Méditerranée, rapatriant des blessés du front d'Orient vers le port de Toulon. En avril 1918, il est retransformé en transport de troupes avec une capacité de 5 000 hommes puis utilisé pour convoyer le corps expéditionnaire américain, et ce jusqu’en mars 1919. En 1918, une explosion dans la salle des machines fait 9 victimes.

Il reprend son service régulier sous le nom de la France en août 1919.

Le luxe du paquebot séduit. Il se dit même que, durant les années 1920, certains clients s’arrachèrent les cabines les plus luxueuses aux enchères1 et des officiers louaient leur propre cabine. La formule à la carte fait mouche auprès de la clientèle américaine qui se délecte des vins de Loire et de la haute gastronomie parisienne
.
La France va aussi dans cette période, et comme les autres paquebots transatlantiques, transporter des émigrants, principalement d'Europe centrale, vers les États-Unis. Ces émigrants ne sont plus aussi pauvres que ceux d'avant-guerre et intéressent donc les compagnies maritimes. La France est capable de les transporter dans des conditions acceptables, proposant ainsi des cabines de 4 à 6 lits avec sanitaires indépendants et propose aussi pour cette classe économique, des fumoirs, bars et bibliothèques.

En 1923, le paquebot est transformé à la chauffe au mazout. À partir de 1927, il effectue régulièrement des croisières en Europe.

Désarmé au Havre en septembre 1932, il est vendu pour démolition à Dunkerque en novembre 1934 et quitte Le Havre le 15 avril 1935 pour Dunkerque pour y être démoli, soit moins d’un mois avant l’arrivée inaugurale de Normandie.
-quille posée 02/1-09
lancement 10/09/1910, mise en sce 20/04/1912
déchiré en 1935


fab St Nazaire devise FRANCE (la France) (devises auxiliaires-Picardie-FranceIV)
24 000t jb 210/23m 45000cv/4helices vit 25knots
1500 pax capacité maxi 2000pax 500crews
pavillon France





De PARIS A NEW YORK embarquons pour une transatlantique sur FRANCE



Préambule
Il n'y a environ cent quatre vingt ans qu'un service régulier fut institué entre la France et les Etats-Unis. C'est, en effet, vers 1835, que fut organisé le premier service de bateaux-poste entre Le Havre et New York, au moyen de voiliers americains en bois, d'une jauge maxima de 450 tonnes. Que de chemin parcouru depuis cette époque si proche de nous en fait, et qui nous apparait aujourd'hui comme très lointaine lorsqu'on contemple le majestueux navire dont la Compagnie Générale Transatlantique vient de doter notre marine de commerce.

Le succès de la première tentative encouragea les armateurs à construire des unités de plus fort tonnage. On vit ainsi apparaitre de grands voiliers comptant jusqu'à 2.000 tonneaux.
Les Anglais ayant inauguré un service entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, un service regulier fut institué entre Le Havre et New York. Le 24 juin 1848, le port du Havre recevait le premier navire de ce service. 11 battaientt pavillon americain.

Le Gouvernement français jugea que nous ne saurions abandonner aux étrangers le monopole des relations transatlantiques. L'Union Maritime offrit de relier la France avec New York, les Antilles et le Mexique. Mais, n'ayant pu réunir les capitaux necessaires, elle céda ses droits a la Compagnie Générale Maritime, qui devait devenir la Compagnie Génèrale Transatlantique.

La convention de 1865 établit que les paquebots du service de New York auraient une vitesse de 11 noeuds.

Depuis cette date historique, la Compagnie Gênérale Transatlantique a doté sa ligne du Havre à New York de navires de plus en plus grands, de plus en plus confortables, de plus en plus rapides.
En 1864, le Washington n'avait que 107 mètres de longueur, 3.300 chevaux de puissance et un tonnage de 3.554 tonnes. L'Amérique, mise en service en 1873, n'avait pas augmenté de puissance, mais sa longueur avait été portee à 120 mètres et son tonnage à 4.636 tonnes. En 1883, ce fut La Normandie, 144 mètres de long, 6.500 chevaux et 6.500 tonnes, et, en 1886, La Bretagne, 155 mètres, 9.000 chevaux et 7.315 tonnes.

Puis vint l'heure des grandes unités : en 1891, le paquebot La Touraine, long de 163 mètres, avec 9.161 tonnes et 12.000 chevaux de puissance ; en 1900, La Lorraine, 177 mètres de long, 22.000 chevaux et 11.874 tonnes ; en 1906, La Provence, 190 mètres de long, 30.000 chevaux et 14.744 tonnes. Enfin, en moins de trois ans, les chantiers de Penhoët, à Saint-Nazaire, mettaient en chantier la " France '', 220 mètres, 45.000 chevaux et 24.838 tonnes, véritable cité flottante, qui portera bien haut le renom de la France. Le paquebot "France " sera une pure merveille.




Le Paquebot "France" de la Compagnie Generale Transatlantique a son premier départ pour New York (20 avril 1912).


LE HALL D'EMBARQUEMENT

Le train transatlantique s'est arrété devant le bassin de l'Eure, au Havre. Des wagons, une foule se précipite, tandis que vers les fourgons s'empressent les portefaix … Une première surprise attend le passager. Au lieu de la traditionnelle passerelle où l'on se hâtait, nous apercevons une tente-débarcadère, spacieuse et tres bien installee. Cette innovation rend l'heure des adieux moins pénible.

ll semble qu'on aille prendre le train pour quelque station prochaine. II n'est plus de fossé entre le continent immobile et la " vale qui marche". Et déjà, avant le départ, s'affirme le souci de la Compagnie Générale Transatlantique d'assurer à tous ses passagers les commodites les plus complètes, le désir de leur procurer à la fois ce que nous appellerons :

Le Confort individuel, pour la cabine et les repas, et le Confort général, sur le paquebot et en tous lieux.



LE CONFORT INDIVIDUEL

PÉNÉTRONS dans le paquebot. Le navire est un véritable dédale, une arche de Noé, où il est fort traversée ; comment retrouver sa cabine dans cette difficile de se reconnaitre, tout au moins au début de la maison aux mille étages ? Le maitre d'hôtel, vous designe aussitôt un guide qui vous evitera des courses inutiles.

Tandis qu'à travers les ponts, votre cicerone vous conduit vers votre domicile, sans doute vous poserez-vous cette angoissante question, qui harcéle tous ceux qui s'embarquent pour une longue traversée :
" aurai-je une bonne cabine ! " Il n'est pas besoin aujourd'hui de vous préoccuper.
Toutes les cabines sont bonnes à bord de la "France".

La Cabine. Le paquebot "France" contient 207 cabines de premières classes et 51 cabines de premières mixtes, réparties entre les ponts-promenade (73), principal (109) et supérieur (25 et 51 mixtes). L'originalite particuliere de ces cabines consiste dans la composition des cloisons. Au bois a été substitué, dans la plupart des cas, le fibro-ciment. Il a été employé le moins de peinture possible, si bien que — avantage des plus appréciables — aucune odeur ne se degage de ces appartements. Le passager retrouvera dans sa cabine le charme de son home.

Plus de ces couchettes superposées et classiques ! De coquets lits de cuivre les ont remplacées.

Un certain nombre de cabines sont pourvues de deux lits, d'autres d'un seul, tandis que quelques-unes, une quarantaine environ, sont dotées d'un canapé-lit.

Les diverses cabines du pont-promenade et du pont principal sont décorées dans le gout moderne, et leur ornementation comporte de jolies Irises évoquant des sujets champêtres, et des bois d'essence nouvelle.

Cabines et appartements salon (dénomination pour les suites)






La Compagnie Générale Transatlantique a complété ces installations somptueuses par l'adjonction, à la plupart des cabines, d'un water-closet et d'une salle de bains particuliers. Nombre de ces cabines sont, en outre, munies d'un cabinet de toilette. On remarquera que ces aménagements n'existent pas sur les plus grands paquebots récemment construits.

Enfin, une horloge electrique permettra chacun de mesurer, à tout moment, le temps écoulé.

Appartements de luxe. N'oubliant pas que la ligne de New York est fréquentée par la haute société, la Compagnie Générale Transatlantique a voulu faire mieux encore. Elle a fait installer quatre appartements de luxe, et un appartement de grand luxe, dont aucun paquebot ne saurait offrir l'équivalent.

L'appartement de grand luxe s'étend sur une longueur de plus de vingt mètres, à tribord, sous le salon mixte et la galerie du pont-tente.

On y pénètre par une antichambre, sur laquelle donnent la salle de bains et le W.-C. Voici, claire et gaie, la chambre Directoire, un vaste salon Louis XVI, qui ne déparerait pas l'un de nos châteaux de Touraine. Un couloir sur lequel s'ouvre l'office, relie le salon à la salle à manger aux cloisons en loupe de frêne, dans le plus pur style de l'Empire ; enfin, à l'extrémité du logis, douillette et intime, une chambre Louis XVI convie à un paisible repos. Cette chambre est pourvue, elle-même, d'une salle de bains et d'un W.-C.

L'appartement de grand luxe permet de recevoir six personnes. Il renferme, en effet, un lit double, un lit simple et trois canapés-lits. Nul doute que tous les Rois de l'lndustrie américaine se disputeront l'honneur d'occuper cette demeure princière ou l'art s'allie au confort le plus raffiné.

A l'opposé de cet appartement, du côte babord, deux appartements de luxe, moins riches, mais non moins plaisants, comportent l'un une chambre Louis XVl avec un salon Directoire, l'autre une chambre Louis XVl avec un salon Louis XV, logis fort aristocratiques, et où l'on se sentira beaucoup plus chez soi que dans les hôtels les plus considérables. Tous deux possèdent Salle de bains, W.-C., penderie, tous ces détails de l'habitation moderne qui la rendent si séduisante à nos yeux, et des monte-plats assurent les communications avec les offices inférieurs.

A l'avant du pont-promenade, deux autres appartements, décorés, mais de moindre importance, ont été aménagés.




Les Salles à Manger. On aime volontiers les salles à manger monumentales. Il semble que la digestion doive être entravée par l'exiguité des locaux. 
Un plafond bas n'incite pas à l'appétit. Les hôtes de premières classes de la "France" n'éprouveront pas cette sensation. La Compagnie Générale Transatlantique leur a ménagé une véritable surprise. Imaginez un vaste hall, occupant trois entreponts du navire. et mesurant, par conséquent, huit mètres de hauteur totale. Ce hall est lui-même divisé en deux étages, 350 passagers peuvent y prendre place à l'heure des repas.

Au centre du hall, s'érige une coupole, que supportent des pilastres. Un escalier magnifique assure la liaison entre les deux paliers. La dècoration a été empruntee à 1 'ancien hôtel du Comte de Toulouse, qu'orna Robert Decotte, gendre de Mansard, l'architecte fameux du Louvre. On admirera la sculpture des bois, le dessin des lambris, ainsi que le coloris puissant du panneau central qu'encadre l'escalier intérieur. Cette oeuvre aux tonalités chaudes, lumineuses, represente la Grâce française, et porte la signature de l'éminent peintre La Touche. Le même artiste a peint le plafond de la coupole qui évoque, avec autant de charme que de poésie, les grandes régions de la France.

Rompant avec la tradition des grandes tables, cheres aux anciens paquebots, la Compagnie a adopté la mode des petites tables, plus familiales, plus intimes, et où l'on peut s'isoler au milieu de la collectivité.



Les offices et cuisines de ce palais de Gargantua se trouvent immédiatement à l'arrière de la Salle à manger inferieure, disposés de façon permettre une grande exactitude et une parfaite célérité dans le service de la nourriture des passagers.

Les Monte-Plats. Pour les malades, ainsi que pour le service des petits déjeuners du matin, il a été établi à chaque pont un office particulier, communiquant par des monte-charges et des téléphones avec l'un des offices principaux. Cette pratique ne manquera pas d'être très appréciée des passagers.

Enfin, pour ceux que l'air marin altère facilement, un bar à l'américaine a été installe sur le pont principal.

Le pont-tente est occupé, sur une longueur de 150 mètres environ, par une longue suite de salons, dont on peut dire, sans crainte d'être démenti, qu'ils rappellent plutôt les salles d'un palais royal que les aménagements communs d'un paquebot.















La Compagnie Générale Transatlantique a voulu vraiment qu'il fut difficile de faire mieux. Peut-être pourrait-on accumuler plus de dorures, de motifs, de meubles ; it serait, en tous les cas, impossible de composer avec plus d'art et d'habilete les installations les plus somptueuses.

La Descente Centrale. C'est la pensée qui vient l'esprit lorsque l'on examine l'ensemble décoratif forme par le palier supérieur de la Grande Descente. On se trouve, en effet, au milieu d'une colonnade, supportant un dôme ovale, en ferronnerie finement ouvragée.

Des panneaux de marbre vert, des portes en ferronnerie entourent la colonnade. Quatre hauts reliefs en bronze doré au mercure rehaussent de leurs attributs les murs de la rotonde. Des corbeilles de fleurs électriques versent leur lumière dans la piêce.

Les volées de l'escalier donnant accès aux étages inférieurs sont entourées d'une rampe de fer forgé. Dans la cage de l'escalier, une statue, en bronze, de la " France'', s'inscrit dans une niche, sur un socle veiné de rouge. L'oeuvre du sculpteur Nelson a grande allure, et contribue encore à la beauté de cet escalier monumental.

Salon de Conversation. Vers l'avant, deux galeries conduisent au salon de conversation, qui est bien l'un des plus élégants que l'on puisse concevoir. Au fond, une magnifique cheminée est surmontée du portrait, en pied, de Louis XIV, par Hyacinthe Rigaud, copie d'une vérité saisissante, d'après le tableau conservé au Louvre. Sur les côtes de la toile, on remarque quatre jolis portraits : la Princesse de la Tour-duPin, Madame de Maintenon, Henriette d'Angleterre et la Duchesse de Bourgogne. On ne pouvait évoquer mieux le siècle du Grand Roi.

Face au Louis XIV de Rigaud, un grand tableau, d'après Van der Meulen (musée de Versailles), représentant Louis XIV revenant dune partie de chasse dans les jardins de Versailles.

D'opulents fauteuils, de seyantes bergères de grand style sont disposés pour l'émerveillement des yeux et les commodités de la conversation. Voici des sièges recouverts de tapisseries d'Aubusson, là, nous apercevons des velours de Gênes jardinière, là encore, des damas pourprés. Devant la cheminée, remarquez ce siège en X emprunté au mobilier de Versailles. Tout cet ameublement ressort vivement sur le tapis bleu de roi qui étouffe le bruit des pas.

N'oublions pas de lever la tête, pour contempler le dôme central, si gracieux, et les fresques délicates de Boucher (musée de Fontainebleau), l'Aurore et le Crépuscule.

La Bibliothèque. Au fond, et à droite, silencieuse et recueillie, s'ouvre la bibliotheque, du plus pur style Régence, et dont les murs disparaissent sous les lambris de bois sculpté. Ce lieu retiré sera fort apprécié de ceux qui aiment à penser dans la compagnie de nos amis, les livres.

La Dactylographie. Ceux qui n'ont point le temps de flâner ou de méditer, qui ont des copies à faire executer, trouveront, a gauche, dans un petit bureau, le dactylographe, dont les bons offices seront souvent réclamés.

Le Salon mixte. Revenons sur nos pas vers la Grande Descente. Deux galeries baignées de clarté, permettent d'accéder au salon mixte, de style Regence. L'oeil s'y repose sur des lambris de bois peint, vert et doré, et des colonnes de marbre rose.

A droite et a gauche, ne manquons pas d'examiner, avec tout l'intérêt qu'elles comportent, quatre magnifiques tapisseries de la Savonnerie, dune valeur considérable ; elles représentent des sujets de marine. Sur la cheminée, et au-dessus dune console, aux deux bouts de la pièce, les deux toiles que vous apercevez sont authentiques.

Ces vues de paysages italiens datent de 1774, et portent la signature du peintre de Laroix. Au centre du salon, a été installé un quadruple canapé avec table en H. Les fauteuils sont recouverts de cuir ou de velours. Un piano à queue, des tables de jeu et à écrire complètent l'ameublement de ce hall, où le soleil entre à pleins rayons. Franchissons des galeries de communication en style Trianon Louis XVl, fraiches comme des jardins.



Salon Mauresque. Une halte s'impose au délicieux petit salon mauresque, où les fumeurs pourront venir se désaltérer. A cet effet, la prévoyance de la Compagnie Générale Transatlantique a ménagé une Fontaine en marbre, d'où jaillit une eau glacee. Les murs de ce réduit sont recouverts de mosaiques, fleuries d'arabesques, et de panneaux de bois. Au-dessus de la source, qui s'épanche en une double vasque, s'accroche une fresque, l'Algérie, de l'artiste orientaliste Poisson. Cette sculpture, qui figura au salon, et fut hautement louée, a beaucoup de caractère et de vie.


Fumoir et Terrasse. En continuant vers l'arrière, nous atteindrons le fumoir, auquel préside Colbert, dont le portrait agrémente la cheminée de marbre veiné. Cette pièce, de vastes dimensions, est, comme le salon mixte, de style Régence, avec des lambris de bois sculpté. Des fauteuils, aux velours vert d'eau, y jettent une note claire et joyeuse. Des glaces et des eaux fortes s'harmonisent sur les murs.

Cette pièce communique directement avec une terrasse, tournée vers l'arrière du navire. De larges baies, qu'on peut obturer au moyen de vitres epaisses et mobiles, laissent errer le regard sur l'immensité. Un treillage d'un vert tendre en deux teintes, décore la cloison. Par beau temps, on y peut fumer comme en plein air, et si le mauvais temps sévit, on peut le braver, à l'abri des glaces vivement redressées.

Les Ascenseurs. A droite et à gauche de l'escalier de la Grande Descente, on peut voir des grilles fort artistiquement ferronnées. Ces grilles ferment la cage des deux ascenseurs qui desservent les divers étages de cette maison gigantesque.


Salles des Enfants. Les enfants n'ont pas été oubliés par la Compagnie Générale Transatlantique, la plus maternelle qui soit. Il convenait, d'une part, d'éviter que les passagers ne fussent gênés par les cris ou les courses des enfants, et que, de l'autre, ceux-ci pussent occuper leurs loisirs sans trop d'ennui.



Deux pièces sont réservées à la turbulente jeunesse. Au pont des embarcations, à l'extrémité du grand salon, et complètement isolée de ce dernier, a ètè aménagée une salle de jeux, ou Guignol donnera des représentations quotidiennes. Cette pièce ne sera certes pas la moins joyeuse du navire.

Au niveau de la salle à manger supérieure a été installée une salle à manger enfantine. Des peintures sous verre y comptent les histoires qui furent chères à nos jeunes ans, les contes bleus et les légendes dorées. Le petit Chaperon Rouge y voisine avec Ali-Baba, et l'on voit M. Lustucru faire un mauvais parti au chat de la Mère Michel.

Les Salons de Coiffure. La vie des grands paquebots est essentiellement mondaine, surtout quand vient le soir. Dames et Messieurs ont souvent besoin du concours du coiffeur. Deux salons de coiffure très modernes ont été installès. Tout l'ameublement en est d'acajou.




DEUXlEMES CLASSES
Pour décrire les aménagements des deuxièmes classes, il faudrait, en vérité, recommencer à étudier les différents locaux dans lesquels s'écoule soit la vie en cabines, soit la vie dans les appartements. Nous les qualifierons d'un seul mot, que tous comprendront : la richesse et le confort des secondes classes sur la "France" correspondent à la richesse et au confort des premières classes sur les anciens paquebots.


La Salle à manger, vaste et gaie, se trouve à l'entrepont.

Elle est reliée, par une magnifique descente dont les paliers sont décorés dans le style Regence, au salon et au fumoir placés à l'arrière du navire, sur le pont principal.

Le salon est dans une demi-teinte. Le fond en est dans la gamme des bleus et des ors, et les meubles sont vert-d'eau. Les sièges du fumoir, de velours gris, s'harmonisent agréablement avec les panneaux de nuance citron. Toute la décoration a été très soignée.

Les cabines sont beaucoup plus spacieuses que les secondes des autres paquebots. Les salles de bains ont été multipliées à tous les étages.

Enfin, un salon de coiffure spécial est installé au pont supérieur, près du bureau de renseignements des secondes.

TROlSlEMES CLASSES


Enfin, les passagers des troisièmes ont également des locaux communs, et, en particulier, des salles à manger spacieuses, un fumoir et une buvette. Cette classe de passagers a son, service de vivres spécial avec ses cambuses, sa cuisine, entièrement sépare du service des premières et deuxièmes classes.

LE CONFORT GENERAL

Nous sommes habitués, avec les raffinements de l'époque contemporaine, trouver en tous lieux les mêmes facilités que nous rencontrons chez nous. La Compagnie Générale Transatlantique n'a pas voulu qu'il en fut autrement sur la "France", et elle s'est efforcée de rendre aux passagers leur séjour sur mer aussi agréable que possible.


L'Orchestre. Plusieurs fois par jour un orchestre, recruté avec soin, fait entendre aux passagers les musiques les plus classiques comme les plus à la mode, et, le soir, des bals permettent de goûter le plaisir de la danse.

Le Pont-Promenade. Pour ceux qui aiment contempler l'horizon, respirer le grand air du large, sonder l'immensité, ou plonger leur regard dans le ciel constellé, on a aménagé sur la "France" un vaste pont-promenade, abrité contre les grands vents par des vitres mobiles. Mme par les jours de tempête, il sera loisible aux passagers de demeurer sur ce pont, mollement étendus dans un confortable rocking-chair.

L'Éventaire de la Fleuriste. Un éventaire de fleuriste a été installé sur le pont-promenade. Il est à prévoir qu'il sera fort achalandé. On y trouvera aussi des bibelots et des cartes postales, et l'on pourra s'imaginer qu'on n'a point quitté la terre ferme.


La Mécanothérapie. Certaines personnes, habituées à une vie très active, se plaignent parfois de l'impossibilité où elles sont, à bord des paquebots, de maintenir leurs muscles en état. D'autres, par régimes, doivent user leurs nerfs.

A l'usage des uns et des autres, une salle de mécanothérapie a été établie l'avant du pont-tente. On y peut faire, mécaniquement, du cheval, de la bicyclette, voire du chameau. L'installation possède un vibrateur Seistès, des extenseurs pour les bras, un appareil à ramer.

Hydrothérapie. Près de la salle de mécanothérapie, s'ouvre la Salle d'hydrothérapie, pourvue des agencements les plus modernes : douches en cercle, en jet, en pluie, massage sous l'eau, et contiguë à la salle de massage que dessert un spécialiste, et a la salle de repos.


Les Jeux. Des jeux variés sont, d'autre part, mis à la disposition des passagers, qui peuvent se récréer à leur aise ; le croquet, le jeu de tonneau, le jeu de Shuffle-board permettent de rendre brèves les traversées.

Un coin de la Salle à Manger des Premières Classes. Salon Mixte des Premières Classes.
Télégraphie sans fil. Enfin, le paquebot main d'une fawn permanente, ses communications avec la terre, grâce à la télégraphie sans fil. Une innovation, qui sera très prisée, est à signaler : une Salle d'attente, trés spacieuse, a été installée pour les passagers qui ont des messages à expédier.



Bureau de Renseignements. Un bureau de renseignements a été aménagé dans le hall du grand escalier situé à l'étage du pont principal. Le public y trouvera toutes les indications qu'il pourra désirer. Un coffre-fort compartiments, analogue à ceux que les grands établissements financiers mettent à la disposition de leur clientèle, est annexé à ce bureau.



Le Journal du Bord. Une imprimerie fonctionne sur la "France" pour le tirage des menus et la publication du Journal de l'Atlantique, dans lequel paraissent les dernières nouvelles reçues par télégraphie sans fil La " France" est bien une cité moderne avec tous les organes dont on ne saurait plus aujourd'hui se dispenser.

LE NAVIRE

L'ÂME. Pour animer un colosse comme la "France", faire fonctionner ses multiples organismes, assurer ses pulsations rythmiques, il faut une petite armée, à laquelle le commandement donne l'impulsion, et dont il maintient l'homogénéité.

La Timonerie.
Le capitaine est secondé par un capitaine en deuxième, quatre lieutenants, un pilotin (piloter], deux médecins et trois commissaires.




La Taille du Géant.
La "France" est Bien un géant. Sa longueur est de 217 m. 63, sa largeur de 23 mètres, et sa hauteur de 21 m.50 depuis la quille jusqu'au pont où se trouvent les embarcations. Au départ, le tirant d'eau du navire est de 9 m. 10, et son déplacement à ce tirant d'eau, atteint 27.190 tonnes. Sa coque est soudée+ rivetée (titanic était uniquement rivetée)- Piscine intérieure en 1ere classe, climatisation dans certaine zone

Le paquebot possède huit ponts, dont sept pourvus d'aménagements pour les passagers ou les officiers. Le dernier pont est réservé aux bagages des passagers, aux vivres du bord et aux marchandises. Sous le dernier pont se trouve une cale à marchandises.

Le Cerveau. La passerelle du commandant constitue vraiment le cerveau de ce corps colossal. De là, partent tous les nerfs qui mettent en jeu les organes actifs du navire. Voici les appareils de commande des machines, du gouvernail, des diverses machineries du pont, avant et arrière ; d'autres assurent la manoeuvre des sifflets. D'autres encore pourvoient à la sécurité des passagers. Au moment d'un danger quelconque, le commandant peut, à son gré, fermer toutes les portes donnant sur les cloisons étanches.

Les appareils sont de nature très différente : mécaniques, électriques ou hydrauliques. La passerelle possède aussi des téléphones haut parleurs, des appareils pour signaux optiques. Un indicateur spécial permet de s'assurer du bon fonctionnement des feux de navigation ; une horloge centrale électrique envoie l'heure dans les salons et les cabines.

Voici la chambre des cartes, avec sa bibliothèque nautique, ses chronomètres et ses sextants. Enfin, une chambre de silence permet l'audition des cloches sous-marines pour les jours de brouillard. On est émerveillé que tant de choses puissent tenir en si peu de place.



Les Poumons et le Coeur. Rien de plus curieux et de plus instructif qu'une visite aux "poumons" et au "coeur" du colosse. Le paquebot "France" est actionné par quatre hélices. Son appareil évaporatoire se compose de onze chaudières huit foyers chacune, de huit chaudières à quatre foyers, soit en tout 120 foyers donnant une surface de grille de 222 mètres carrés.
La consommation de charbon, pour une traversée de 140 heures, est de 4.000 tonnes environ. La consommation d'eau douce doit atteindre près de 800 tonnes. La puissance ainsi obtenue est de 45.000 chevaux, et la production de vapeur par heure de 270.000 kilos.





Pour éviter la nécessité d'emporter plus d'un millier de tonnes d'eau douce pour l'approvisionnement des chaudières, le navire est muni de bouilleurs évaporateurs dans lesquels on distille l'eau de mer.

Les machines réclament non seulement du charbon et de l'eau, mais également de l'air. Cet air est fourni par seize ventilateurs électriques, d'un débit total, en service, de 530.000 mètres cubes par heure. Cette quantité d'air pèse 690 tonnes environ et correspond à vingt-trois fois le poids du charbon. Le débit des ventilateurs maintenu pendant les 140 heures de traversée correspond donc à un poids total d'air de 96.500 tonnes.

L'air est aspiré par de grands puits, situés autour des cheminées, dans huit chambres de ventilation placées au-dessus des chaudières, de là, il est refoulé dans des réchauffeurs, qui portent sa température à 300 degrés, et, enfin, envoyé sur les grilles.

On pourrait, s'il était nécessaire, faire servir ces ventilateurs l'aération du navire.

Dans ce cas, ils seraient susceptibles de renouveler le volume total d'air, y compris les soutes et cales, dix fois par heure, ce qui correspond à vingt fois par heure pour les locaux habités.

L'appareil moteur proprement dit se compose de quatre turbines placées chacune sur une ligne d'arbres : une turbine de haute pression, une de moyenne et deux de basse pression. Il y a, en outre, pour la marche arrière, deux turbines haute pression et deux basse pression. Les turbines comportent 618.300 ailettes de cuivre, dont 290.700 fixes et 327.600 mobiles. Ces ailettes placées bout à bout représenteraient un ruban de 109 kilomètres.

Ce chiffre fournit une idée du travail d'ajustage considérable que nécessite la construction d'un appareil de cette puissance.

Pour la première fois, sur la "France" on emploie un appareil moteur à turbines à triple détente.

Pour donner une idée de la puissance des turbines de la "France ", nous ferons observer que le diamètre intérieur du tuyau qui réunit la moyenne à la basse pression, a près de deux mètres (1m 930). Grâce à un dispositif très savant, le navire étant en route libre, il est possible, par une seule manoeuvre, de mettre les quatre hélices en marche arrière à la fois, afin d'éviter une collision imminente.

L'ensemble de l'appareil moteur est placé dans deux compartiments, et l'un de ces compartiments pourrait être envahi sans que pour cela le reste de l'appareil moteur soit paralysé. On se contenterait seulement de marcher avec deux hélices.

L'éclairage et la force motrice du bord sont assurés par deux stations électriques, comprenant chacune deux turbo-dynamos de 400 chevaux.

La "France" offre cette particularité de n'avoir pas de château-d'eau. Les pompes refoulent les eaux, froides ou chaudes, dans des réservoirs chargés d'air comprimé à la partie supérieure, d'où elles sont renvoyées sous pression.

Pour le service de l'eau chaude, il y a une circulation continue de tuyautage, avec retour au point de départ, de fawn à empècher le refroidissement de l'eau avant l'usage par les passagers.

Ajoutons, enfin, que pour la simplification du service des chaufferies, le charbon est réparti autour des quatre groupes de chaudières, et que, pour permettre à la fois le service général des chaufferies, des machines et du bord, on a ménagé, dans le dernier entrepont, un vaste couloir qui met en communication les divers compartiments.
Point n'est donc besoin d'ouvrir les portes qui se trouvent à la partie inférieure des quinze cloisons étanches qui divisent le navire en seize compartiments étanches.

Ce grand couloir de service contient les appareils auxiliaires nécessaires au service des machines, à la vie du bord et à la sécurité du paquebot.

Il donne, à l'arrière, dans les magasins d'approvisionnement et les postes réservés aux chauffeurs et au personnel civil de l'équipage, et à l'avant, dans les postes de l'équipage pont et quelques-uns des émigrants.

LE " VENTRE " DU MONSTRE

Les Approvisionnements de Table. Un monstre tel que le paquebot "France" engloutit de prodigieuses quantités de nourriture, d'autant plus que les navires de la Compagnie Gènérale Transatlantique sont renommés pour la qualité de leur table.



Au départ du Havre, le paquebot emporte : 9.000 livres de viande fraiche, soit 22 boeufs entiers, 13 moutons, 8 veaux, 4 pores, 350 rognons, 270 langues de boeuf, 550 carrés de côtelettes, 400 gigots, 80 têtes de veau, 400 pieds de veau et 29.000 kilos environ de charcuterie, volailles et gibiers, ainsi répartis : 750 kilos de charcuteries diverses, 500 pieds de porc, 75 jambonneaux, 18 barils de foie gras, 800 poulets, 700 pigeons, 180 lapins, 400 canards, 70 dindes, 50 oies, 1.100 cailles, 550 perdreaux, 250 grouses et 70 faisans.

La poissonnerie est approvisionnée de 4.500 kilos de poissons divers, 40 kilos de crevettes, 250 homards ou langoustes, et les gastronomes ont à leur disposition 600 douzaines d'huitres.
A ces chiffres, ajoutons : 15.000 kilos de pommes de terre, 900 de carottes, 750 d'oignons, 750 de navets, 700 de chouxfleurs, 900 artichauts, 750 choux pommés, 400 bottes de poireaux, 700 de radis, 5.900 salades, 6.000 kilos de légumes secs, 3.700 de pâtes alimentaires, 16.000 kilos de farine pour la boulangerie, 35.000 oeufs, 3.000 livres de beurre, 5.400 boites de conserves, 1.500 kilos de fromages, 9.000 oranges, 6.000 poires, 6.000 pommes, 380 pots de confitures, 100 pots de miel, 110 kilos de dragées et pralines, 75 boites de marmelades, des fruits confits, gâteaux, etc., à profusion.

Pour la boisson, il est prévu 300 kilos de thé, 500 de chocolat, 150 de café, 6.000 litres de lait frais, 6.000 kilos de sucre.

La Cave. Les caves du paquebot "France" ne le cèdent en rien à celles des restaurants les plus célèbres. On y trouve : 60.000 flacons, dont 2.300 bouteilles de champagne, et 2.000 demi-bouteilles, 1.800 bouteilles de vins fins, 350 de vins de liqueur, 2.500 de bière, 900 de liqueurs diverses, 2.800 d'eaux minérales et 2.500 demi-bouteilles, 1.500 bouteilles de limonade, 25.000 de yin ordinaire et 30.000 litres pour l'équipage.


Le Linge. Aucune ménagère n'a jamais disposé d'une réserve de linge pareille à celle du paquebot "France", qui compte 7.200 draps de lit, 3.800 taies d'oreiller, 1.200 nappes, 20.000 serviettes de table, 22.000 de toilette, 8.000 torchons, 2.500 tabliers et 2.000 serviettes de lavabo.

La Vaisselle. Enfin, comme il convient que le contenant réponde au contenu, la vaisselle est en porcelaine style Louis XI V, et l'argenterie de style Louis XV.




[/b]


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evénéments

Message par corsair le Lun 6 Fév - 8:28

publié dans le journal - accessible par l'Accéléeateur




Le Boréal dans "le Sud du Sud"

I.D'Ushuaïa à l'Antarctique, récit d'une croisière-expédition dans "le sud du sud"

De Ushuaïa à la calotte glaciaire Antarctique, Christophe Pérot, ex-PDG d'Aventuria et spécialiste des régions polaires, a effectué une croisière-expédition de 16 jours avec Ponant dans "le sud du sud", en novembre 2016.  Pour ce premier volet, il nous emmène d'Ushuaïa aux Malouines, à bord du Boréal.



C'est presque la fin du printemps dans l’hémisphère sud en cette mi-novembre.

Alors qu’il faisait 30°C avant-hier à Buenos Aires, le climat de type subpolaire est bien différent à Ushuaïa, cette mythique ville argentine au sud de la Cordillère des Andes…

C’est sous une tempête de neige que nous embarquons à bord du Boréal.

La Terre de feu est saupoudrée en ce milieu d’après-midi d’un léger manteau blanc, cela sent bon le bout du monde, « el fin del mundo » est d’ailleurs la devise d’Ushuaïa.


Le concept proposé de « croisière expédition » est toujours aussi original.

Le yacht naviguera à la recherche permanente de la faune avec - si les conditions météorologiques le permettent dans ces contrées souvent très agitées - deux sorties par jour en zodiac… toujours accompagnées et commentées par nos guides naturalistes, une équipe dirigée pour cette croisière par Delphine Aurès, une grande spécialiste des régions polaires.

Il faudra une journée et demi de navigation pour arriver aux Malouines, petit archipel britannique balayé en permanence par les vents des cinquantièmes rugissants, devenu malheureusement célèbre en 1982 quand l’Argentine voulu l’annexer, provoquant une guerre avec l’Angleterre qui dura 2 mois et fit presque mille morts.

Au petit matin, nous arrivons au large de New Island, lieu de notre premier débarquement. Seules quelques maisons de bois au fond d’une baie à flanc de colline, où vivent une dizaine d’habitants perdus.

Après une brève rencontre, nous partons observer des centaines d’albatros qui nichent et des milliers de gorfous sauteurs, aussi appelés gorfous macaronis.

Le spectacle est saisissant, la beauté des lieux d’abord, l’abondance de la faune ensuite. Partout, des albatros et des gorfous.

Le vent est tempétueux, nous dominons des falaises où d’énormes vagues viennent se briser dans un bruit assourdissant… notre premier contact avec les Malouines est un moment très fort.

Les amarres sont relevées, le navire s’écarte du quai avec lenteur et majesté pour s’engager dans le Canal Beagle, l’aventure commence.

Le programme est alléchant, 16 jours de croisière-expédition au cœur de l’océan glacial Antarctique pour explorer les îles Malouines, la Géorgie du Sud et la Péninsule Antarctique ; 16 jours où nous ne verrons quasiment plus la nuit car nous entrons dans la saison de jour permanent.

Un spectacle saisissant



Deux heures d’observation, et il est déjà temps de rejoindre la plage et nos zodiacs.

Nous rencontrons au passage des Caracaras, ces rapaces de l’hémisphère sud toujours à la recherche d’une proie. Nous venons de vivre notre premier safari photos austral.

A midi sur le Boréal, les discussions sont intenses et animées, car chacun est impressionné par ce premier contact avec le grand sud et sa faune.

Le bateau quitte lentement la baie, nous accueillons avec émerveillement nos premières baleines à bosse et quelques dauphins de Commerson, avant de découvrir en fin d’après-midi à Grave Cove, un paradis pour les manchots papous.

Il est plus grand que le macaroni - noir et blanc avec un bec orange - très actif et très amusant à observer. Nous sommes comme des enfants et prenons conscience que ces animaux ne voient jamais d’hommes et ne sont donc pas sauvages.

Quand vous ne bougez pas, ce sont eux qui viennent à vous pour parfois presque vous toucher.

Nos guides - spécialistes mais avant tout passionnés - nous expliquent comment ils vivent, leur migration, leurs différents comportements. Cela permet de mieux comprendre et de beaucoup mieux profiter de l’instant. Sans leurs explications, le spectacle ne serait pas aussi intense.



Il est temps de partir… nous n’en avons pas envie, le temps ici n’a plus d’effet sur nous.

II Cap sur la Géorgie du Sud, au royaume des manchots...



Laissant les Malouines à tribord, nous mettons le cap sur les îles subantarctiques de Géorgie du Sud, confetti de la cordillère des Andes qui émerge des grandes profondeurs de l’océan glacial.

Deux jours de mer sont au programme.

Entre l’observation de cétacés, celle des majestueux albatros à sourcil noir qui planent dans les airs et des pétrels à damier qui suivent le sillage du navire, les conférences, les briefings sur les règles très strictes à respecter pour la protection de la faune et la flore… la traversée passe très rapidement.

Nous ne nous doutons pas des trois journées intenses que nous allons vivre. Nous savons juste que la Géorgie du Sud est le royaume des manchots qui viennent chaque printemps pour pondre et donner naissance à la génération suivante.

Nous comprenons immédiatement - à notre première sortie à Salisbury Plain - que nous sommes dans le « jamais vu », dans « l’extraordinaire ».

Des manchots à perte de vue

Des montagnes abruptes et enneigées en arrière-plan, des glaciers, une immense plaine, des dizaines de milliers de manchots royaux, des otaries à fourrure, de phoques, des éléphants de mer pesant parfois jusqu’à 5 tonnes qui se livrent à des combats meurtriers, cette sortie en terre australe est un ravissement.

Le lendemain, nous débarquons dans la célèbre baie de St Andrews qui abrite l’une des plus grandes colonies de manchots royaux dans le monde.

Devant nous ce jour-là et cela est à peine croyable, plus de 350 000 manchots, des adultes avec leur robe noire, blanche et orange, et des petits d’un an, adorables boules de plumes de couleur marron.

Des manchots à perte de vue, le spectacle est impressionnant et saisissant. Même nos guides - pourtant habitués des lieux - restent ébahis devant ce cadeau de mère nature.



Nous passons trois jours avec des débarquements et des cruises (balades en zodiac) sur les sites les plus beaux de la côte nord.

Nous voyons certainement quelques millions de manchots royaux, de manchots à jugulaire, de gorfous macaronis, de manchots papous.

De par leur taille, leur poids, leur couleur, leur comportement, chaque espèce est très différente et se reconnaît facilement, sans oublier les otaries à fourrure toujours très agressives car la saison des amours commence, les phoques qui sont de vraies petites peluches inoffensives, et impressionnants éléphants de mer.

Pouvoir se promener au milieu de tous ces animaux à seulement quelques mètres est - je le pense sincèrement pour avoir beaucoup voyagé - un privilège unique au monde.

Merci à nos guides qui partent sur le terrain en amont pour nous permettre de découvrir ces endroits hors du temps en toute sécurité. Cela ne se voit pas forcément, mais c’est un travail énorme.

Cap au Sud-Sud-ouest, direction la Péninsule Antarctique

La Géorgie du Sud est également un lieu chargé d’histoire.

Au XIXe siècle, les éclairages publics dans les grandes villes du monde se faisaient à l’huile de baleine, d’où l’installation sur cette île de nombreuses stations baleinières.

La plus importante d’entre elles était Grytviken, site qui a conservé en état les ruines de l’usine de traitement des baleines et abrite aujourd’hui un minuscule musée pour perpétuer le devoir de mémoire.

Des centaines de milliers de baleines ont été tuées, des centaines de marins sont morts noyés dans cet océan glacial si inhospitalier, où la durée de vie dans l’eau pour un homme ne dépasse pas trois minutes.

Heureusement est arrivé l’époque où le charbon a remplacé l’huile de baleine. Sans la découverte de la chaudière à charbon pour fabriquer de l’énergie, toutes les baleines auraient été exterminées et seraient aujourd’hui classées dans le grand livre des espèces disparues.

Fait certain, le charbon a sauvé les baleines… ce même charbon qui aujourd’hui est un des facteurs du réchauffement climatique. Le monde évolue et les grandes découvertes positives d’hier peuvent devenir les grands dangers de demain.

Il est temps de mettre le cap au Sud-Sud-ouest en direction de la Mer de Weddell et de la Péninsule Antarctique.

Nous avons tous hâte de voir le continent blanc et sa calotte glaciaire.



Un moment incroyable - si il en est - a ponctué cette traversée. Nous avons observé un groupe d’une vingtaine de Rorqual commun. Des cétacés de plus de 20 mètres qui pèsent jusqu’à 130 tonnes.

Après s’être gavés tranquillement de krills - sorte de petites crevettes des mers froides - ils se sont mis à suivre le bateau à pleine vitesse et à « marsouiner » comme le font habituellement les dauphins à la surface de l’eau.

Notre guide québécois spécialiste des cétacés, Jean-Pierre Sylvestre - surnommé « Papa Baleine » - hurlait de joie devant ce spectacle rare… et pourtant, en plus de 25 ans de carrière, il en a vu notre « Papa Baleine », c’est dire que nous avons vécu un moment unique.

III. A l'abordage de l'Antarctique, le grand continent blanc !



Nous pénétrons maintenant à l’intérieur du « Circumpolaire Antarctique », ce courant marin glacial qui coule d’ouest en est autour de l’Antarctique.

La mer est maintenant à une température négative (-0,5°C), l’air extérieur est glacial, la houle très forte, de plus en plus d’icebergs dérivent avec lenteur dans un silence monacal.

Nous sommes au cœur des « cinquantièmes hurlants », une zone parmi les plus inhospitalières du monde… nous sommes aussi venus pour cela !

A cet instant, à la passerelle, l’ambiance est tout autre.


Concentré à l’extrême, le commandant Etienne Garcia dirige les opérations. Il est très calme, regarde ses radars, étudie les cartes, discute avec son second, scrute sans cesse l’horizon avec ses jumelles, ses ordres claquent : 5 degrés bâbord, 8 degrés tribord, réduction de la vitesse à 8 nœuds…

Naviguer au milieu de toute cette glace n’est, en effet, pas un jeu d’enfants. Les icebergs géants ne sont pas un souci, car ils sont très visibles.

Les plus problématiques sont les « growlers », ces morceaux de glace qui dépassent à peine de la surface, c’est pourquoi les radars ont beaucoup de mal à les détecter.

Ils peuvent peser des tonnes et s’avérer extrêmement dangereux si le bateau les percute. Grâce au commandant et à sa longue expérience des océans polaires, le Boréal se faufile dans ce labyrinthe de glace.

De la banquise, des icebergs et de la calotte glaciaire



Le lendemain matin à 5 heures, tout le monde est déjà sur le pont, chacun scrute l’horizon pour apercevoir le grand continent blanc, celui dont on rêve depuis des mois, le but ultime de notre voyage.

Le vent s’est calmé, la mer est presque d’huile… on approche. Rien en vue pour le moment, sinon des dizaines d’icebergs tabulaires plus beaux et plus grands les uns que les autres.

Il faudra attendre plus d’une heure avant d’entendre quelqu’un crier « TERRE » comme sur les navires d’expéditions des temps passés.

Le corps traversé de frissons, il est enfin là, juste devant nos yeux, immense désert blanc et glacé entouré d’océans meurtriers.

A ce moment-là, les noms de tous les grands aventuriers de l’Antarctique se bousculent dans ma tête : Smith, Ross, de Gerlache, Dumont d’Urville, Shackleton, Amundsen, Charcot… même si nous ne sommes plus des découvreurs, le souffle de l’aventure est bien présent et nous envahit d’une sensation de plénitude, juste un moment de pur bonheur.

Nous pénétrons dans des paysages constitués d’une palette de couleurs qui varie du blanc immaculé au bleu intense : de la banquise, des icebergs et de la calotte glaciaire.

Un sentiment de solitude absolu



L’Antarctique - grand comme 26 fois la France - est entièrement recouvert par la calotte polaire avec une épaisseur moyenne de 1 800 mètres et des maximums à plus de 4 800 mètres.

Il abrite 90% des glaces de la planète et 60% de ses réserves d’eau douce.


S'il fondait, le niveau d’eau des océans dans le monde augmenterait de 58 mètres. Il y fait froid toute l’année et même plus que cela parfois... le record date du 10 août 2010 est de - 93,2°C, à peine croyable !

Ce 25 novembre 2016 est une journée particulière, celle de notre premier contact avec l’inlandsis, ce continent presque inconnu resté inchangé depuis des millions d’années.

Tout à notre excitation, nous débarquons à Brown Bluff au nord-est de la Péninsule. Le paysage ne ressemble à aucun autre : beaucoup de « glaçons », des montagnes dépassant à peine de la calotte polaire car elles aussi ont été englouties par la glace, un monstrueux glacier qui se jette dans la mer et se brise en d’immenses icebergs tabulaires… et des milliers de manchots Adélie qui ne quittent jamais ces latitudes extrêmes et ne vivent qu’en Antarctique.

Le sentiment de solitude est absolu, nous avons l’impression de toucher réellement le bout du monde.

Plus tard, nous naviguons dans une vaste baie où dérivent des icebergs et des plaques de banquise. La mer est assez calme et le commandant décide de nous faire plaisir.

Avec douceur, le navire vogue au plus près de ces cathédrales de glace. Certaines mesurent plus de 100 mètres de hauteur avec 9 fois plus de glace sous l’eau, et 2 ou 3 kilomètres de long.

Après cette navigation incroyable, ponctuée par le balai majestueux de quelques baleines, nous débarquons en soirée dans l’Antartic Sound. Cette première journée en terre Antarctique fût intense, mais d’après nos guides lors du briefing - demain sera encore plus fort en émotions, nous avons hâte d’y être…

Marcher sur la banquise, un moment unique dans une vie

6h du matin, nous sommes à nouveau sur le pont. Le navire s’engage dans la Baie Andvord, encadrée par des montagnes enneigées d’un blanc immaculé... nul mot ne peut décrire ce que nous voyons.

Après des heures de navigation, le bateau vire à bâbord pour entrer dans la baie Paradis. Elle abrite la station scientifique argentine « Gonzales Videla », qui ne fonctionne que 4 mois par an et est encore totalement inhabitée en cette fin novembre.

Une sortie en zodiac nous attend au milieu de toute cette glace, magique !

Mais l’aventure ne s’arrête plus et le lendemain, les guides nous réservent encore une surprise. Le bateau s’avance très doucement au fond de la baie Wilhelmina et se bloque sur la banquise.

La nouvelle tombe : la glace est assez épaisse, nous allons pouvoir marcher sur la banquise, un moment unique dans une vie. Excités comme des puces, nous sautons dans les zodiacs et débarquons : photos, roulades sur la glace, cris de joie… certains ont même la bonne idée d’emmener une bouteille de champagne pour fêter ce moment.

Le dernier jour en Antarctique est consacré à la découverte de l’île de la déception, un ancien cratère gagné par la mer. La météo a changé, le ciel est sombre, le vent glacial, une neige épaisse tombe.

Nous débarquons pour gravir une montagne et nous rendre au bord de ce cratère. Une marche difficile nous permet d’appréhender ce continent dans ses conditions presque habituelles. Comment à cet instant ne pas penser à ces aventuriers qui ont découvert ce continent si attractif et pourtant si dangereux.

Des émotions Antarctique

La fin du voyage est proche, 2 jours encore pour passer le trop célèbre Drake et rejoindre Ushuaïa. Ce passage mythique est certainement le plus tourmenté de la planète, car il traverse les cinquantièmes hurlants entre l’Antarctique et le Cap Horn.

Réalité presque inconcevable, une tempête frappe cette zone en moyenne tous les deux jours. Le Passage de Drake est à la fois le rêve et le cauchemar de tous les marins. Le commandant nous annonce : « cela va secouer »…

La première nuit est en effet très agitée, avec une énorme houle et des vagues de 7 à 8 mètres. Le navire monte, descend, tape certaines vagues dans d’immenses gerbes d’eau, mais garde son cap en nous donnant une impression de totale sécurité. Comme dans les glaces, le commandant et son équipage ne quitteront pas la passerelle de la nuit…

Après ces deux jours, nous nous engageons dans le canal Beagle. Nous regrettons déjà de devoir quitter Le Boréal, ce magnifique yacht où le concept de « luxe à la française » n’est pas une promesse, mais bel et bien une réalité.

Quelques heures plus tard, le bateau ralenti, manœuvre et accoste le long du quai. Ushuaïa la belle sonne le glas de la fin de cette incroyable aventure.

Après 17 jours et 3348 miles parcourus (6 200 km), il est l’heure de retraverser le monde pour rejoindre la France, après avoir vécu pleinement ces émotions Antarctique.

Infos+

Le Boréal de Ponant
- Petit yacht luxueux de 142 mètres avec 139 membres d’équipage
- Classification glace 1C
- 132 cabines et suites de 18 à 45 M2
- 200 passagers au maximum pour les croisières Antarctique

Se rendre à Ushuaïa
- Vols France - Buenos Aires : selon votre ville de départ, il y a de nombreuses possibilités pour rejoindre Buenos Aires : Iberia, British, Lufthansa, Air France, Aerolineas…
- Vols Buenos Aires - Ushuaïa : plusieurs vols quotidiens avec Aerolineas ou Latam.


Etienne Garcia, commandant au long-cours, au sein de Ponant depuis 11 ans, a été décoré de la Médaille du Mérite Maritime par Francis Vallat, président d’honneur du cluster maritime et de l’Institut Français de la Mer.
Etienne Garcia a rejoint la compagnie en 2005, avec l’arrivée du navire Le Diamant.
Il navigue dans les glaces du Spitzberg jusqu’en Antarctique et aura eu le privilège de franchir le passage du Nord-Ouest avec Le Soléal en 2013.

Connaitre le Boréal en Image

Embarquons sur Le Boréal de Ponant

















































































































Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evénéments

Message par corsair le Lun 20 Mar - 7:13

Symphony of the Seas, génése et construction

B34, le nouveau plus grand navire de croisiere se constuit deja à stNazaire

16/05/2016
PROLOGUE Les géants des mers naissent à Saint-Nazaire



















Aurevoir Harmony













OASIS 4 retour sur quelques dates

Oasis 4  le plus grand et plus gros bateau de croisiere du monde, est deja en construction à St Nazaire














08/09/2016






14/10/2016
Saint-Nazaire. Le tiers de l'Oasis 4 (B34) déjà réalisé par le chantier STX



Le taux d'avancement du navire est de 34%. La livraison de ce nouveau géant des mers est prévue à la fin du premier trimestre 2018.

Le montage des réseaux (tuyauterie, gaines, électricité) est en cours chez STX, avant le début de l'agencement à l'horizon 2017, explique Pascal Favreau, le responsable navire.



Au total, il faut compter 6 millions d’heures de travail pour livrer à l’armateur américain RCCL ce navire jumeau de l'Harmony of the Seas, le plus gros paquebot du monde. Il y aura peu de différences entre ces deux bateaux.




02/12/2016
Lorient livre une dernière cheminée de bateau de croisiere pour STX



En provenance de Lorient, où elle a été acheminée sur la barge Le Ter, tractée par le remorqueur Scorff, la seconde cheminée du sistership de l’Harmony of the Seas, plus grand paquebot du monde livré en juin dernier par STX France, a été débarquée hier à Saint-Nazaire. L’imposante structure de plus de 150 tonnes, longue de 30 mètres pour une largeur de 15 mètres et une hauteur de 14 mètres, a été manutentionnée au moyen de la bigue du quai des Charbonniers. Elle va rejoindre le chantier nazairien, où la coque du navire sur laquelle elle prendra place est en cours d’assemblage. Long de 362 mètres pour une jauge de 227.700 GT, le « B34 » sera livré au printemps 2018 à l’armateur américain Royal Caribbean International. La première de ses deux cheminées, également produite à Lorient, avait rejoint en septembre l’estuaire de la Loire.








Débarquement de la seconde cheminée du B34 hier au quai des Charbonniers

@corsair a écrit:]18/01/2017

EXCLUSIF



Le sistertship d'Harmony of the seas aura comme devise :


Symphony of the Seas

Oasis 4 -B34- Symphony of the Seas -est en construction à St Nazaire et rejoindra la flotte 
de Royal Caribbean au printemps 2018.





Il y a une preuve photographique de ce que sera le prochain navire de croisière de Royal Caribbean en construction au chantier naval de St Nazaire



Il suffit d'épeler la devise Symphony of the Seas sur les toles de la coque en assemblage.


17/02/2017


Symphony of the Seas : L’assemblage progresse

L’assemblage de la coque, transférée début décembre dans la forme profonde (forme B) des chantiers, va se poursuivre jusqu’à la fin du printemps. 
Livrable un an plus tard à la compagnie Royal Caribbean International, le « B34 », futur Symphony of the Seas, sera mis à l’eau en juin prochain.






Le gigantesque navire de 2700 cabines, qui mesurera +362 mètres de long et présentera une jauge de plus de 227.000 GT, verra alors son achèvement se poursuivre à flot dans le bassin C. Ce dernier accueille actuellement le MSC Meraviglia, en cours d’achèvement en vue d’une mise en service à la fin du mois de mai.

Une fois le B34 à l’eau, la forme B qu’il occupe servira à l’assemblage du futur Celebrity Edge (J34) et du P34,(et une sous-station électrique de 385 MW destinée à un champ éolien offshore en Europe du nord). Tous deux sont livrables en 2018 (été pour le P34 et automne pour le J34). La forme A servira quant à elle à assembler le MSC Bellissima (F34), sistership du MSC Meraviglia, dont la mise en service est programmée en février 2019.

06/03/2017 - art US en traduc auto
Royal Caribbean : Symphony OtS, croisières en vente à compter de mercredi 07/03/2017

Les clients à bord de quelques navires Royal Caribbean cette semaine ont obtenu non seulement la confirmation de ce que la ligne de croisière nommera son nouveau bateau de croisière, mais aussi lorsque les premiers départs seront mis en vente.





Circulaires affiché dans le bureau NextCruise de Freedom of the Seas et Liberty of the Seas annoncent le nom du quatrième navire de la classe Oasis de Royal Caribbean, ainsi que les faits départs seront mis en vente le mercredi 8 Mars. 

Indications de l'équipage sont à bord que le Symphony of the Seas aura traversées de la Méditerranée entre Juin - croisières basée aux Etats-Octobre 2018 suivie par United en Novembre 2018. Une fois aux États-Unis, Symphony of the Seas sera homeported à Miami, en Floride.

Site allemand Schiffe und Kreuzfahrten rapporte Symphony of the Seas commencera sa saison à Barcelone le 6 mai 2018 et offrent également une traversée transatlantique le 4 Novembre 2018 de Barcelone.



*=*=*=*=*=*=*=*=*

Caractéristiques générales du futur navire qu'il faut savoir




La première tôle est découpée le 3 février 2015 en présence de l'armateur. Le premier bloc est posé le 29 octobre 2015. En novembre 2016, plus de la moitié de la coque est assemblée. La première mise en eau a lieu mi-novembre 2016, lorsque le navire est déplacé en cale profonde car il est trop haut pour permettre au « Très Grand Portique » (TGP) de continuer la dépose des blocs pour l'assemblage (une fois posée, la cheminée du navire sera située à environ deux mètres du portique).

En janvier 2017, l'entreprise FlowRider, qui conçoit les simulateurs de surfs des navires de Royal Caribbean Cruise Line annonce dans un communiqué la commande de deux simulateurs pour le navire Symphony of the Seas, la compagnie annonce alors que FlowRider a dévoilé le nom du B34, sans pour autant affirmé que le nom est bien Symphony of the Seas avant qu'un bloc du navire aux chantiers de Saint-Nazaire confirme le nom du navire. En mars 2017, Royal Caribbean officialise le navire et commence à vendre les premières croisières pour la saison inaugural du navire au printemps 2018.

Le Symphony of the Seas sera positionné en Méditerranée pour sa première saison à partir d'avril 2018 avec comme port d'attache Barcelone.

Il quittera ensuite le 28 octobre 2018 le port de Barcelone pour rejoindre Miami. Où il sera positionné au port de Miami, au nouveau terminal que fait construire Royal Caribbean.

Caractéristiques commerciales
Capacité : 5494 passagers, coef space 41,3.. (6 296 passagers maxi)-2.775 cabines  / Équipage 2 394 membres

Longueur 362,35m de long, maitre-bau/ largeur maxi : 71,50m
Tirant d'eau : 9,322 m/Tirant d'air 70 m
Déplacement : 60 000 t
Port en lourd : 15 000 t
Jauge : 226 963 GT
Port tete de ligne à l'année : Miami
Port d'attache : Nassau / Pavillon : Bahamas



Équipements de loisirs
1 tyrolienne de 24  mètres
2 murs d'escalade
2 simulateurs de surf (FlowRider)
4 piscines
10 bains à remous dont 2 suspendus au-dessus de l'eau
3 toboggans aquatiques allant du pont 18 au pont 15 (le pont piscine) (présents uniquement à bord de l'Harmony of the Seas et du futur Symphony of the Seas)
2 toboggans Ultimate Abyss (non aquatiques) (présents uniquement à bord de l'Harmony of the Seas et du Symphony of the Seas)
2 théâtres dont 1 aquatique en extérieur
1 spa
1 casino
1 parc naturel (Central Park)
1 minigolf et terrains de sport
1 patinoire
1 carrousel
25 restaurants
1 Bionic Bar (présent également à bord du Quantum of the Seas)
1 fosse aquatique d'une profondeur de 5,4 mètres



Caractéristiques techniques
Propulsion
Le navire sera propulsé par trois Azipod ABB de 20,5 MW chacun.
Les trois Azipod seront alimentés par six moteurs Diesel Wärtsilä couplés à des alternateurs Leroy-Somer, développant une puissance de 92 400 kW, soit environ 126 000 ch.
Vitesse 20 nœuds en croisière, 23,1 nœuds maximum
Deux moteurs 16V46 de 18 480 kW.
Quatre moteurs 12V46 de 13 860 kW.
Pour les manœuvres portuaires, il disposera de quatre propulseurs d'étrave Wärtsilä CT3500 (situés à la proue sous la ligne de flottaison) d'une puissance de 5,5 MW (environ 7 500 ch) chacun, ce qui lui permet de se passer de remorqueur jusqu'à un vent de travers de 40 nœuds.
La consommation théorique de carburant est estimée à environ 3,7 l par 100 km et par personne.
Stabilisation
Accessoire habituel dans le secteur, deux ailerons stabilisateurs déployables diminuent le roulis ( agissent comme une aile orientable contrant les habituelles inclinaisons ; système efficace à partir de 10 nœuds).

Ce navire est constitué de 525 000 m² de tôle d'acier, 5 000 km de fil électrique, 90 000 m2 de moquette.
Il sera le plus grand , la plus forte jauge, de tous les navires de croisiere y compris ceux de la classe Oasis



Qu'est-ce exactement est-il sur le Symphony of the Seas qui est lié à vous rendre heureux? Voici quatre qui ne manqueront pas de faire ce que le compte à rebours à 2018 passionnant supplémentaire:

Chaque cabine dispose d'une «vue»

Si vous avez déjà réservé une cabine intérieure avant - vous savez probablement déjà ce qu'il se sent en eux. Il peut être étouffant, bondé, et quand l'excitation de l'embarquement commence à se détendre, eh bien, il peut être un peu «triste».

Sans rien pour rafraîchir vos yeux pendant que vous relaxer dans vos quartiers, se détendre dans votre chambre ne peut pas toujours être la meilleure idée. Le Symphony of the Seas change tout cela pour vous avec leurs balcons virtuels dans chaque chambre. Ce sont des écrans  au mur avec des vues à couper le souffle qui feront de votre regard de l'espace et se sentir plus large et relaxant.

Les vues sont une priorité à bord de la Symphony of the Seas, car ils offrent aussi plus de chambres avec balcon, y compris ceux qui cherchent à leurs belles «quartiers» à thème.

Ce qui fait ou casse l'expérience pour beaucoup - c'est la nourriture.


Royal Caribbean est déjà connu pour offrir une grande variété d'options de restauration à bord de leurs navires - avec Symphony of the Seas, ils prennent un cran en vous emmenant «autour du monde» avec 20 restaurants de classe mondiale!

De steaks appétissants, aux plats asiatiques savoureux, à une fête de la cuisine mexicaine, et la propagation italienne de Jamie Oliver - Symphony of the Seas vous fera gastronomique en sautant d'un restaurant à l'autre - tout en un lieu élégant!

Avec de nouveaux talents culinaires se joindre à l'équipage, vous êtes lié à déguster une cuisine unique et délicieuse qui fera de votre expérience culinaire un cran au-dessus du reste.

The Ultimate Abyss

Ce qui rend les piscines de navires de croisière de plaisir supplémentaire? Diapositives bien sûr! La hauteur et la complexité de la configuration de diapositives ajoute certainement jusqu'à le facteur d'attraction. Symphony of the Seas ne saute pas sur les deux avec l'Ultimate Abyss - lié à être le plus grand toboggan sur la mer, avec sa chute de 100 pieds.

C'est presque un plongeon de dix étages! Certainement un excellent moyen de tirer le meilleur parti de vos aventures nautiques sur votre voyage de croisière. Qui a dit que vous deviez attendre jusqu'à ce que vous obtenez au port pour obtenir votre surfer sur? Symphony of the Seas aura aussi le Flow Rider, qui dispose d'un simulateur de surf qui est de 40 pieds de long.

Il est 362,35m de long, 65,60 m de large et peut accueillir 5494 passagers, coef space 41,3...il sera n'en doutons pas le plus grand et plus important navire de croisiere du monde

Royal Caribbean n'a pas lésiné sur l'espace sur ce nouveau bateau, et certainement un objectif de fournir la meilleure part de 'immobilier' sur le grand océan bleu que vous pouvez trouver.

Il a 2.775 cabines - assez certainement pour tous ceux qui veulent faire l'expérience de ce que Symphony of the Seas a à offrir! Et oui, il a seize ponts complets qui vous donneront une expérience de croisière d'une vie.

De waterparks, un spa à service complet, état du centre de remise en forme d'art, un jardin extérieur avec des galeries, cinq piscines, dix jacuzzis - Symphony of the Seas a tout! Ce coin de l'océan que vous allez appeler la maison tout au long de la croisière a été mis en place pour vous impressionner à plusieurs reprises.

Déjà heureux de rencontrer ce nouveau prince héritier de la Royal Caribbean? 2018 est proche avec chaque jour qui passe! Mais, Symphony of the Seas encore dans les œuvres, ce qui signifie une chose - il est plus probable encore plus excitant choses à regarder avec impatience!

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*



RCI a confirmé hier que le navire géant serait livré en avril 2018 par STX France et exploité en Méditerranée pour sa saison inaugurale. Au départ de Barcelone, il proposera des croisières d’une semaine avec escales à Palma de Majorque, Marseille, La Spezia (Florence/Pise), Civitavecchia (Rome) et Naples. 
Puis le navire mettra le cap vers la Floride au mois de novembre. A cette occasion, RCI a diffusé des images du navire en construction. Elles ne sont pas très récentes mais permettent tout de même de voir les travaux réalisés ces derniers mois. 







A Miami, Royal Caribbean prépare aussi cette arrivée activement avec la mise en place d’un nouveau terminal. Cette infrastructure de plus de 15 000m² permettra d’accueillir chaque année 1.8 million de passagers du groupe RCCL, ce qui représente 30% du trafic passagers de l’ensemble du port.















Le futur terminal de Miami pour Symphony otS













Le nouveau terminal sera le nouveau tete de ligne de Symphony of the seas, vient d' annoncer , ainsi que le sistership Allure of the Seas.
Le terminal A sera achevée en Octobre 2018 et être certifié LEED et accueillir un navire long de 400m. 



Une fois que le nouveau terminal de croisière terminée, il est prévu que Royal Caribbean  génére au moins 1,8 millions de voyageurs au Port de Miami - représentant pas moins de 30 pour cent du trafic passager projeté du port.

La construction du B34 continue

Symphony of the Seas Construction



















17/03/2017 Les Azipods pour Symphony of the Seas  arrive au chantier de st Nazaire

































L' Azipod ABB est une unité de propulsion multi-directionnel, qui prétend utiliser moins de carburant que les systèmes traditionnels, et fournir une plus grande maniabilité dans toutes les conditions de fonctionnement.
Royal Caribbean utilise azipods pour propulser en toute sécurité et manœuvrer ses navires en haute mer.


Rencontrer le nouveau 'Royal' sur le chantier: Symphony of the Seas art US



L'industrie des croisières a connu une quantité phénoménale de la croissance au cours des dernières années. De ajouter à leur gamme de destinations à l'expansion de leur flotte de navires, les lignes de croisière en continu Niveau leur jeu.

Royal Caribbean est en vous assurant qu'ils restent au - dessus de la compétition en allant au-delà de leur déjà exceptionnelle classe Oasis, avec leur nouveau navire Symphony of the Seas . Le nouveau «Royal» en chantier,  à ses débuts fixé en 2018, a beaucoup à offrir. Que vous soyez un croisieriste pour la première fois ou un passager passionné - il y a certainement quelque chose à attendre avec impatience!

Qu'est-ce exactement est-il sur le Symphony of the Seas qui est lié à vous rendre heureux? Voici quatre éléments qui ne manqueront pas de faire que le compte à rebours à 2018 encore plus passionnant :


Chaque cabine dispose d'une «vue»

Si vous avez déjà réservé une cabine intérieure avant - vous savez probablement déjà ce qu'il se sent en eux. Il peut être étouffant, bondé, et quand l'excitation de l'embarquement commence à se détendre, eh bien, il peut être un peu «triste».

Sans rien pour rafraîchir vos yeux pendant que vous relaxer dans vos quartiers, se détendre dans votre cabine ne peut pas toujours être la meilleure idée. 
Le Symphony of the Seas change tout cela pour vous avec leurs balcons virtuels dans chaque chambre. Ce sont des écrans à manger au plafond des vues à couper le souffle qui feront de votre regard de l'espace et se sentir plus large et relaxant.

Les vues sont une priorité à bord de la Symphony of the Seas, car ils offrent aussi plus de cabines avec balcon, y compris ceux qui cherchent koger dans les «quartiers» à thème.

Ce qui fait ou casse l'expérience pour beaucoup - c'est la nourriture.

Royal Caribbean est déjà connu pour offrir une grande variété d'options de restauration à bord de des navires - avec Symphony of the Seas, ils prennent un cran de plus en vous emmenant «autour du monde» avec 20 restaurants de classe mondiale!

De steaks appétissants, aux plats asiatiques savoureux, à une fête de la cuisine mexicaine, et la propagation italienne de Jamie Oliver - Symphony of the Seas vous fera gastronomique en sautant d'un restaurant à l'autre - tout en un lieu élégant!
Avec de nouveaux talents culinaires qui se joingnent à l'équipage, vous êtes lié à déguster une cuisine unique et délicieuse qui fera de votre expérience culinaire un cran au-dessus du reste.

The Ultimate Abyss

Ce qui rend les piscines de navires de croisière, le plaisir supplémentaire? Dispositifs bien sûr! La hauteur et la complexité de la configuration du dispositifs ajoute certainement le facteur d'attraction. Symphony of the Seas ne déroge pas avec l'Ultimate Abyss - lié à être le plus grand toboggan sur la mer, avec sa chute de 30,5m.

C'est presque un plongeon de dix étages! Certainement un excellent moyen de tirer le meilleur parti de vos aventures nautiques sur votre croisière. Qui a dit que vous deviez attendre jusqu'à ce que vous arriviez au port pour pour surfer les vaguesr? Symphony of the Seas aura aussi le Flow Rider, qui dispose d'un simulateur de surf qui est de 12m de long.

Royal Caribbean n'a pas lésiné sur l'espace sur ce nouveau bateau, et certainement un objectif de fournir la meilleure part de 'immobilier' sur le grand océan bleu que vous pouvez trouver.

le plus grand et plus important navire de croisiere du monde
Il a 2.775 cabines - assez certainement pour tous ceux qui veulent faire l'expérience de ce que Symphony of the Seas a à offrir! Et oui, il a seize ponts complets qui vous donneront une expérience de croisière d'une vie.

De waterparks, un spa à service complet, état du centre de remise en forme d'art, un jardin extérieur avec des galeries, cinq piscines, dix jacuzzis - Symphony of the Seas a tout! Ce coin de l'océan que vous allez appeler la maison tout au long de la croisière a été mis en place pour vous impressionner à plusieurs reprises.

Déjà heureux de rencontrer ce nouveau Prince héritier de la Royal Caribbean? 2018 est proche avec chaque jour qui passe! Mais, Symphony of the Seas encore dans les œuvres, ce qui signifie une chose - il est probable qu'il y ait encore plus de surprises à attendre avec impatience!



Dernière édition par corsair le Lun 20 Mar - 14:48, édité 1 fois


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evénéments

Message par corsair le Lun 20 Mar - 7:13

15/03/2017

Norwegian Cruise Line dévoile son "Projet Leonardo"

Préalablement

17/02/2017 art italien- LA BOMBA!...

Fincantieri encaissement une grosse commande pour quatre nouveaux navires + 2 en option de Norwegian Cruise Line


pour quatre + deux options d'une nouvelle classe de navires


Bonnes nouvelles pour la construction navale italienne. Fincantieri a en effet reçu officiellement un nouvel ordre de Cruise Line Group Holdings norvégienne pour la construction de 4 nouveaux navires de croisière de génération, avec l'option pour deux unités supplémentaires, pour être consacré à la marque Norwegian Cruise Line .
Les navires ont une valeur d'environ 800 millions d' euros par et seront livrés à un an de l'autre à partir de 2022 jusqu'en 2025. En cas d'exercice des livraisons se prolongera jusqu'en 2027.  Crucial pour la réussite de l'ordre et le choix de l'armateur a été la contribution de la Cassa Depositi e Prestiti et Sace, ainsi que d'autres sujets crédit à l'exportation, ce qui a permis Fincantieri de proposer un package des ventes techniques et de la finance attractive, cependant, sous réserve de certaines conditions.



Avec environ 140.000 GT, 300 mètres de long et d'une capacité d'accueil de 3.300 passagers, ces unités formeront l'épine dorsale de l'avenir de la flotte NCL.

L'ordre est basé sur un tete de série développé par Fincantieri visant à promouvoir le concept de liberté et de flexibilité - Feel Free - propre marque avec une configuration de produits innovants, nous pouvons continuer à enrichir l'expérience offerte aux passagers. En outre, une attention particulière a été accordée à l' efficacité énergétique, dans le double but de limiter la consommation pendant le fonctionnement et minimiser l' impact sur l' environnement, en conformité avec les dernières réglementations.

" Cette nouvelle classe de navires confirmera la tradition d'introduire des innovations importantes en croisière propre marque Norwegian Cruise Line », a déclaré Frank Del Rio , Président et PDG de Norwegian Cruise Line Holdings . " Cette commande souligne notre programme pour les nouvelles constructions, augmente et renforce notre profil de croissance, déjà importante et promet un retour à long terme pour nos actionnaires ."

Giuseppe Bono , CEO Fincantieri, a déclaré: " Ce résultat exceptionnel nous permet de compter une nouvelle marque de prestige dans notre portefeuille de clients, ce qui confirme la capacité de Fincantieri à se développer dans une des sections de pointe flexibles au service de chaque segment et l' exigence de croisière moderne. Nous sommes très fiers du projet pour ces navires: nous avons développé en propre et présenté à l'armateur, qui l'appréciait au point de donner l' ordre de toute une classe ". 
Bono a ensuite conclu: "Pour atteindre cet objectif ont contribué de manière décisive les différents acteurs du secteur de l' exportation, à qui nous exprimons notre reconnaissance. A ces facteurs, tous essentiels, bien sûr, plus la valeur d'une commande de cette ampleur, que le Groupe bénéficiera en termes de coûts et de la charge de travail, étendre davantage l'horizon de l' emploi de nos sites, qui ne sont pas comparables à tout autre secteur industriel. 
Enfin, nous sommes également fiers d'apporter une contribution substantielle à la croissance économique de notre pays, comme nous le savons tous, nous avons besoin d' un effort collectif pour récupérer sa part sur le marché mondial ".

Norwegian Cruise Line Holdings est parmi les premiers groupes de la croisière autour du monde. Cela comprend, en plus de NCL, la marque Regent Seven Seas Cruises, dont Fincantieri a livré à Sestri Ponente (Gênes), l'ultra-luxe "unités Seven Seas Explorer " en 2016 et réalise maintenant l'unité double avec livraison prévu en 2020 à Ancona, et Oceania Cruises, pour lequel le groupe a construit "Marina" et "Riviera" en 2011 et en 2012 au chantier naval de Sestri.

Article français et l'analyse

Fincantieri décroche un programme de six bateaux de croisiere pour NCL



C’est un superbe coup pour le constructeur italien, qui continue de diversifier son portefeuille de clients en ayant cette fois convaincu l’armateur américain Norwegian Cruise Line. Ce dernier a conclu avec Fincantieri un accord portant sur la réalisation de quatre paquebots de 300 mètres, 140.000 GT de jauge et 3300 passagers, avec une option pour deux unités supplémentaires. Ces navires doivent être livrés en 2022, 2023, 2024 et 2025, puis 2026 et 2027 pour les cinquième et sixième si leur commande est affermie. Alors que le coût de chaque bateau s’élève à 800 millions d’euros, NCL précise avoir obtenu de l’Italie « un crédit à l'exportation avantageux destiné à financer 80 % du prix de chaque navire livré jusqu'en 2025 ».

Un client jusque là fidèle à Meyer Werft

Principale filiale du groupe américain NCL Holdings, la compagnie, considérée comme l’une des meilleures et des plus innovantes du marché de la croisière, n’avait jamais fait construire de paquebot en Italie. A l’exception du Norwegian Epic (155.800 GT, 4200 passagers), sorti en 2010 de Saint-Nazaire, la flotte de NCL est depuis longtemps l’œuvre des chantiers allemands, essentiellement ceux de Meyer Werf. Ce dernier est d’ailleurs en train de réaliser la série des quatre géants de la classe Breakaway Plus. Après la livraison en 2015 du Norwegian Escape (164.600 GT, 4350 passagers), Papenburg achèvera au printemps prochain le Norwegian Joy (168.800 GT, 3900 passagers) puis, en 2018, le Norwegian Bliss (167.800 GT, 4000 passagers). La dernière unité de cette classe est livrable en 2019. Il s'agit donc d'une belle prise pour Fincantieri, Meyer Werft ayant en contrepartie gagné les derniers paquebots géants de Costa, Carnival Cruise Lines et P&O Cruises, trop gros pour les cales des chantiers italiens. 

A rebours de la course au gigantisme

Plutôt que de se lancer dans la course aux paquebots de 200.000 GT, du moins dans l’immédiat, NCL, qui a recentré son produit sur une offre plutôt premium, a donc choisi de se doter de navire moins gros. Des bateaux que la compagnie annonce comme très innovants, avec de nombreuses nouveautés et des services inédits, qui n’ont pas encore été révélés, pas plus d’ailleurs que le design de ces futurs paquebots. « L'efficacité énergétique est au cœur des priorités de la conception du prototype, pour optimiser sa consommation en carburant et ainsi réduire son impact sur l'environnement », ajoute NCL, qui n’a notamment pas précisé si ses nouvelles unités seraient dotées d’une propulsion fonctionnant au GNL.

Les navires appelés à sortir des cales de Fincantieri vont permettre d’étoffer la flotte de l’armateur, qui exploite aujourd’hui 14 paquebots, mais aussi de la renouveler. En priorité, NCL doit prévoir le remplacement, au début de la prochaine décennie, de trois navires de 1000 cabines, les  Norwegian Spirit (1998, 75.900 GT), Norwegian Sky (1999, 77.100 GT) et Norwegian Sun (2001, 78.300 GT), puis la classe Star (92.250, 1120 cabines), dont les deux premiers exemplaires, les Norwegian Star, Norwegian Dawn, sont entrées en service en 2001 et 2002 (le troisième, le Norwegian Jewel, n’a été livré qu’en 2005).


 

Des liens déjà établis avec le groupe NCLH


Pour Fincantieri, cette commande est donc exceptionnelle, tant par son ampleur (3.2 milliards d’euros pour les quatre premiers navires) que du fait que le groupe public italien est parvenu à conquérir un nouveau client, et non des moindres. Une réussite qui résulte notamment du fait que Fincantieri a noué de bonnes relations ces dernières années avec Oceania Cruises et Regent Seven Seas Cruises, deux compagnies absorbées en 2014 par NCLH et dont le président, Frank del Rio, a pris la barre de l’ensemble du groupe l’année suivante. Les derniers navires d’Oceania, les Marina et Riviera, sont sortis en 2011 et 2012 des chantiers italiens. Puis, après avoir livré le Seven Seas Explorer en 2016, ces derniers achèveront en 2020 un second navire de luxe du même type pour RSSC.

Dépendance réduite à Carnival

Avec Norwegian Cruise Line, Fincantieri travaille désormais avec l’ensemble du groupe NCLH, numéro trois mondial de l’industrie de la croisière, fort de 24 navires pour une capacité de 46.500 lits. Cela confirme la diminution de la dépendance historique du constructeur à Carnival Corporation, leader du secteur, pour lequel il a réalisé 62 paquebots depuis 1990. Alors que Carnival constituait il y a quelques années encore la quasi-totalité du carnet de commandes de Fincantieri, les différentes marques du géant américain de la croisière (Princess, Costa, Holland America, Seabourn) ne représentent plus, à ce jour, que 11 des 23 paquebots qui verront le jour en Italie d’ici 2025. En plus des quatre premiers NCL, on trouve là des bateaux pour Viking Ocean Cruises, MSC Cruises, Virgin Voyages, RSSC et Silversea. A cela il faut ajouter les petits navires d’expédition réalisés en Roumanie et en Norvège par Vard, filiale de Fincantieri, soit 6 unités pour Ponant et Hapag-Lloyd Cruises, livrables en 2018 et 2019. L’ensemble de ce carnet de commandes représente désormais près de 15 milliards d'euros.

Une pleine charge assurée jusqu'en 2020

On notera enfin que l’accord conclu avec NCL permet à Fincantieri d’étendre jusqu’à 2025 la visibilité de ses sites de production, dont quatre sont spécialisés dans la croisière (Monfalcone, Marghera, Sestri Ponente et Ancône). Cependant, alors que quatre paquebots sortiront encore en 2020 des chantiers italiens pour Virgin Voyages (110.000 GT, 2800 passagers), Costa Asia (135.500 GT, 4200 passagers), Princess Cruises (143.700 GT, 3560 passagers) et RSSC (54.000 GT, 738 passagers), il va falloir rapidement conclure d’autres contrats pour maintenir la charge de travail au-delà. En effet, le carnet de commandes de Fincantieri ne compte qu’une livraison en 2021, en l’occurrence le second des trois navires de Virgin. Le troisième sortira en 2022, de même que le premier NCL, dont les sisterships sont les seuls prévus pour l’heure en 2023, 2024 et 2025.



*=*=*=*=*=*=*=*

Norwegian Cruise Line dévoile son "Projet Leonardo"



Norwegian Cruise Line a annoncé en Février qu'il avait ordonné 4 nouveaux navires de croisière avec une option pour deux autres. La Cie de croisière a révélé ce que les nouveaux navires de nouvelle génération ressembleront.

Norwegian Cruise Line a nommé la nouvelle génération de navires de croisière comme projet Leonardo.

Le premier rendu de la classe Léonardo a été dévoilé et le premier navire sera livré en 2022. Les autres bateaux arriveront en 2023, 2024 et 2025; tous seront construits par les chantiers italien Fincantieri.











Les navires feront 140.000 GT -300m et transporteront environ 3.300 clients, cout estimé 800million d'€ l'unité. 

Cette nouvelle classe de navires s’appuiera sur l’offre de liberté et de flexibilité qui caractérise les navires les plus récents de la marque, de la classe Breakaway Plus, et qui avait rencontré un grand succès - qui comprennent Escape, Joy  et Bliss - course au gigantisme en moins, cette classe de navires retrouvant la notion de vacances confort à la mer -le meilleur de la croisiere .  . Ils présenteront en outre une multitude de designs novateurs qui viendra enrichir une expérience passager primée. L’efficacité énergétique est au cœur des priorités de la conception du prototype, pour optimiser sa consommation en carburant et ainsi réduire son impact sur l’environnement. Des détails sur les nombreuses caractéristiques innovants par les hôtes de cette nouvelle classe, jamais vues à bord d’un navire jusqu’ici, seront annoncés à une date ultérieure.deja l'on apprend qu'ils seront l'épine dorsale de la future flotte de NCL avec des caractéristiques nécessaires de flexibilité et de liberté (Freestyle), typiques de la philosophie Norwegian , avec une configuration innovante, capable d'enrichir davantage l'expérience offerte aux passagers..

« Nous attendons avec impatience cette nouvelle génération de navires. Le design à couper le souffle offrira à nos clients une expérience à bord en toute liberté, avec une gamme incroyable d’offres et intègrera davantage d’espaces intérieurs et extérieurs, afin d’être en harmonie avec la mer »[/b], a déclaré Christian Böll, Directeur Europe, Moyen-Orient et Afrique de Norwegian Cruise Line.
 
Mise à jour 16/03/2017 - art presse marine française



NCL révèle le design des bateaujx de croisiere commandés chez Fincantieri

La compagnie américaine Norwegian Cruise Line a levé le voile, hier, sur les bateaux qu’elle va faire construire en Italie chez Fincantieri. Annoncé le mois dernier, le projet Leonardo porte sur une commande ferme de quatre unités, livrables en 2022, 2023, 2024 et 2025, auxquelles pourront s’ajouter deux options qui, si elles sont affermies, entreraient en flotte en 2026 et 2027.

Moins gros que les derniers navires que NCL fait construire en Allemagne (classe Breakaway Plus), ces navires d’environ 300 mètres et 140.000 GT de jauge auront une capacité d’approximativement 3300 passagers. Le coût de chaque bateau est de 800 millions d’euros.

Ces navires se révèlent être une évolution du design extérieur qu’a vendu Fincantieri à l’armateur suisse MSC  et qui va donner naissance a la classe Msc SeaSide (323 mètres, 154.000 GT, 4140 passagers).

Les futurs navires de NCL reprennent le même concept, imaginé par les ingénieurs italiens. Il se caractérise notamment par un positionnement central des machines dans la coque, permettant derrière les cheminées de réduire la largeur des superstructures sur le tiers arrière et d’offrir de vastes espaces extérieurs au niveau du pont promenade ainsi que de la poupe. Par rapport aux Seaside de MSC, la ligne des Leonardo se distingue surtout par l’adoption d’une étrave inversée, une première chez Fincantieri, qui suit donc la tendance générale observée sur de précédents projets lancés chez ses concurrents.

En dehors du concept global, dont le constructeur italien espère sans doute faire une success story et vendre à d’autres compagnies, les "Leornado" auront tout de même une ligne distincte, avec un design général d'ailleurs plus fluide, et évidemment des aménagements aux souhaits de NCL. La partie arrière disposera par exemple d’un solarium couvert et, apparemment, d’un vaste espace (salon, salle de spectacle ?) panoramique.


Dernière édition par corsair le Lun 20 Mar - 14:50, édité 1 fois


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evénéments

Message par corsair le Lun 20 Mar - 7:15

Le futur Celebrity Edge






Mis en chantier à Saint-Nazaire fin 2016 et entouré du plus grand secret, le Celebrity Edge, premier d’une nouvelle génération de quatre bateau de croisiere Prémium destinés à Celebrity Cruises, sera bel et bien un navire exceptionnel. Les premiers visuels des espaces publics dévoilés  par l’armateur, à l’occasion de l’ouverture du Seatrade de Miami, sont en tous cas assez bluffants et confirment le positionnement très haut de gamme et novateur de la classe, qui fera ses débuts fin 2018.























Ce que l'on sait : il disposera d’une étrave légèrement inversée, n’a été encore publiée, les caractéristiques définitives du Celebrity Edge ont été révélées. Conçu intégralement en 3D, le navire a, depuis l’annonce de la commande, en décembre 2014, pris du tonnage, avec une jauge qui atteint désormais 129.500 GT, contre 117.000 initialement annoncés. 
Long de 306 mètres pour une largeur de 39 mètres et un tirant d’eau de 8.2 mètres, il comprendra 16 ponts et pourra atteindre la vitesse de 22 nœuds.


Armé par 1320 membres d’équipage, avec une capacité en base double de 2918 passagers (coef space 44), le Celebrity Edge sera doté de 1467 cabines et suites, dont de somptueuses villas sur deux étages avec une grande terrasse. Le navire disposera d'ailleurs d'un complexe de suites avec espaces privatifs, dont un pont extérieur avec piscine, un somptueux salon et un restaurant gastronomique.












91% des cabines seront extérieures, dont 81% dotées d'un balcon, avec un nouveau concept de vérandas aménagées comme des jardins d’hiver avec baies vitrées à la française, dont la partie supérieure coulisse vers le bas. Les surfaces, très spacieuses et globalement plus importantes que sur les navires de la classe Solstice de Celebrity Cruises, iront de 17 m² pour les 17 cabines intérieures les plus petites à 120 m² (+64 m² de terrasse) pour les deux Iconic Suites. Catégorie la plus nombreuse à bord, les Edge Staterooms, au nombre de 512, auront une surface de 19 m², avec en plus 4 m² de balcon. Il y aura également 16 cabines individuelles de 12 m² avec un balcon de 4 m².





































Le design du Celebrity Edge, particulièrement soigné et sophistiqué, a été notamment imaginé par les architectes d’intérieur Kelly Hoppen et Tom Wright. Conçu pour être très ouvert sur la mer, le navire comprendra, entre autres nouveautés, un étonnant bar/terrasse ascensionnel extérieur, qui évoluera de bas en haut le long sur l’un des côtés de la superstructure. 
Le « Magic Carpet », grand comme un terrain de tennis, aura quatre positions principales, offrant à différents moments de la journée des fonctionnalités distinctes. Tout en haut, au pont 16, il se transformera en restaurant de spécialités pour le dîner. On le trouvera plus tôt au pont 14, celui des piscines, qu’il complètera alors en servant de bar en plein air surplombant la mer. 
Au pont 5, il servira d’extension à un restaurant de spécialités, qui disposera dès lors d’une terrasse extérieure. Enfin, le Magic Carpet aura le pont 2 comme position la plus basse. A ce niveau, il formera avec un espace intérieur dédié la Destination Gateway, une luxueuse station d’embarquement et de débarquement qui sera mise en place lors des escales nécessitant l'emploi des tenders pour rejoindre la terre.













Le Celebrity Edge, dont la découpe de la première tôle est intervenue le 21 novembre dernier, devrait être mis sur cale l’été prochain, en vue d’une mise à l’eau en début d’année prochaine. Le « J34 », comme on l’appelle chez STX France, sera basé à Fort Lauderdale, en Floride, et doit débuter sa croisière inaugurale le 16 décembre 2018. 
Le navire proposera des croisières de 7 nuits avec deux itinéraires pouvant être combinés en un voyage de deux semaines : le premier vers l’est des Caraïbes avec des escales à San Juan (Porto Rico), Tortola (îles Vierges britanniques) et Philipsburg (Saint-Martin) ; et le second vers l’ouest des Caraïbes avec Key West (Floride), Costa Maya et Cozumel (Mexique), ainsi que George Town (Grand Cayman).  





Après le Celebrity Edge, le chantier de Saint-Nazaire doit livrer ses trois sisterships (K34, L34, M34), début 2020, à l’automne 2021 et à l’automne 2022.


Mise à Jour 



Même s’il conviendra de vérifier qu’il s’agit bien du design final, en particulier au niveau de l’étrave, une première vue d’ensemble du nouveau bateau de Celebrity Cruises ). Un navire particulièrement original qui intègrera de nombreuses innovations imaginées à Saint-Nazaire, où il est construit. C’est le cas en particulier du concept de jardins d’hiver qui remplace les traditionnels balcons ou encore le Magic Carpet, plateforme élévatrice située sur tribord et servant selon les moments de la journée de bar en plein air, de terrasse de restaurant ou encore d’embarcadère pour les tenders.

Video pour le dossier : miami Seatrade, introduction de celebrity Edge ( pas d'interet visuel du navire)


lien videos
La video interessante : cliquer sur le lien puis sur" plus tard "dans la fenetre facebook
https://www.facebook.com/CelebrityCruises/videos/10155097615520879/


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evénéments

Message par corsair le Lun 17 Avr - 16:07

art US/ Crystal -avec le grain de sel de corsair



Crystal Sérénity, préparation du passage du N.O 2017


LES GÉANTS DE LA FAUNE DU PASSAGE DU NORD-OUEST





A seulement 156 jours avant l'embarquement du deuxième voyage Passage du Nord - Ouest de Crystal Serenity dans l'Arctique, nous sommes plus heureux que jamais sur les aventures inoubliables qui nous attendent. La région anciennement Impraticable détient une merveille que les voyageurs ne trouve nulle part ailleurs dans le monde,  un élément important de ce spectacle, c'est la faune qui erre au- dessus et migre sous la glace.







Nord-Ouest observation de la faune sont un moment fort de la quête de chaque voyageur intrépide pour la découverte dans ce royaume glacé. Et tandis que ces rencontres ne sont pas guaranties - des ours polaires ne vérifient pas les itinéraires  lorsqu'ils planifient leurs sorties de midi - la région pratiquement intacte abrite de nombreuses espèces qui peuplent librement la terre et la mer. 
Souvent, la taille de la faune sauvage, est directement proportionnelle à la quantité de crainte sur les grèves. Tel est le cas avec les géants du Passage du Nord-Ouest.  


Polar Bears - La combinaison ultime de puissance profonde et peluche " furry "  ces ours massifs sont les plus importants du monde, debout jusqu'à 3m dehaut sur lzues pattes postérieures. Les ours polaires dans les territoires nordiques du Canada représentent plus de 60% de la population mondiale, ce qui les rend parmi les animaux les plus étroitement associés à la région. Pendant le Passage NordOuestv de Crystal, les clients qui découvre les ours polaires  peuvent  avoir une double dose de côté "câlin" -a distance- du puissant animal, puisque les deux tiers des portées d'ours polaires sont jumeaux.  



Narvals
- Cette licorne de mer est une merveille pour beaucoup, à plusieurs égards. 
Sa taille gigantesque (jusqu'à 6m de longueur et 950kgs.!) Dément son agilité dans l'eau et sa capacité de plonger plus profondément que tout autre mammifère marin, alors que la "défense"  sur son front est occasionnellement utilisé en cas d'agression. Les "lances"  sont fait dents, et peuvent atteindre plus de 3,5m de long chez les mâles.



Bélugas, baleines boréales, et Baleines à bosse - Il n'y a pas beaucoup plus géant que ces créatures majestueuses . Même au sein de leurs propres rangs de baleines, leur différenciation de taille est importante. Parmis la faune la plus communne du Passage Nord Ouest, les  baleines ont la capacité de provoquer le respect des hommes à se tenir en un silence stupéfait à leur vue. À juste titre.

Belugas prendre le titre de les plus petites baleines sur notre liste, si vous pouvez imaginer 6m de long et plus de 1350kgs. petit dans tout contexte. Leur peau d'un blanc argenté donne une vue saisissante dans les eaux turquoises profondes, renforcée par le fait qu'ils se déplacent en groupes  jusqu'à 10 individus, la natation à l'unisson à couper le souffle.



Les Baleine à bosse sont plus associés à ces eaux froides parce qu'ils sont plus susceptibles d'apparaître sur les photos par leurs magnificences . Ils sont aussi gigantesque - une condition préalable à cette liste - avec pret de 30 t et 15m de longueur,  offrant des caractéristiques distinctives qui reflètent son nom : la bosse derrière le front. Et tandis que leur  grâce, et  majesté dans la mer est indéniablement, "verticalement génial".




La baleine boréale est le vainqueur surprenant de notre "plus grand" rassemblement de la faune du nord-ouest   venant juste derrière la baleine bleue comme la deuxième plus grande espèce de baleine sur la terre. Ses fanons seuls éteingne près de 3m,  en comparaison de sa longueur totale de près 20m. Parfois appelé la baleine de l'Arctique, ce géant se sent à la maison aux côtés de Crystal Serenity dans le Passage du Nord-Ouest.



2017 Passage du Nord-Ouest par Crystal est ouvert pour réserver dès maintenant, avec des expériences inoubliables et des experts régionaux établis pour enrichir le voyage pour les clients.









mise à jour du 16/04/2017 - art US/Crystal cruises en traduc auto

NORD-OUEST PASSAGE: L'AVENTURE AVANT L'AVENTURE



Deux des plus intrépides explorateurs de Crystal, le capitaine Birger J. Vorland et vice - président des programmes des terres John Stoll énoncées dans l'Arctique du Nord - pas un petit exploit au début du printemps - pour finaliser les détails pour les visites communautaires en vedette sur le voyage Passage du Nord - Ouest 2017 . 
Grâce à leur expertise, le dévouement et la quasi inextinguible désir de créer des expériences les plus convaincantes possibles pour les clients, les voyageurs navigueront sur Crystal Serenity le 15 Août 2017 pour la croisière arctique de Anchorage à New York peuvent s' attendre à des aperçus authentiques dans les modes de vie et les coutumes des communautés locales et le genre d'aventure qui reste avec vous pour toujours.


Premier arrêt sur la tournée de planification de reconnaissance des deux: Ulukhaktok (région d'Inuvik dans les Territoires du Nord-Ouest du Canada).

JOHN STOLL:
J'ai le plaisir et l'honneur de faire équipe à nouveau avec le capitaine Birger Vorland qui fait une si grande impression avec les communautés locales. Nous sommes escortés par Kristyn Thoburn, vice-président des opérations, pour notre compagnie d'expédition basée au Canada, l'Arctique Uni. Nous sommes ici pour renouveler nos relations avec les communautés et de revoir nos plans pour l'appel à venir.



Nous avons eu un excellent début de notre voyage à Ulukhaktok, une communauté de seulement 402 citoyens. Le temps était froid à 16 en dessous de zéro, mais l'air vif, frais et le soleil se reflétant sur la neige blanche propre fait un bon point de départ à notre seul appel dans les Territoires du Nord-Ouest au cours de ce voyage.

Comme nous sommes arrivés à l'aéroport Rosie le chauffeur de taxi nous a rencontrés. Elle a le seul taxi à la ville. Lors de mon premier voyage à Ulukhaktok en Janvier 2015 si, le taxi de Rosie était écroulé. Elle a attendu six mois pour une partie qui arriverait quelque temps qu'elle pensait sur le bateau d'une alimentation en Juin ou Juillet qui arrête chaque année. Ce jour-là, je un tour de du stop un gars local avec un pick-up qui a été quelque chose en baisse à l'aéroport.



Nous sommes entrés dans le seul hôtel en ville et mis au travail. Nous avons été effectivement reconnu par quelques membres de la communauté, mais tout le monde sourit et les vagues, qui fait partie de la culture inuite chaude. Nous avons rencontré Janet Kanayok du hameau de Ulukhaktok qui nous a aidés l'année dernière. Les « Hamlets » sont importants pour les communautés et nos contacts clés. Nous nous sommes assis avec Janet et passé en revue le programme de notre appel, rencontre également avec le maire Laverna Klengenberg, agissant SAO Susan Kaodloak et Arts Center Manager Robbie Inuktalik.

Après la réunion au Centre des arts, nous sommes à un de mes endroits préférés, le lycée. Nous avons été chaleureusement accueillis par Richard principal. Il nous promène fièrement autour de son école avec les enfants en mouvement allant et venant de classes. Il parle des améliorations au programme cette année et nous remercie pour les fournitures scolaires, nous avons donné au cours de la dernière visite de Crystal Serenity. Richard sert la communauté à bien des égards et est une véritable source d'inspiration pour ses élèves.

Une excursion volontourisme gratuit prendra les clients souhaitant découvrir par Ulukhaktok, visiter le centre communautaire, des bâtiments historiques et offrant la chance de saluer les habitants de la région et en apprendre davantage sur les aliments et les marchandises traditionnelles de la ville.



Pendant ce temps, en dehors de la température descend à -15 degrés Fahrenheit, mais les enfants jouent toujours à l'extérieur sur les jeux de balançoire entouré par la neige. En bas de la colline, les enfants plus âgés sont dispensés par un ancien comment construire un igloo. membres de la communauté passent à pied ou sur leurs motoneiges, emmitouflés pour se protéger du froid, mais toujours avec des sourires sur leurs visages.





En dépit des conditions glaciales et la toundra gelée, il y a la vie partout.

Tout le monde, nous avons rencontré était très accueillant et heureux de nous voir. Ils sont ravis que Crystal Serenity sera de retour à Ulukhaktok en Août et attendons avec impatience de faire partie de ce voyage une fois de plus.


Le compte à rebours de quatre mois est commencé pour les aventures arctiques du Crystal Serenity 2017 voyage Passage du Nord - Ouest commenceront.



"Nous commençons le processus maintenant, bien que, depuis une entreprise aussi épique que cela mérite ces deux jours supplémentaires d'anticipation. En vérité, cette anticipation a commencé il y a près d'un an, comme la toute premiere navigation du passage du Nord-Ouest, Crystal à embarqué en Alaska, rempli à pleine capacité avec les voyageurs qui attendaient pour cette quête depuis des mois, voire des années. 
L'an dernier, 32 jours dans l'Arctique ont été emballés avec des treks de toundra glacée, l'observation des ours polaires, les atterrissages « humides » zodiaque dans les ports pratiquement épargnées par les voyageurs, et des visites enrichissantes pour les communautés désireuses de partager leurs traditions distinctes avec des invités curieux de Crystal."



Les clients ont campé pendant la nuit dans un camp de glace au Groenland, sur les glaciers massifs héliporté, et ont étendu leurs esprits à bord avec un aperçu fascinant de chefs d'expédition et d'experts régionaux dans la faune, l'environnement et les peuples autochtones.

Pour ceux qui ont manqué l'occasion à couper le souffle de l'année dernière pour suivre l'itinéraire unpassable précédemment des pionniers de l'histoire cordiales, voici un aperçu de l'expérience remarquable. Ne pas ignorer cette aspiration intérieure pour de nouveaux territoires et horizons élargis. Réservez votre 2017 aujourd'hui voile Passage du Nord-Ouest.



Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evénéments

Message par corsair le Lun 24 Avr - 13:15

21/04/2017

L'océan Arctique est un cul-de-sac pour les débris en plastique flottant dans le nord de l'Atlantique

L'océan Arctique est un cul-de-sac pour les débris en plastique flottant dans le nord de l'Atlantique, ont déterminé des scientifiques qui mettent en garde contre les risques présentés par cette pollution d'un écosystème unique.

Cette étude, publiée mercredi dans la revue américaine Science Advances, confirme que les objets et matériaux en plastique sont abondants et répandus dans les eaux à l'est du Groenland et du nord de la Scandinavie, alors même que ces régions sont peu peuplées. Les déchets, normalement, devraient y être nettement moins importants.

Ces observations montrent l'importance de bien gérer la collecte des déchets plastiques à leur source, car une fois dans l'océan, leur destination peut être imprévisible, relèvent ces scientifiques.

Les mers semi-fermées comme la Méditerranée, dont les pourtours sont très peuplés, sont fortement polluées par du plastique.

Mais de telles accumulations n'étaient pas attendues à des latitudes polaires peu peuplées.


En 2013, pendant l'expédition Tara Oceans menée avec la goélette scientifique française, des chercheurs dont Andrés Cózar, un scientifique de l'Université de Cadiz en Espagne, ont repêché à l'aide de filets des débris en plastique.

La plus grande partie de l'océan arctique était peu polluée par ces morceaux de plastique, précise l'étude.

Mais ces débris étaient en revanche très abondants dans les eaux baignant le Groenland et dans la mer de Barents située au nord de la Norvège et de la Russie occidentale.

- 110 millions de tonnes -

Selon ces chercheurs, il y aurait des centaines de tonnes de déchets et fragments de plastiques flottant à la surface sans compter ce qui se trouve déjà dans les fonds marins.

La proportion de certains types de débris dans les échantillons récupérés par les membres de l'expédition leur fait penser qu'ils viennent de très loin, comme par exemple des côtes d'Europe du nord, du Royaume-Uni et de l'est des Etats-Unis.

Une partie de ces déchets pourrait aussi provenir des navires croisant dans les eaux locales, selon ces chercheurs.

Ces derniers ont suivi le cheminement des déchets de plastique dans le Nord de l'océan Atlantique avec 17.000 bouées qui sont des relais de satellites. Ces observations ont confirmé que cette pollution vers les régions polaires suivait un courant appelé circulation thermohaline.

Selon cette étude, les débris de plastique flottant dans l'Arctique représentent actuellement moins de 3% du total mondial mais pourrait continuer à augmenter avec ce courant marin.

Il est estimé qu'environ huit millions de tonnes de plastique sont déversés annuellement dans les océans, selon une étude publiée en 2015 dans la revue américaine Science.

Les scientifiques pensent qu'il pourrait y avoir jusqu'à 110 millions de tonnes de déchets en plastique dans les océans.

Il paraîtrait également que de petits fragments de plastiques sont absorbés par les poissons et les autres espèces marines sans que l'on sache les effets sur leur santé et celles des personnes qui les consomment.

Les scientifiques pensaient enfin que ces déchets en plastique s'accumulaient surtout dans des tourbillons subtropicaux formés par des grands courants qui convergent au milieu des bassins océaniques.

Mais en fait, il semblerait que seulement 1% de cette pollution de matière plastique se concentre dans ces grands tourbillons et d'autres endroits à la surface des océans.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evénéments

Message par corsair le Lun 24 Avr - 13:15

21/04/2017

Un homard pêché dans la baie de Saint-Brieuc la semaine dernière, a échappé à la marmite grâce à sa couleur bleu roi très rare et a été remis mercredi à l'Aquarium d'Océanopolis à Brest, a constaté un photographe de l'AFP.



"Les scientifiques estiment qu'un homard sur deux à trois millions est de couleur bleue", précise l'aquarium brestois dans un communiqué. Le spécimen rarissime a été installé mercredi dans l'espace Minilab du pavillon Bretagne.

"Habituellement, la carapace du homard contient à la fois un pigment rouge-orangé, l'astaxanthine, et un pigment bleu, la crustacyanine", explique-t-on de même source. "Cette combinaison donne une couleur, souvent sombre, allant du marron au bleu foncé". A la cuisson seule reste la pigmentation orangée.

Les classiques




"La particularité physique de ce spécimen, cette teinte bleue exceptionnelle, est due à une anomalie génétique qui favorise le développement d'un excès de crustacyanine, le pigment bleu", note l'aquarium.

"A l'inverse, il existe des spécimens encore plus rares, totalement dépourvus de crustacyanine, et qui arborent une belle teinte orangée. C'est le cas d'un spécimen déjà présenté dans le pavillon Bretagne d'Océanopolis", précise-t-on de même source.

les très rare




Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evénéments

Message par corsair le Lun 24 Avr - 13:18

en traduc auto - art USA/ Crystal cruises



PASSAGE DU NORD-OUEST: L'AVENTURE AVANT L'AVENTURE 2017

Le capitaine Birger J. Vorland et le vice-président des programmes fonciers John Stoll ont voyagé aux extrémités de la terre tout au long de leur carrière respective dans l'exploration mondiale. Vous pourriez penser qu'il est impossible de les surprendre à ce stade. Cependant, lorsque ces deux explorateurs de cristal se sont dirigés vers le Nord de l'Arctique ce mois-ci pour explorer de nouvelles expériences pour le voyage en 2017 au passage du Nord-Ouest , ils ont été impressionnés par l'histoire profonde de cette région vaste et éloignée. Aujourd'hui, ils partagent la "partie 2" de leur voyage de reconnaissance - cette fois-ci à Cambridge Bay - et l'histoire du 'Maud' qui continue de les captiver et de nombreux autres voyageurs à travers le monde.




CAPITAINE BIRGER J. VORLAND
La plupart de mes photos de notre visite au centre de la baie de Cambridge sur le navire fou de l'explorateur polaire norvégien norvégien Roald Amundsen, le "Maud", qui ne surprendra probablement personne. Ce ne sont pas seulement les marins norvégiens qui continuent à admirer l'histoire de l'histoire de ce navire, mais des amateurs d'histoire de toutes sortes. Depuis notre premier voyage dans la région l'année dernière, elle a été élevée à terre, et nous espérons la voir cette année avant qu'elle ne retourne chez elle en Norvège.

Contexte

Le Maud a été levé du bas de ce qui est maintenant Cambridge Bay après avoir reposé là depuis plus de 80 ans. Le navire n'a pas été coulé sur la montre d'Amundsen, mais plutôt sous la supervision de la Compagnie de la Baie d'Hudson, qui a acheté le Maud d'Amundsen après sa faillite lors de ses voyages.



À la fin de l'année dernière, elle a été amenée à la surface par une équipe dévouée de Norvégiens et des airbags gigantesques qui l'ont aidée à augmenter; Et sera retourné en Norvège cette année pour l'exposition et la restauration minutieuse. Le navire en chêne robuste, initialement nommé pour la Reine Maud de Norvège, avait un sort plus accidenté que les autres navires d'exploration polaire d'Amundsen. Le "Fram" et le "Gjøa" sont conservés au Musée maritime norvégien, contrairement aux décennies de Maud submergées dans les eaux glacées de l'Arctique.

Sa fin fatale est venue après sept ans de pionnier de l'Arctique après son voyage d'Oslo, le long du littoral russe à Nome, en Alaska, puis à travers le passage du Nord-Est. Dans une torsion un peu indigne de sa carrière mouvementée, c'était une fuite causée par l'axe de l'hélice qui a enfoncé le Maud en 1930. Indépendamment de sa fin intempestive, Maud a joué un rôle essentiel dans les découvertes polaires d'Amundsen, notamment les rencontres d'ours polaires, le monoxyde de carbone Les peurs et les quantités prolifiques de données scientifiques sur cette région insaisissable.

JOHN STOLL:
Vous savez, c'est drôle. Je me souviens que Birger nous expliquait l'histoire de Maud alors que nous étions sur le lac gelé. Je m'accrochais à chaque mot et j'étais impressionné par sa vaste connaissance du sujet, jusqu'à ce que je me suis rendu compte que je ne pouvais plus ressentir le nez et qu'il était temps de revenir à la chaleur de notre hôtel!

Crystal Serenity navigue à nouveau le passage du Nord-Ouest en août, suivant les étapes pionnières de Roald Amundsen.

La Preparation passage N.O 2017
http://www.voyages-croisieres.net/t2771p200-l-evenement#485226


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evénéments

Message par corsair le Lun 1 Mai - 8:14

@corsair a écrit:24/04/2017

L'Empress of the seas de Royal Caribbean fait sa premiere escale à Cuba

Royal Caribbean est arrivée à La Havane, Cuba plus tôt ce matin, marquant le premier navire Royal Caribbean International à s'arrêter à Cuba.






























Empress of the Seas a quitté Miami plus tôt cette semaine , dans le cadre d'une navigation de 5 nuits qui a abouti à une première visite historique à Cuba. La croisière a été remplie d'un certain nombre d'événements spéciaux et de festivités, des cortaditos et du café con leche au Café Royal à la musique salsa et à la danse dans le salon Latin Boleros. Il y avait même un menu spécial en salle à manger à inspiration cubaine.




Après des mois de négociations, Royal Caribbean a annoncé qu'il offrirait des croisières à Cuba en décembre 2016. Royal Caribbean offre des vols réguliers à Cuba, y compris des traversées avec une visite de nuit jusqu'à fin 2016, ainsi que des escales à Key West, en Floride. Et Cozumel, au Mexique.



art us/en traduc auto

Un drapeau cubain a volé du mât et les passagers ont bordé les rails alors que l'impératrice des mers s'est approchée du port de La Havane au lever du soleil dimanche. Pour beaucoup lors de la visite inaugurale de Cuba de Royal Caribbean International, c'était bien plus qu'une croisière de plaisir.



Des souvenirs, des émotions, des espoirs et des rêves ont joué au voyage.

Mary Brown de Bethalto, en Illinois, était en voyage sentimental à La Havane où, en tant que jeune de 7 ans, elle avait séjourné en vacances avec ses parents en 1955. L'enseignant à la retraite a classé un cahier de souvenirs de ce voyage en famille, y compris le Billet d'avion de 11 $ de Key West et le visa de Cuba de 2,50 $.

"C'est écrasant", a-t-elle déclaré, en balayant le front de mer alors que Empress of the Seas s'approchait du terminal de la Havane, la Sierra Maestra. «Ma mère et mon père sont tous deux partis. Je sais qu'ils seraient chatouillés s'ils savaient que j'étais là.

Alexander Jaime portait une chemise de drapeau cubain. «C'est la patrie. Je suis vraiment enthousiaste. Tous mes ancêtres sont d'ici ", a déclaré le danseur de Miami qui enseigne des cours de salsa à bord. Il espérait rencontrer les parents de sa mère.


La Celia de la Llama de Royal Caribbean, la fille des exilés cubains, était à bord des médias de bergers qui couvraient ce voyage historique et serait à la recherche de monuments familiaux lors de sa première visite dans l'île. Sa mère n'est pas revenue depuis sa sortie en 1960 à 14 ans.

«Il y a beaucoup d'hésitation dans la génération de mes parents pour retourner à Cuba. Ils sont en exil », a déclaré de la Llama.

Andy Gómez, un professeur, analyste politique et consultant à l'Université de Miami à la retraite de Cuba, qui a travaillé avec l'Institution Brookings pour aider à développer la politique de Cuba de l'administration Obama, était à bord d'Empress en tant que conférencier.

La chanteuse cubano-américaine Gloria Estefan a baptisé le navire (en 1990, l'impératrice nordique) et son portrait accroché dans l'atrium. Gómez a déclaré que Estefan 'm'a dit qu'elle ne va pas à Cuba jusqu'à ce qu'elle change mais, de façon intéressante, son bateau et sa photo vont ", a-t-il plaisanté.

Lorsque Empress a marché, une cérémonie a marqué son arrivée initiale, avec Angel Díaz Albertini, gm, Aries Transportes, la société cubaine qui supervise les opérations de croisière, et Mark Tamis, les opérations hôtelières de svp, Royal Caribbean, en recourbant un ruban rouge alors que les premiers passagers diffusaient À travers la passerelle.

D'autres responsables de l'entreprise comprenaient le capitaine d'impératrice Carl Graucob; Roberta Jacoby, md opérations de tournée mondiale, Royal Caribbean Cruises Ltd .; Et, de Royal Caribbean International, Greg Purdy, svp opérations maritimes et Raimund Gschaider, opérations associées de l'hôtel vp.

Les passagers se sont précipités pour des aventures et des idées. Ils ont exploré la Place de la Révolution, le vaste cimetière de Christophe Colomb avec ses mausolées de cubains connus et les œuvres d'art électeur de Fusterland. Ils ont réfléchi sur les canons géants, les tranchées et les bunkers à l'Hôtel Nacional de Cuba. Beaucoup ont promené la Vieille Havane, se pénétrant dans Hemingway hantent El Floridita, le berceau du daiquiri et l'Hôtel Ambos Mundos, où il a écrit «For Whom the Bell Tolls».

Beaucoup ont entendu de la musique live et ont acheté des peintures, du Havana Club rhum, des cigares cubains et d'autres souvenirs. D'autres ont visité des voitures américaines classiques.

Lors de son excursion, la Demi-lama de Royal Caribbean a fait plusieurs découvertes familiales. Dans le cimetière de Christophe Colomb de 56 hectares, elle a repéré facilement le mausolée élégant de son arrière arrière-arrière-père Frank Steinhart, qui a quitté Chicago pour se battre avec les Rough Riders de Teddy Roosevelt à Cuba, puis est resté comme ambassadeur et a commencé un chemin de fer. Sa ferme était Happy Hollow, à côté de la Finca La Vigía d'Hemingway.

De la Llama a également aperçu le Havana Yacht Club à la fois sporadique, que sa mère fréquentait en tant que fille, et El Hotel Nacional, où les parents de sa mère dormaient parfois.

«Être capable de partir à Cuba, même si c'est juste un goût de Cuba, est très spécial pour pouvoir voir vos racines», a-t-elle déclaré.

Maintenant que de la Llama a visité et a partagé des images et des histoires, sa mère est désireuse de revenir après près de six décennies. «Être capable d'aller avec Royal Caribbean sur un bateau de croisière et vivre la destination sans s'engager dans un hôtel et l'air le rend plus facile», a déclaré de la Llama. "Elle sent qu'elle peut aller en raison de la sécurité du navire."

Après sa journée à la Havane, Mary Brown d'Illinois a décrit sa visite comme «très émotive. J'ai pleuré.'

Le dimanche soir, comme l'Empress of the Seas a navigué, les passagers ont applaudi lorsque le capitaine Graucob a annoncé: «Oui, nous l'avons fait. C'était une journée historique.

Royal Caribbean Cruises Ltd., Jorge Delgado, vp développement commercial mondial, qui a supervisé le projet cubain, a déclaré à Seatrade Cruise News qu'il était extrêmement heureux.

«Le processus à Cuba a été stratégique, clair et bien organisé», a-t-il déclaré. Les Cubains sont «désireux d'apprendre notre industrie».

Avec l'appel du dimanche, un processus de 24 mois se termine, ce qui nous permet de conclure le premier pas d'un long voyage ", a déclaré Delgado. «J'espère qu'il sera durable pour nous deux».

«C'était un excellent partenariat aujourd'hui», a ajouté Gschaider. «Cela ouvre la voie à nous. Nous sommes très enthousiastes à l'idée de venir ici.

Pour Tamis, il s'agissait d'un «grand projet et d'un effort d'équipe amusant» pour mettre Empress prêt pour les croisières à Cuba. Il pense que son salon latin Boleros est le meilleur de la flotte. Il est venu à la vie avec des cours de danse salsa et d'espagnol, des cours de daiquiri et de la musique live.

Le bar est décoré dans des tuiles cubaines et les grandes photos de La Havane proviennent du président de Royal Caribbean et Michael Michael Bayley qui rencontre un photographe lors d'une visite de planification dans l'île. Boleros a également un coin pour les dominos, un pastel de pastelitos et un café brassage de cafés cubains.

La salle à manger et les bars ont ajouté des plats cubains comme ropa vieja et des cocktails comme les mojitos à la noix de coco. Les conférences sur la vie quotidienne, la culture et l'histoire cubaines n'étaient que debout dans le grand salon principal.

Tamis est étonné de l'enthousiasme de l'équipage à propos de Cuba. «Ils sont tellement bien voyagés», at-il dit. «Ils sont très heureux de voir quelque chose de nouveau». Même si Empress est le plus petit et le plus ancien navire de la flotte, il existe une liste d'attente pour travailler à bord.

«Du côté nautique et de sécurité, tout a répondu à nos attentes. Nous avons été extrêmement heureux ", a déclaré Purdy à propos de l'appel de La Havane. La passerelle a bien fonctionné. Les autorités ne pouvaient plus coopérer. Les pilotes étaient francs. Nous étions heureux.'

L'impératrice a traversé le sud, le côté inférieur de Terminal Sierra Maestra, avec MSC Opera occupant la couchette nord.

«Le côté sud montre une profondeur légèrement inférieure, mais il y avait beaucoup d'eau, donc nous sommes à l'aise», a déclaré Purdy. Dans l'ensemble, «c'était génial. Il n'y avait pas de problème majeur.

En visite à La Havane pour la première fois, Purdy a remarqué la grande et historique murale du port de La Havane derrière le bar de El Floridita. Il représente un grand navire à pleine voile, passant la forteresse d'El Morro.

«L'image était exactement ce que nous avons vu naviguer», a déclaré Purdy, notant que la plupart des ports ont des chaînes artificielles. «La Havane est un port naturel. Les gens y passent depuis des centaines d'années.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evénéments

Message par corsair le Lun 12 Juin - 8:01

Recap

Méraviglia , Livraison +Changement de pavillon et Bapteme

MSC Meraviglia....livraison demain

Le chantier naval de Saint-Nazaire , dont la vente définitive au groupe italien Fincantieri est toujours en négociation avec l'Etat français, livre mercredi au suisse MSC  le bateau de croisiere géant MSC Meraviglia, le plus gros jamais construit pour un armateur européen.



Le navire de croisière, de 315 mètres de long et 65 m de haut, lourd de 171.598 GT et qui pourra accueillir quelque 4450 pax maxi 5.700 , doit être remis par STX France à ses propriétaires dans l'après-midi, après une cérémonie du changement de pavillon, qui portera les couleurs de Malte.

Le géant des mers doit ensuite quitter son berceau nazairien jeudi à 09H00 et rejoindre le port du Havre, où il sera baptisé samedi soir en présence du Premier ministre Edouard Philippe, ancien maire de la cité portuaire qui fête son 500e anniversaire.

Le "Meraviglia" - "merveille" en italien - qui effectuera sa saison inaugurale en mer Méditerranée, deviendra alors le treizième navire en service de la compagnie MSC, qui a fait construire ses douze précédents paquebots aux ex-Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire.


La livraison de ce dernier-né de STX France est la première depuis celle du plus gros navire de croisiere du monde, Harmony of the seas, il y a un an, et intervient moins de deux semaines après le rachat par le groupe italien Fincantieri de 66,66% des parts de ce fleuron de l'industrie française à son actionnaire actuel, STX Europe AS. Le groupe italien, qui était le seul candidat à la reprise, doit encore négocier avec l'Etat français, qui détient le tiers du capital restant de STX France, et qui a jusqu'au 19 juillet pour exercer ou non son droit de préemption.

MSC Croisières - qui a un temps montré son intérêt à reprendre le chantier naval de Saint-Nazaire, adossé au groupe néerlandais Damen et à l'autre client historique de STX France, l'armateur américain Royal Caribbean, sans finalement déposer d'offre - a passé commande pour la construction de sept autres paquebots dans le port français.

- Mastodonte d'acier -

Le Meraviglia est le premier d'une série de onze nouveaux navires de croisière "nouvelle génération" - dont trois ont été commandés par MSC à Fincantieri en 2014 - devant entrer en service dans les dix prochaines années. Ces paquebots, d'une capacité plus importante et dotés d'une technologie de pointe, représentent un investissement de neuf milliards d'euros, rappelle la compagnie basée à Genève (Suisse), leader en Europe.

MSC Croisières, qui a accueilli 1,8 million de passagers à bord de ses douze navires en circulation en 2016, espère grâce au doublement de sa flotte "plus que tripler" sa fréquentation dans la prochaine décennie, avec plus de cinq millions de personnes transportées, indique le croisiériste.

Le MSC Meraviglia, mastodonte de 35.000 tonnes d'acier et de 9.000 tonnes d'électronique, a nécessité 26 mois de construction depuis la découpe de la première tôle et a représenté six millions d'heures de travail pour les 2.600 salariés de STX et ses quelque 5.000 employés d'entreprises sous-traitantes.


Parmi les innovations du navire, deux spectacles "sur-mesure" du Cirque du Soleil, dans un espace dédié, ainsi qu'une promenade de 96 mètres de long, avec de part et d'autre restaurants, bars et magasins, surplombés par "le plus long dôme de led en mer", met en avant MSC.

Son frère jumeau, le "MSC Bellissima", déjà en cours de construction, doit lui être livré au printemps 2019 par le chantier naval de Saint-Nazaire. Doté d'un carnet de commandes très bien rempli, ce dernier doit remettre - outre les sept paquebots commandés par MSC Croisières - six paquebots à l'Américain Royal Caribbean d'ici 2026.

Livraison du MSC Méraviglia et changement de pavillon

31/05/2017 -Il y a eu 772 jours que les travaux ont commencé officiellement avec la coupe du premier acier appartenant à l'unité F35, le nom de code de la coque du chantier Saint-Nazaire, nommé plus tard Meraviglia, un nom vraiment clou selon nous.



Aujourd'hui, le 31 mai 2017, après 26 mois, il est finalement arrivé au moment de la cérémonie de drapeau et de transfert, où les drapeaux MSC et état d'immatriculation (Malte) sont relevés et le navire passe aux mains de la Compagnie et du Capitaine Raffaele Pontecorvo. Présent également le propriétaire MSC Gianluigi Aponte et le nouveau président français Emmanuel Macron.

Demain matin, le 1er juin, Meraviglia partira de son lieu de naissance pour Le Havre, où il arrivera le lendemain, le 2 juin.



Livraison du MSC Méraviglia et changement de pavillon -suite



C'est'prévu pour aujourd'hui, le mercredi 31 mai, le transfert officiel de MSC Wonder. Dans l'après-midi, au chantier naval français STX à Saint Nazaire, se déroulera la traditionnelle cérémonie du drapeau, date à laquelle la bannière du chantier naval et du Français sera abaissée et simultanément hérité des drapeaux jésuites et de la République de Malte, pays dans lequel Il est enregistré. À ce moment, le navire sera officiellement remis au propriétaire et confié à la direction du commandant Raffaele Pontecorvo.

Le nouveau géant des mers, le premier résultat d'une étude de design innovante, va donc quitter la ville française vers 21 avec l'arc orienté vers Le Havre, où il sera baptisé samedi soir, à l'occasion des célébrations du 500e anniversaire de Le port.



Treizième de la flotte et le plus grand jamais construit pour un propriétaire de navire européen, MSC Wonder résulte d'un investissement total d'environ 900 millions d'euros, avec plus de 2 200 stands et se caractérise par les solutions technologiques les plus avancées dans l'ensemble du secteur. À partir du grand plafond de 480 mètres carrés, le plus grand au monde, suivi des performances du Cirque du Soleil.
Le nouveau méga-navire est le premier fruit du nouveau plan d'affaires de MSC Cruises, qui amènera la société à investir un total de 9 milliards d'euros pour construire 11 nouveaux navires, dont huit destinés au chantier STX français.



MSC Cruises, qui a accueilli 1,8 million de passagers en 2016, doublera sa flotte d'ici 2025 et triplera le nombre d'invités embarqués chaque année, atteignant l'étape de plus de cinq millions de passagers de croisière.

MSC Meraviglia, géant de 171000GT, 35 000 tonnes de masse d'acier et 9 000 tonnes d'électronique, a réalisé 26 mois de construction et 6 millions d'heures de travail, réalisé par STX 2 600 employés et environ 5 000 travailleurs des sous-traitants.

Le navire-soeur, MSC Bellissima et déjà en construction, sera livré au printemps 2019.

-



Emmanuel Macron assistera mercredi à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) à l'inauguration du bateau de croisiere géant Meraviglia, dernier-né du croisiériste MSC, a annoncé mardi l'Elysée. Jeudi, il ira à la rencontre des acteurs du sauvetage en mer et de la pêche, à Lorient.
Le chef de l’État, en présence de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, assistera mercredi à Saint-Nazaire à la cérémonie inaugurale du Meraviglia, dernier né des bateaux de la flotte du croisiériste MSC.




Emmanuel Macron effectuera le lendemain une visite de terrain à la rencontre des acteurs de proximité du secours en mer.

Il se rendra d’abord à Etel, au centre en charge de la coordination du secours en mer et de l’assistance maritime (CROSS), avant de rejoindre un remorqueur d’intervention, d’assistance et de sauvetage situé au large de Lorient.

Il assistera depuis son bord à la démonstration de différentes manœuvres de recherche et de sauvetage.

Pour finir, Emmanuel Macron ira à la rencontre de professionnels de la pêche au Port de Keroman.

derniere minute 11.00- presse

Saint-Nazaire. Le Meraviglia change de pavillon ce mercredi



Si la livraison du MSC Meraviglia aura bien lieu ce mercredi, le déroulé des festivités prévu à l'origine pour la cérémonie de changement de pavillon du paquebot a subi des changements de dernière minute, en raison de la venue du Président Emmanuel Macron.

La visite officielle du navire, prévue à l'origine à partir de 11h ce mercredi matin, a été reportée à cet après-midi.

Le Président Emmanuel Macron est annoncé à partir de 16h30. Le chef de l'Etat sera accompagné du ministre de l'Economie Bruno Le Maire. Il devrait effectuer une visite de deux heures, au sein d'un site qu'il connaît déjà : il était venu le 1er février 2016, pour la cérémonie des pièces, qui marquait le début de la construction de ce même navire...

Le dernier né des chantiers navals de Saint-Nazaire, le MSC Meraviglia quittera son bassin d'armement demain jeudi 1er juin, à partir de 10h15. Il sera baptisé au Havre, le lendemain.

photos+ corsair







***Interlude***





prendrer ses marques à bord : cliquer sur le lien puis faite promener la souris sur l'image


https://www.thinglink.com/scene/925807364420927489

*** fin interlude***

Chantier naval nazairien. le Président Macron est arrivé 




Le Président Emmanuel Macron vient d'atterrir à l'aéroport de Gron, à Montoir-de-Bretagne, près de Saint-Nazaire. Il est attendu aux chantiers navals de Saint-Nazaire à partir de 16h30/45.

Emmanuel Macron assistera à la cérémonie de changement de pavillon du MSC Meraviglia, le dernier né de l'entreprise de construction navale.

Le bateau de croisiere, dernier né des chantiers navals, doit quitter la cité portuaire demain jeudi 1er juin, aux alentours de 10h15.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Le Président Macron veut un nouvel équilibre pour l’actionnariat des chantiers

Le Président de la République l’a annoncé, ce mercredi soir 31 mai : il va demander au ministre de l’Économie, Bruno Lemaire, de revoir l’accord passé le mois dernier (c’est-à-dire sous le précédent gouvernement) avec Fincantieri, qui a racheté les chantiers navals au coréen STX.

Si Emmanuel Macron veut que ce partenariat puisse "se poursuivre et se consolider", il souhaite aussi "que les équilibres de principe puissent être revus".

"J’en ai informé, hier, mon homologue italien", précise-t-il.

Il souhaite notamment que soient garanties "la pérennité des emplois" et "l’excellence du savoir-faire", a-t-il expliqué, saluant dans son discours la stratégie de long terme développée par le chantier naval nazairien.


¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Saint-Nazaire. Nouveau changement dans l’actionnariat des chantiers ?




Le sujet a été abordé, cet après-midi du mercredi 31 mai, entre le président de la Région Bruno Retailleau et le président de la République, Emmanuel Macron.

Au cœur des débats : la fondation CR Trieste, que Bruno Retailleau qualifie de "faux nez". Le Président va-t-il revoir sa présence, à hauteur aujourd’hui de 8 % du capital, dans l’accord passé entre Fincantieri et l’État ? La question semble en tout cas se poser. "Il faut prendre des décisions stratégiques de long terme, définir des perspectives qui seront suivies", a, pour l’heure, déclaré Emmanuel Macron.

Bruno Retailleau avait émis des craintes en début de semaine sur l’actionnariat des chantiers nazairiens, auxquels Fincantieri a répondu, ce mercredi 31 mai, dans un communiqué.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
Design de depart, pour réflexion


Design retenu pour la classe World



La bonne nouvelle vient d'être annoncée en présence du président de la République. L'armateur MSC vient de confirmer la commande de quatre navire de croisiere d'une nouvelle série World Class. Deux étaient déjà des commandes fermes, deux autres n'étaient jusqu'alors que des options. Montant de cette super commande: 4.5 milliards d'euros.

Ces quatre unités seront les plus gros  bateaux de croisiere construits par un armateur européen (200 000 GT). Les navires mesureront 335 mètres de long et 47 mètres de large et abriteront 3750 cabines.pour 5400 passagers.

Outre ses dimensions, ces navires présenteront l'orginalité d'être propulsés au gaz naturel liquéfié.

Le premier World Class sera livré en 2022, les autres en 2024, 2025 et 2026.

"Fiere de ce que vous avez fait, de ce que vous montrez au reste du monde, la capacité industrielle française", a commencé le président Macron dans son allocution. "Merci à MSC de sa confiance aujourd'hui réaffirmée" a -t-il poursuivi évoquant la commande confirmée.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Le déroulé de l'Evenement...plutot des Evenements : changement de pavillons, confirmation de la classe MSC WORLD, de la decision du président Macron de revoir l'actionnariat

Le Président de la République est arrivé vers 17 h, ce mercredi 31 mai, aux chantiers navals de Saint-Nazaire. Emmanuel Macron a assisté à la cérémonie de changement de pavillon du MSC "Meraviglia", le dernier né de l'entreprise de construction navale. L'armateur italien MSC vient de confirmer la commande de quatre paquebots d'une nouvelle série World Class. Notre direct de cette visite présidentielle.

LE CHEF DE L'ETAT SERA ACCOMPAGNÉ DU MINISTRE DE L'ECONOMIE BRUNO LE MAIRE. SON ARRIVÉE EST PRÉVUE À 16H30 AUX CHANTIERS NAVALS DE SAINT-NAZAIRE.

12 h 30. Les journalistes composant le pool suivant la visite du Président et assistant ensuite à la cérémonie de changement de pavillon attendent son arrivée.




Contrôles de sécurité sévères

LA CÉRÉMONIE DE LIVRAISON DU MERAVIGLIA À SON ARMATEUR MSC DEVAIT AVOIR LIEU PLUS TÔT DANS LA JOURNÉE. ELLE AURA FINALEMENT LIEU À 17 H 15. 

La venue du Président Macron a en effet perturbé le déroulement de la journée. Il faut en effet embarquer aussi dès aujourd'hui quelque 1400 voyagistes qui doivent partir en croisière jeudi matin.
Le dernier né de l'entreprise, le MSC Meraviglia, quittera son bassin d'armement demain jeudi 1er juin, à partir de 10h15. Il sera baptisé au Havre, le lendemain

16 h. La tribune n'attend plus que l'arrivée du Président de la République Emmanuel Macron.



16.15 h. Le président Emmanuel Macron n'est toujours pas là : les journalistes télé doivent meubler!





Les ouvriers de STX attendent patiemment l'arrivée du Président Macron...



Les 1 400 voyagistes qui rejoindront Le Havre, demain jeudi 1er juin, sont déjà à bord.



L'attente



16 h 35. Les salariés des chantiers navals accueillent le Président de la République.Emmanuel Macron fera une rapide visite du paquebot, et passera ensuite aux allocutions...















16 h 40. La visite de Macron en fanfare !



17 h. Emmanuel Macron s'entretient avec les salariés des chantiers navals.



Un Président de la République et un prêtre pour bénir le bateau, le MSC Meraviglia est comblé!



17 h 10. Après avoir rencontré Bruno Retailleau, Macron va-t-il annoncer ce soir qu'il est prêt à remettre le dossier STX à plat ? Suspense...

17 h 20. Le Président de la République se dirige vers le lieu de la cérémonie de livraison, après avoir rencontré les salariés par petits groupes. La majeure partie de la visite s'est faite en extérieur.

Empmanuel Macron a aussi traversé l'atelier "panneaux plans". Plusieurs élus locaux sont à ses côtés (maire, député, sénateur...). Le Président se montre très curieux de découvrir l'activité du site.

17 h 30. Le président vient de monter à bord du Meraviglia, pour une courte visite privée avant la cérémonie de livraison.

17 h 55. La cérémonie va commencer!

18 h 05. Le patron de STX Laurent Castaing, s'exprime :
"Ensemble nous nous sommes surpassés. Quoi qu'il arrive nous serons toujours à vos côtés ", dit Laurent Castaing, patron de STX

Le patron de STX Laurent Castaing remercie Bercy, et les banquiers ...

"Chez nous, Monsieur le Président, on ne dit pas En marche, mais En avant toute !" dit Laurent Castaing 

18 h 15. La pavillon a été hissé, Malte et la flamme Suisse. PlusLe navire a désormais la flamme MSC
Changement de pavillon. Le navire a désormais la flamme MSC... et le drapeau malte ...

Le prêtre : "ce n'est pas un baptême mais une bénédiction. 
Remercions l'intelligence des hommes qui a permis de construire ce bateau."


18 h 35. L'allocution d'Emmanuel Macron en direct.



18 h 45. L'armateur italien MSC vient de confirmer la commande de quatre paquebots d'une nouvelle série World Class.



01/06/2017 - MSC Meraviglia : Adieux à Saint-Nazaire



Au lendemain de sa livraison à MSC Cruises, le naviret MSC Meraviglia a quitté hier en fin de matinée les chantiers de Saint-Nazaire. Un départ suivi par des milliers de spectateurs massés sur les jetées et le long de l’estuaire de la Loire. Le navire, qui compte à son bord 1300 agents de voyages internationaux, des salariés des chantiers et les équipes de l’armateur, a réalisé une première courte croisière jusqu’au Havre, où il est accueilli ce vendredi matin. C’est là que se déroulera demain son baptême officiel, qui vakidera traditionellement sa devise,en présence du premier ministre Edouard Philippe, ancien député-maire du Havre.








Mercredi, la cérémonie de livraison du navire avait quant à elle été présidée par Emmanuel Macron, qui en a profité pour annoncer la renégociation de l’accord conclu par l’ancien gouvernement avec Fincantieri concernant la vente de STX France. 








Ce fut également l’occasion, pour MSC Cruises, de dévoiler sa future série de paquebots dotés d’une propulsion au GNL, les World Class, et de signer avec les chantiers la lettre d’intention portant sur la commande de quatre navires de ce type, livrables entre 2022 et 2026.









Première bouteille de champagne : bonne route bon vent





















Long de 315.8 mètres pour 43 mètres de large, le MSC Meraviglia  compte 2246 cabines, pour une capacité maximale base double de 4500 passagers, maxi 5714 toutes couchettes occupées(ce qui n'arrive jamais), servis par 1536 membres d’équipage. C’est le plus gros navire de croisiere réalisé jusqu’ici pour la compagnie-suisse MSC  mais aussi le plus volumineux armé sous pavillon européen (Malte).



Photos+ corsair

Retour sur le changement de pavilloon du 31/05/2017 en quelques images dans le retroviseur du MSC MERAVIGLIA


































en traduc auto












.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evénéments

Message par corsair le Lun 12 Juin - 8:03

Recap

Méraviglia , Livraison +Changement de pavillon et Bapteme /2


02/06/2017 - MSC Meraviglia est arrivé au Havre



Le nouveau MSC Meraviglia est arrivé au Havre vendredi matin 02/06/2017 pour sa cérémonie de baptême, demain.

Le navire marque le premier du plan d'expansion de 11 navires du MSC qui se déroule jusqu'en 2026.





















03/06/2017 Le Bapteme




Le Havre. Pour le baptême du Meraviglia, l’aéroport affiche complet




Samedi 3 juin 2017, le navire de croisiere MSC Meraviglia  sera baptisé dans le port du Havre
. Pour cet événement exceptionnel, les invités se pressent des quatre coins d’Europe. À tel point que l’aéroport du Havre affiche complet.

Au total, 1 600 personnes transiteront à l’aéroport du Havre, en ce week-end de Pentecôte 2017. La raison ? Le baptême du  Meraviglia , samedi 3 juin 2017, qui rameute du beau monde. En effet, près de 20 vols privés arriveront de tout le continent européen (Londres, Bruxelles, Hambourg, Zurich, Gènes…), pour assister au baptême du géant.

Cinq vols sont aussi spécialement affrétés pour amener les premiers passagers du bateau, qui partira en croisière inaugurale en direction de la Méditerranée.

Avec 171,598 GTs et une capacité maxi 5,714 passagers, MSC Meraviglia est le plus grand navire jamais construit par un armateur européen et est le plus grand à entrer en service en 2017.

des images + du navire












***Interlude***

























***




MSC Croisières, au Havre le lancement du méga-navire « Meraviglia »



Le Havre - L'unité a une jauge de 171,598 GT




Tour d'orientation
























































Le Havre - Ce soir , le dernier navire de la flotte de MSC Cruises, « MSC Meraviglia », sera lancé lors d' une cérémonie pour être la marraine de l' actrice Sofia Loren. Avec une jauge brute de 171,598 GT et une capacité maximale de 5,714 passagers, MSC Meraviglia  est le plus grand navire jamais construit par un armateur européen , mais aussi le plus grand navire à entrer en service en 2017. 






MSC Croisières, la plus grande compagnie de croisière privée, basée en Suisse, le leader du marché en Europe, Amérique du Sud et de l' Afrique du Sud, a eu lieu aue Havre la cérémonie de lancement fascinant avec des artistes internationaux et un dîner de gala exclusif en compagnie d'invités spéciaux, les autorités, les partenaires clés de la ' l' industrie du tourisme, les médias internationaux et la direction de MSC Croisières et MSC groupe. Gianluigi Aponte, fondateur et président exécutif et propriétaire du navire, participera à l'événement ainsi que les familles et Aponte Aponte-Vago.


« Nous avons une vision ambitieuse pour l'avenir et » MSC Meraviglia  « marque le début de la deuxième phase de croissance pour notre entreprise », a déclaré Pierfrancesco Vago, Président exécutif de MSC Cruises. « Par conséquent, cet événement est un moment de fierté pour nous tous de MSC Croisières, notre premier nouveau navire de génération a été lancée. » 

« Les nouveaux navires que nous construisons - nous recevrons six nouveaux navires seulement entre 2017 et 2020 - sont spécialement conçus avec des innovations aussi bien dans la conception des produits, de sorte que les technologies maritimes et les consommateurs les plus modernes et innovantes, visant à créer un" des expériences inoubliables sur la mer pour les clients de tous les âges. 
MSc Meraviglia est le premier navire qui exprime cette nouvelle vision dictant une nouvelle norme pour les navires de croisière qui deviendront eux - mêmes une destination de vacances ».

« MSC Meraviglia » est le nouveau navire amirtal de la société, le 13eme navire de la flotte MSC Croisières et le premier nouveau navire MSC Croisières pour entrer en service comme prévu par l' investissement sans précédent du plan de l'entreprise. L'événement du soir et le navire lui - même a été inspiré par les merveilles du monde, comme son nom l' indique le navire. 





La cérémonie de lancement sera organisée par l' un des humoristes les plus populaires en Europe, Gad Elmaleh. Le divertissement sera organisée par des artistes de renommée internationale tels que Patrick Bruel, qui chanteront quelques - unes de ses meilleures chansons et les ambassadeurs de l' Unicef connus enfants Unies, qui se produiront pour promouvoir la paix et la tolérance. Le clou de la soirée sera la parade des officiers du navire, puis Sophia Loren coupe le ruban et baptisera le navire qui portera la devise , MSC Meraviglia , dans un crescendo de champagne et feux d' artifice.

Sophia Loren a travaillé pendant plus de 10 ans avec MSC Croisières, car il était marraine de « MSC Lirica » en 2003. La flotte de MSC Cruises a continué de croître, Sophia Loren a lancé chaque nouveau navire, la diffusion en même temps l'esprit de MSc croisières dévouement non seulement, mais représentant avec sa beauté, son talent et son style élégant que ces mêmes éléments distinctifs de l'expérience à bord d' un navire MSC croisières. 















L'événement se terminera par une touche de haute cuisine, le chef Hélène Darroze, qui dispose de deux étoiles Michelin, a créé un menu pour le dîner de gala et un plat exclusif pour tous les clients. Le menu est inspiré par la passion du chef Darroze en combinant des saveurs françaises avec les Anglais, pour donner à ses clients une expérience gastronomique simple mais élégant. MSC Croisières et la chef Darroze (chef championne du mondde categorie feminine) espèrent étendre la collaboration au - delà de ce soir et travaillent déjà pour créer un nouveau partenariat.


MSC Cruises a annoncé lors d'une conférence de presse à bord de son nouveau navire amiral MSC Meraviglia qu'il travaille sur un partenariat à long terme avec la célèbre chef  Helene Darozze. Darozze est un chef français qui a été nommé en 2015 à la meilleure femme chef du monde. Elle possède des restaurants prestigieux à Londres et à Paris.
Darozze samedi a été responsable du menu lors du dîner de gala VIP suite au baptême de MSC Meraviglia. Alors qu'elle combinait les saveurs de la France avec celles du Royaume-Uni pour créer une expérience gastronomique simple mais élégante pour les invités. MSC Cruises travaille actuellement avec quatre autres chefs, Jereme Leung, Jean-Philippe Maury, Roy Yamaguchi et Carlo Cracco.


Photos+ du Bapteme











































Art US en traduc auto

Meraviglia – a game changer for MSC Cruises

Deux mots ont été réverbérants autour de MSC Meraviglia au cours des quatre jours depuis la remise de STX France.

Ils ont été entendus depuis les lèvres des meilleurs dirigeants de l'entreprise, des fournisseurs, des équipiers, des ports et des fournisseurs de services, des passagers, des agents de voyages et des médias de partout dans le monde: changeur de jeu.

Depuis jeudi dernier, plusieurs milliers d'invités ont eu l'opportunité d'être à bord de la dernière livraison de MSC Cruises - le premier des 11 (y compris les options) des navires de prochaine génération arrivant jusqu'en 2026.

Seatrade Cruise News a eu la chance de voir d'abord le navire - doublé par MSC en tant que «Huitième merveille du monde» (Meraviglia signifie merveille en italien) - à travers les yeux d'un designer d'intérieur marin, Marco de Jorio.

De Jorio Design International a d'abord travaillé avec MSC Cruises sur les intérieurs des soeurs Lirica et Opera livrés en 2003 et 2004 et a été impliqué dans la conception des nouveaux navires de la ligne de croisière depuis.

«Nous avons commencé à travailler sur le« navire pour toutes les saisons »alors que MSC Meraviglia-class est appelé en 2011», a rappelé Jorio debout sur le pont 5 de l'atrium étincelant de trois étages avec un plafond en verre miroir et deux escaliers Swaroski en verre clouté (Pas caché dans le Yacht Club comme dans les éditions précédentes) mais situé au coeur du navire pour tout voir.

De là, nous procédons à une plate-forme jusqu'à l'impressionnante promenade de divertissement intérieure de style méditerranéen de 96 mtr., Galleria Meraviglia, dotée d'un ciel couvert à LED de 80 mtr offrant une atmosphère changeante 24 heures sur 24.

Avec le visuel et les effets, la promenade est indéniablement le centre social du navire abritant des bars et des restaurants à la mode, des boutiques, des cafés, un salon de glace, un magasin de chocolat (Yran & Storbraaten Architects designed), un bar à sushis, un steak house, un pub anglais, Et Tillberg-conçu TV Studio et karaoké.

«Ce« espace urbain »à deux étages est certainement le dernier facteur de Meraviglia a commenté un groupe d'agents de voyages français, alors qu'ils regardaient vers le haut du toit LED coloré.

Oliviero Morelli, président de MSC Cruises Japan, a été presque sans voix en voyant remarquer: «Je ne peux pas attendre d'avoir cette classe de navire en Asie».

De Jorio qui a conçu environ 75% de l'intérieur de Meraviglia appelé la disposition de la promenade, «une rue urbaine idyllique avec une route à effet de marbre et reflétant notre concept initial que le président exécutif de MSC Cruises, Pierfrancesco Vago, a déclaré qu'il voulait avoir l'impression de Cinecittà de Rome - le plus grand studio de cinéma en Europe.

Debout sur le pont sur le pont supérieur de la Galleria, Vago a déclaré à Seatrade: «la largeur du navire (45mtr contre 38mtr normal) nous a donné plusieurs options pour l'innovation.

En plus de la Galleria, il a mis en évidence le nouveau MSC Yacht Club de 95 suites à trois palmes (auparavant deux), y compris un restaurant privé (situé ailleurs sur d'autres navires) et le Cirque du Soleil à la mer - un théâtre de 1000 mètres carrés situé à l'arrière, «le La zone la plus chère du navire, sinon sur terre, avec sa multitude de technologies et d'équipements en coulisses ».

Et la vue d'un constructeur sur la Galleria: «J'adore cet espace avec le plafond changeant de plafond au plafond, puis la pénétration de la lumière de l'extérieur à l'approche et la possibilité de pouvoir se promener et acheter, ou boire un Expresso (ou quelque chose de plus fort! ) Ou mangez une glace - tout ce que vous aimez faire en vacances ", a déclaré Arnaud Le Joncour, svp commercialise STX France.

MSC ceo Gianni Onorato, a déclaré: «Notre plan n'était pas de construire un grand navire mais un navire riche [en offrandes]».

Il a mis en évidence les dix types différents de cabines, 75% avec des balcons, sept zones différentes pour les enfants, y compris un nouveau quartier de buffet familial, deux pistes de bowling de taille entière, une salle à manger flexible (nouvelle pour le MSC) aux côtés de deux assises classiques chaque soir et La boutique et la cuisine au chocolat à l'avant-garde de Jean-Philippe Maury et la possibilité de créer votre propre barre de chocolat sur un ipad et de le regarder en tant que changeurs de jeux.

Dans une liste ininterrompue de nouvelles départs pour MSC, Meraviglia est également son premier navire à utiliser des appareils portables pour des activités telles que l'entrée de cabine, l'achat d'achats, l'organisation à bord, le passage à distance numérique, en donnant aux parents l'emplacement des enfants sur le navire et un dressing virtuel Pour essayer des vêtements avant d'acheter.

«Cette technologie sera fonction de toutes les nouvelles constructions futures et les éléments seront adaptés aux navires existants à partir de MSC Splendida en novembre prochain avant de se déplacer en Chine», a ajouté Onorato.

Ébauche également explorer à bord des États-Unis: Roberto Fusaro, président et Adam Snitzer, svp services aux clients et gestion des revenus, MSC Cruises (États-Unis), qui ont tous deux résumer: «c'est vraiment un changeur de jeu pour l'entreprise».



Infos++

Marlink fournit un haut débit de 300 Mbits-clés pour MSC Meraviglia inaugural

MSC Meraviglia suit une croisière inaugurale de neuf jours à Naples le 12 juin
Le Sealink VSAT de Marlink fournit ce qu'il décrit comme une bande passante «sans précédent» sur 300 Mbps pour le haut débit maritime ultra rapide lors du premier voyage de MSC Meraviglia de MSC Cruises.

La bande passante temporaire est fournie au MSC pour répondre à un pic prédit de la navigation inuagurale qui a quitté Le Havre le 4 juin et devrait arriver à Naples le 12 juin avant d'appeler à Lisbonne demain et Barcelone, Marseille et Gênes, car les invités partagent Leurs expériences de première main et leurs souvenirs sur le plan social, a déclaré le spécialiste de la communication maritime, des solutions numériques et des services couvrant tous les segments de clientèle en mer.


Marlink fournit une connectivité à l'échelle de la flotte pour MSC Cruises dans un «nuage de bande passante» optimisé et dédié, ce qui facilite une grande flexibilité par exemple,
Modèles saisonniers d'utilisation.
Bien que les 300 Mbps soient nécessaires pour assurer un voyage inaugural médiatique le long de la côte atlantique depuis le Havre et vers la Méditerranée, c'est plus que, Le service Sealink VSAT en cours pour MSC Meraviglia offrira continuellement une expérience de connectivité pour plus de 4 500 invités pendant toute la saison inaugurale.

La connectivité sera fournie sur le réseau Intelsat EpicNG High Throughput Satellite (HTS) et activée à bord par les modems iDirect 9350.

«Les villes essentiellement flottantes, les navires de croisière sont à la fois exigeants sur le plan technologique et la faiblesse de bande passante, alors nous avons pris une approche pionnière et collaborative pour répondre aux besoins de bande passante très spécifiques de ce secteur, a déclaré Tore Morten Olsen, président maritime, Marlink.

Il a ajouté: «Le premier voyage de MSC Meraviglia est une plate-forme idéale pour démontrer les possibilités du réseau Sealink et de nouveaux services HTS comme Intelsat EpicNG, tandis que le service Sealink régulier soutiendra la satisfaction des clients sur la connectivité à travers la flotte.» Le lien a fourni Sealink VSAT services à MSC Cruises depuis 2004.


******

Retour en images sur le Buzz de la semaine passée




Le bapteme, la mise en service, la fabrication du Msc Méraviglia,"un meddley express" d'images du 1er d'une Classe de 4 navires de croisiere de nouvelle génération, natif de St Nazaire

































































































images+











.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evénéments

Message par corsair le Lun 12 Juin - 8:26

@corsair a écrit:

Le "Symphony of the Seas" se jette à l’eau à 5 h demain(le 09/06/2017)




Avis aux lève-tôt, demain vendredi, le B34 change de forme ! Ce nom de code est celui du "Symphony of the Seas", le prochain navire à sortir des chantiers de Saint-Nazaire, une copie quasi intégrale du géant "Harmony of the Seas".

L’opération de transfert est prévu à partir de 5 h 15 précisément. Huit remorqueurs seront là pour accompagner ce gros bouchon flottant sans aucun moyen de propulsion autonome malgré ses 60 000 tonnes d’acier (les reseaux de ses 3 pods ne sont pas encore connectés) , ses 352 m de long et 47 m de maitre bau.


Techniquement, chez STX, le "Symphony of the Seas" va quitter la forme de construction au fond de laquelle il est posé depuis un an pour l’assemblage de la coque. Et rejoindre sa forme d’armement à 700 m de là, où il sera équipé de ses cabines, restaurants, et piscines mais aussi de ses générateurs électriques, de ses réseaux divers et espaces techniques. La coque d’acier vide va pouvoir devenir un bateau de croisiere.

Il faudra quand même encore attendre un an pour cela.


09/06/2017


MISE A L'EAU DE SYMPHONY OF THE SEAS


Saint-Nazaire. Le Symphony of the Seas a navigué en Loire

La manoeuvre silencieuse s'est achevée vers 6 h 30 ce vendredi. Le plus gros navire de croisiere au monde , comme son 

grand frère l'Harmony, est désormais dans sa forme d'armement sur le chantier naval STX de Saint-Nazaire.




Saint-Nazaire STX : premier bain en Loire pour le Symphony of the Seas

Parce que ce n'est qu'une cathédrale de tôle sans aucun équipement , le Symphony of the Seas a reculé dans l'estuaire de la Loire à l'aide de huit remorqueurs ce vendredi à l'aube.

Dès 5 h 15, les navires de la compagnie Boluda ont poussé et tiré le géant pour le conduire jusqu'au bassin C où il restera un an. Un mouvement de navire délicat pour tous car la voilure du géant dépasse les 16 000 m2.

Une trentaine de passionnés, armés d'appareils photos étaient présents pour assister à ce spectacle matinal.




















Légèrement plus volumineux que son aîné, l’Harmony of the Seas (A34), celui qui va à son tour dérocher le titre de plus gros navire de croisiere du monde est à flot. Après sa mise à l’eau dans la grande forme de construction de Saint-Nazaire, le Symphony of the Seas (B34) a été transféré ce vendredi matin vers le bassin C, libéré suite à la livraison la semaine dernière du MSC Meraviglia (E34).



Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Le Queen Mary 2 a retrouvé Saint-Nazaire

Message par corsair le Lun 26 Juin - 4:58

24/06/2017

The Bridge : Les images de la parade navale à Brest et jusqu'à Saint-Nazaire



Ce samedi matin, au large des côtes bretonnes, le Queen Mary 2, parti la veille de Cherbourg, a été rejoint par la flottille internationale de bâtiments militaires l’accompagnant jusqu’à Saint-Nazaire dans le cadre de The Bridge. 

Avant de participer à cet évènement, organisé dans le cadre des célébrations marquant le centenaire du débarquement des troupes américaines en France à la fin de la première guerre mondiale, les unités escortant le paquebot ont effectué, hier, une parade navale à Brest. 
Après avoir rendu hommage aux victimes de la grande guerre lors d’une cérémonie au monument américain, les équipages des navires militaires ont défilé au poste de bande à bord de leurs vaisseaux entre le goulet et la rade. Cette manœuvre, conduite par la frégate Primauguet est rappelle la Marine nationale l’un des points forts des commémorations « 1917-2017 ». 
Les saluts au canon, échangés avec la préfecture maritime, ont clôturé la parade saluant le port qui a vu débarquer plus de 700.000 américains. En plus de la frégate française, il y avait là le transport de chaland de débarquement américain Arlington, les frégates Richmond (Royaume-Uni), Lubeck (Allemagne) et Constituição (Brésil) ainsi que le patrouilleur irlandais James Joyce.





Les Primauguet, Arlington, Richmond, Lubeck et James Joyce accompagnent aujourd’hui le Queen Mary 2, qui arrivera en fin d’après-midi à Saint-Nazaire, d’où il repartira demain pour une grande course transatlantique vers New York avec quatre trimarans.




































Dans le retroviseur - Retour sur l'évenement

01/09/2016  - The Bridge : le Queen Mary 2 dans la course





C’est désormais officiel, le Queen Mary 2 participera bien à la course The Bridge, organisée en juin prochain.



La compagnie Cunard s’y est engagée formellement le 01/09/2016





Lors de cette course inédite, le Liner, fabriqué par les chantiers navals nazairiens, se mesurera à des multicoques. Quatre ont déjà répondu présent : Sodebo (Thomas Coville), Macif (François Gabart), Actual (Yves Le Blevec) du collectif Ultim, rejoints par Spindrift (Yann Guichard). Départ de Saint-Nazaire le 25 juin, en direction de New York.

Le Queen Mary 2 fera donc son grand retour à Saint-Nazaire, son berceau d’origine, en juin prochain.(2017)






Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Le Queen Mary 2 a retrouvé Saint-Nazaire -suite- 2/3

Message par corsair le Lun 26 Juin - 5:01

24/06/2017


Le Queen Mary 2 a retrouvé Saint-Nazaire






Plus de 13 ans après sa livraison par les Chantiers de l’Atlantique, le Queen Mary 2 a retrouvé Saint-Nazaire. 

Le navire, au terme d’une impressionnante manœuvre au chausse-pied, est entré dans la forme Joubert, où il va rester jusqu’à demain. 

Escorté par la frégate Primauguet, de la Marine nationale, ainsi qu’une quinzaine d'embarcations de sauvetege de la SNSM et de nombreux autres bateaux, le Liner géant a fait une entrée magistrale dans l’estuaire de la Loire. 

Un Magnifique et émouvant spectacle suivi par des dizaines de milliers de personnes.











Le Queen Mary 2 entrant - pour la première fois - dans la forme Joubert

Les videos













Dans le retroviseur - Retour sur l'évenement

Cette parade exceptionnelle est organisée dans le cadre de The Bridge, évènement destiné à célébrer le centenaire du débarquement en France des troupes américaines en France, qui ont offert à partir de 1917 une aide décisive pour défaire l'Empire Prussien (Allemagne) et mettre fin à la première guerre mondiale. Au moment de l’armistice, le 11 novembre 1918, plus de 2 millions de soldats américains, acheminés par la mer et notamment par des paquebots liners transformés en transports de troupes, étaient présents sur le sol français.

The Bridge a vocation à commémorer cet engagement. Différents évènements se dérouleront aux Etats-Unis et en France, notamment autour du basket et du jazz, arrivés dans l’Hexagone il y a un siècle en même temps que les soldats américains. Quant au sms Queen Mary 2, dernier paquebot liner à assurer un service maritime régulier entre l’Europe et les USA, son appartenance à la compagnie britannique Cunard, dont les anciens liners avaient été mobilisés pour transporter les troupes américaines en France, sa présence sera évidemment très symbolique. A Saint-Nazaire, le navire retrouvera quatre grands trimarans, IDEC Sport, Sodebo Ultim, Macif et Team Actual, barrés respectivement par Francis Joyon, Thomas Coville, François Gabart et Yves Le Blévec. Tous s’élanceront à 19 heures le 25 juin pour une grande course à travers l’Atlantique avec le Queen Mary 2.





Infos+ corsair

le 25 juin, le depart de St Nazaire, du Bridge

L'ATLANTIQUE NORD D'EST EN OUEST

Une nouvelle route à records

Avec son tracé inédit, THE BRIDGE ouvre une nouvelle route contre les vents dominants à travers l’Atlantique Nord. Les équipages réunis pour cette grande première symbolique devront se battre au meilleur niveau sur le plan tactique, comme en vitesse pure, pour établir le premier temps de référence entre Saint-Nazaire et New York sur les 3 152 milles (5 837 km) du parcours. D’après les estimations, les premiers voiliers devraient accuser à l’arrivée 24 à 30 heures d’écart face au Queen Mary 2 qui, lui, traverse l’Atlantique tout droit, ou presque.


Picto growlers une zone d'exclusion au large du Labrador et de Terre-Neuve dite « des glaces », pour éviter les icebergs et les growlers dérivants ;
Picto Baleines une zone d'exclusion « environnementale », dans le sud sud-est de Boston, afin de ne pas risquer de rentrer en collision avec des cétacés en pleine période de migration.




L’EVENEMENT

The Bridge 2017 est un défi inédit : la célébration de 100 ans de fraternité et d’échange entre la France et les Etats Unis. Une course historique entre le Queen Mary 2 et les trimarans géants sur le trajet retour du débarquement de Saint-Nazaire à New York.

L’évènement célébrera entre autres l’arrivée de la musique américaine et le développement du basket en France. The Bridge propose également aux entreprises de prendre part au projet en adhérant au Club des 100.

L’HISTOIRE

100 ANS D’ÉCHANGES ENTRE LA FRANCE ET LES ETATS-UNIS

La commémoration de 100 ans d’amitié franco-américaine en souvenir de 200 000 soldats américains debarquant sur le Vieux Continent pour défendre la liberté aux côtés des Alliés et qui apportent avec eux le jazz et le basketball sur le sol français.

LA TRAVERSEE

Une course historique : le plus prestigieux paquebot du monde, Le Queen Mary 2 affronte les plus grands et rapides voiliers de course de la planète dans une course contre-la-montre symbolique entre Saint-Nazaire et New York, sur les traces du débarquement américain de 1917.



Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Le Queen Mary 2 a retrouvé Saint-Nazaire -suite - 3/3

Message par corsair le Lun 26 Juin - 5:08

25/06/2017

The Bridge

Le 25 juin 2017, du pont de Saint-Nazaire au pont Verrazano de New York, The Bridge réunira les plus fabuleux coursiers océaniques et le plus prestigieux « liner » transatlantique. 

Quatre multicoques de 30 à 40 mètres de long en carbone, menés par les plus grands talents de la voile, ont d’ores et déjà répondu à l’appel de cette course folle. Sodebo (Thomas Coville), Macif (François Gabart), Actual (Yves Le Blevec) du collectif Ultim, rejoints par IDEC SPORT(Francis Joyon).Cet événement audacieux, riche de sens, invite également les entreprises à rejoindre le Club des 100 et à embarquer au cœur de la course pour un voyage unique à bord du plus beau des paquebots. 2691 passagers sont attendus pour suivre pour la première fois une course océanique en direct depuis l’Atlantique.

Historiquement, le 14 juin 1917, 200 000 soldats américains appareillent de New York et mettent le cap sur le Vieux Continent pour défendre la liberté aux côtés des Alliés. 
Le 25 juin 1917, la première division d’infanterie Big Red One débarque à Saint-Nazaire, bientôt suivie par 2 millions d’hommes.

The Bridge 2017 souhaite aussi  rendre hommage aux « Sammies », dont le soutien décisif apporté à la Triple-Entente a permis de mettre fin à un conflit sans précédent, ayant impliqué 50 pays à travers le monde entier


The Bridge images du départ !













et maintenant, cap sur New York





























Art Us 25/06/2017 - en traduc auto

Queen Mary 2 retourne à Saint-Nazaire pour le centenaire du débarquement des soldats américains

Queen Mary 2 est retournée à Saint-Nazaire pour la première fois depuis sa livraison en 2003 du chantier naval français, excédée par une armada de navires militaires battant les drapeaux de la France, des États-Unis, de l'Irlande, de l'Allemagne et de la Grande-Bretagne. L'occasion a été regardée par des milliers de spectateurs.



Le Cunard liner a été affrété par des entreprises partenaires de l'Ouest de la France pour The Bridge 2017, un événement de la Mission du Centenaire français 14-18 pour célébrer la mémoire des 200 000 soldats américains arrivés à Saint-Nazaire et à Brest en 1917 et à promouvoir 100 ans De fraternité entre la France et les États-Unis.

Le navire Cunard de 345 mètres a navigué samedi à l'endroit où il a été construit.


Queen Mary 2 part dimanche pour une course du pont Saint-Nazaire au pont Verrazano-Narrows à New York, où il devrait arriver le 1er juillet. Quatre mannequins maxi, gérés par des champions de course, participent à l'événement: Sodebo (Thomas Coville), Macif (François Gabart), Actual (Yves Le Blevec) et Idec (Francis Joyon).

Le 25 juin, 100 ans au jour où les premiers soldats américains ont débarqué sur le continent européen, trois coups de canon seront tirés sous le pont de Saint-Nazaire. Queen Mary 2 partira à 19 heures pour la course. On s'attend à ce que 200 000 personnes soient disponibles.

L'arrivée du jazz et de la musique américains en France sera également célébrée à bord du navire.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evénéments

Message par corsair le Lun 3 Juil - 8:32

25/06/2017

The Bridge





Le 25 juin 2017, du pont de Saint-Nazaire au pont Verrazano de New York, The Bridge réunira les plus fabuleux coursiers océaniques et le plus prestigieux « liner » transatlantique. 

Quatre multicoques de 30 à 40 mètres de long en carbone, menés par les plus grands talents de la voile, ont d’ores et déjà répondu à l’appel de cette course folle. Sodebo (Thomas Coville), Macif (François Gabart), Actual (Yves Le Blevec) du collectif Ultim, rejoints par IDEC SPORT(Francis Joyon).Cet événement audacieux, riche de sens, invite également les entreprises à rejoindre le Club des 100 et à embarquer au cœur de la course pour un voyage unique à bord du plus beau des paquebots. 2691 passagers sont attendus pour suivre pour la première fois une course océanique en direct depuis l’Atlantique.

Historiquement, le 14 juin 1917, 200 000 soldats américains appareillent de New York et mettent le cap sur le Vieux Continent pour défendre la liberté aux côtés des Alliés. 
Le 25 juin 1917, la première division d’infanterie Big Red One débarque à Saint-Nazaire, bientôt suivie par 2 millions d’hommes.

The Bridge 2017 souhaite aussi  rendre hommage aux « Sammies », dont le soutien décisif apporté à la Triple-Entente a permis de mettre fin à un conflit sans précédent, ayant impliqué 50 pays à travers le monde entier


The Bridge images du départ !













et maintenant, cap sur New York





























Art Us 25/06/2017 - en traduc auto

Queen Mary 2 retourne à Saint-Nazaire pour le centenaire du débarquement des soldats américains

Queen Mary 2 est retournée à Saint-Nazaire pour la première fois depuis sa livraison en 2003 du chantier naval français, excédée par une armada de navires militaires battant les drapeaux de la France, des États-Unis, de l'Irlande, de l'Allemagne et de la Grande-Bretagne. L'occasion a été regardée par des milliers de spectateurs.



Le Cunard liner a été affrété par des entreprises partenaires de l'Ouest de la France pour The Bridge 2017, un événement de la Mission du Centenaire français 14-18 pour célébrer la mémoire des 200 000 soldats américains arrivés à Saint-Nazaire et à Brest en 1917 et à promouvoir 100 ans De fraternité entre la France et les États-Unis.

Le navire Cunard de 345 mètres a navigué samedi à l'endroit où il a été construit.


Queen Mary 2 part dimanche pour une course du pont Saint-Nazaire au pont Verrazano-Narrows à New York, où il devrait arriver le 1er juillet. Quatre mannequins maxi, gérés par des champions de course, participent à l'événement: Sodebo (Thomas Coville), Macif (François Gabart), Actual (Yves Le Blevec) et Idec (Francis Joyon).

Le 25 juin, 100 ans au jour où les premiers soldats américains ont débarqué sur le continent européen, trois coups de canon seront tirés sous le pont de Saint-Nazaire. Queen Mary 2 partira à 19 heures pour la course. On s'attend à ce que 200 000 personnes soient disponibles.

L'arrivée du jazz et de la musique américains en France sera également célébrée à bord du navire.


***************

26/06/2017 - A Saint-Nazaire, The Bridge (vidéo)




Le Queen Mary 2 sous le soleil, une pluie de douceur, un feu d'artifice. Pour le plaisir, quelques images vidéo de ce beau week-end qui a séduit plus de 100 000 personnes. Avec les hymnes chantés par les enfants de l'école de Jules-Simon lors de la commémoration du Centenaire du débarquement.




**************

29/06/2017

The Bridge. Le "Queen Mary 2" en tête, les trimarans tiennent la cadence



Quatre Ultims, des trimarans de course, affronte le géant de mer "Queen Mary 2". Quelle que soit la météo, ce dernier avance à 25 nœuds(et il lui en reste sous la quille) - il suivra la route la plus directe. 
Les trimarans devront compter sur beaucoup de vent pour espérer arriver avant le paquebot. Les quatre engagés sont : Sodebo, avec Thomas Coville ; Macif, François Gabard ; Actual, Yves Le Blevec ; et Idec, Francis Joyon.


les routes

Avec 7 petits milles pour les séparer, la bataille fait plus que jamais rage entre ces deux trimarans Ultimes qui n’ont pas fini de croiser le fer et les étraves dans le sillage du navire amiral de la Cunard, maître des lieux sur son terrain de jeu…

***************

Le classement du mardi 27 juin, à 16 h

Ce mardi après-midi, le Queen Mary 2 affiche une avance de plus de 430 milles sur ses deux plus proches poursuivants à voiles, qui ont, néanmoins, depuis quelques heures, franchement accéléré la cadence dans les vents de Nord-Ouest qui vont fraîchir progressivement.



Actuellement, le Queen Mary 2 est à 2022 milles de l’arrivée.

2e. Idec sport, Francis Joyon, à 7 milles du premier. 3e. Sodebo Ultim’, Thomas Coville, à 69 milles du premier.
4e. Actual, Yves Le Blévec, à 168 milles du premier.

*******************

- mercredi 28 juin, à mi-parcours, le Queen Mary 2 poursuit son incroyable traversée aux abords des côtes nord-américaines. Macif a pris, la nuit dernière, l’avantage sur Idec Sport qui fait néanmoins preuve d’une belle force de résistance. La flotte en approche de la zone des glaces, et des bancs de Terre Neuve, ses brouillards et son univers fantomatique.

Le classement du mercredi 28 juin, à 16h


Queen Mary 2, à 1 440  milles de l’arrivée.

2e. Macif, François Gabart, à 1958 milles de l’arrivée 3e. Idec sport, Francis Joyon,  à 21 milles du premier 4e. Sodebo Ultim’, Thomas Coville,: à 68 milles du premier 5e.  Actual, Yves Le Blévec, à 193 milles du premier

==============





Le brouillard, cet ennemi indispensable



29/06/2017 -The Bridge ; à bord du Queen Mary 2  et de la course à la voile des plus rapides trimarans du moment qui sont partie dimanche de Saint-Nazaire

Au lever du jour mercredi, brume sur mer d’huile. L’Atlantique nord ne colle en rien aux images d’Épinal qu’on plaque à ses eaux. Un lac, parsemé d’oiseaux de mer qui se retrouvent posés en surface pour des retrouvailles dignes des pow-wow indiens, et un festival de mammifères marins entre dauphins divers et variés, globicépales et cachalots qui soufflent.

Tout comme en Irlande, on est au pays des quatre saisons en 24 heures, la pluie en moins. Le coton qui nappait le ciel a fini par se déchirer en journée, s’ouvrant sur un grand bleu aérien comme marin, le Queen Mary 2 traçant sa route en majesté sur un infini bleu-vert profond et sous un ciel d’azur, droit devant, sans s’occuper du paysage ni remuer un tant soit peu, indifférent au fait de frôler le point précis où le Titanic a sombré en avril 1912.



Jeudi, le carnaval des animaux doit s’amplifier. Le liner croisera sur des eaux très poissonneuses, un aquarium à l’échelle de la planète converge en ces parages et, à bord, chacun croise les doigts en implorant Neptune pour qu’il permette de s’en mettre plein la mémoire. 
Car ce n’est pas gagné. Ici, se heurtent le Gulf Stream qui remonte du Mexique avec son flot à vingt-cinq degrés et le courant du Labrador qui descend de Terre-Neuve en charriant son flux à deux degrés.Conséquence de ce choc de températures : un brouillard épais se forme. S’il est l’ennemi des régatiers qui ne tarderont pas à traverser le secteur à l’aveugle – jamais agréable de piloter un maxi-trimaran lancé pleine balle sans visibilité quand on sait que les obstacles vivants sont nombreux – il l’est aussi des passagers qui craignent d’être privés du spectacle. 

C'est là qu'a couler l'Andrea Doria, juillet 1955, au large de Nantuckett Island, éperonné dans le brouillard  par le Stockolm- aujourd'hui les reglementations US sont drastiques dans la zone particulierement surveillée

Les Anglais disent wait and see ? Wait and sea serait plus juste…

QM2 le 1er juillet 2017 dans Upper bay de NY !





01/07/2017
L’arrivée du Queen Mary 2 à New York !



Six jours après son départ grandiose de Saint-Nazaire, le mythique paquebot de la Cunard doit franchir la ligne d’arrivée de la course The Bridge ce samedi 1er juillet 2017, devançant sans surprise les quatre Ultim' à travers l’Atlantique.

le QM2 EST ATTENDU ENTRE 11.30 ET 12H (française)à Upper bay


Hudson River estuary waterways: 1. Hudson River, 2. East River, 3. Long Island Sound, 4. Newark Bay, 5. Upper New York Bay, 6. Lower New York Bay, 7. Jamaica Bay, 8. Atlantic Ocean

la porte d'Upper Bay : le Verrazano bridge, ligne d'arrivée de The Bridge





mise à jour
Le Queen Mary 2 est arrivé à New York !







Le Queen Mary 2 est arrivé à New York ce samedi matin, une semaine après son départ de Saint-Nazaire. Un spectacle unique pour les 2691 passagers du paquebot. Les quatre grands multi-coques qui sont partis au même moment de Saint-Nazaire pour une course inédite sont attendus d'ici 2 à 3 jours.

Vers 5 heures (11h, heure française), le jour se levait, lorsque les passagers du Queen Mary 2 ont vu côtes américaines apparaître.

Une demi-heure plus tard, le Queen Mary 2 est passé sous le pont Verrazano. 
Il s’est glissé sous le pont sous les applaudissements des passagers. La plupart d’entre-eux se sont réveillés tôt ce samedi matin pour assister au spectacle. 
Le Queen Mary 2 s'est manifesté par trois coups de sirène et un choeur dirigé par le chef d'orchestre Jean-Christophe Spinosi, l'Ensemble Matheus, a offert un répertoire depuis l'arrière du bateau.

Le Queen Mary 2 a ensuite navigué dans l’estuaire de l’Hudson, longeant Ellis Island et la Statue de la Liberté.





Le bateau, symbole d'une passerelle entre la France et les Etats-Unis lors d'un événement unique "The Bridge", a passé le pont Verrazzano-Narrows au soleil levant avant de contourner la statue de la Liberté pour faire face à Manhattan. 





Trois coups de sirène à l'arrivée

Le Queen Mary 2 s'est manifesté par trois coups de sirène et un choeur dirigé par le chef d'orchestre Jean-Christophe Spinosi, l'Ensemble Matheus, a offert un répertoire depuis l'arrière du bateau.





Les quatre multi-coques géants qui se sont élancés au même moment, ne devraient pas arriver avant lundi soir. En tête de la course, pointe depuis plusieurs jours le jeune François Gabart (Macif), qui possède le bateau le plus récent de la flotte de quatre multi-coques de la classe Ultime engagée dans The Bridge.

Samedi à 07 h heure locale (13 h heure française), Gabart était à 925 milles nautiques de New York. Il est suivi de près par le détenteur du record du tour du monde en équipage (40 jours) Francis Joyon (Idec), à 83 milles. Thomas Coville (Sodebo), détenteur du record du tour du monde en solitaire (49 jours), est 3e à 106 milles. Yves Le Blévec (Actual), est 4e (392).

Selon les dernières estimations, Gabart devrait se trouver à 300 milles de New York lundi matin pour couper la ligne d'arrivée dans la nuit de lundi à mardi, s'il ne rencontre pas de problèmes. S'il y a peu de vent, l'arrivée pourrait alors se faire mardi matin.

Plus videos






==============

Ce que les journaleux ont oubliés d'expliquer, c'est l'esprit qui à prévalue la creation de The Bridge





Ce n'ai pas une course entre QM2 et les voiliers : c'est une SYMBOLIQUE

C'est une course commune pour commemorer les soldats americains venuent combattre en 1917...Qm2 a un horaire d'arrivée(il est calé sur 1200km/24h) et commemore ces 1,2 millions de soldats us transportés par les liners d'hier. "La Fayette nous voici"(Général Pershing)

Les voiliers symbolisent le retour des soldats , la liberté retrouvée, et l'urgence de rentrer à la maison pour les survivants- c'est la compet des voiliers

L'ensemble c'est le rappel des liens crées depuis la création des Etats unies avec la France , c'est la deuxieme commemoration après celle de L'Hermione

Infos +l' Histoire /The Bridge



le débarquement des Américains à Saint-Nazaire en 1917

Saint-Nazaire, le 26 juin 1917 au matin : les premiers contingents américains débarquent sur le Vieux Continent. C’est officiel, les Etats-Unis viennent d’entrer en guerre, prenant place aux côtés des Alliés dans ce qui restera une des guerres les plus meurtrières de l’Histoire, causant 9 millions de morts. La ville de Saint-Nazaire est choisie comme base numéro 1 : en l’espace de trois ans, plus de 198 000 hommes y circuleront. La présence des Sammies ne peut passer inaperçue : bientôt, 30 000 Américains cohabitent au quotidien avec 35 000 Nazairiens.
L’entrée en guerre des Etats-Unis
L'étincelle qui provoque la guerre survint quelques années auparavant, le 28 juin 1914, lorsqu'un jeune nationaliste serbe de Bosnie, Gavrilo Princip, parvint à assassiner l'archiduc François-Ferdinand, héritier du trône austro-hongrois, et son épouse. En 1917 après déjà nombreux affrontements terrestres et quelques aériens, le gouvernement allemand proclame « zone de guerre » les eaux territoriales britanniques, sonnant le début d’une guerre sous-marine à outrance. C’est cette dernière qui provoquera l’entrée dans les conflits des Etats-Unis. Le torpillage du paquebot britannique Lusitania le 7 mai 1915 qui tua 128 ressortissants américains joua aussi dans l’entrée en guerre des Américains contre l’Allemagne. Le 6 avril 1917, le Congrès américain vote la reconnaissance de l'état de guerre entre les États-Unis et l'Allemagne.



Les Américains s’en mêlent
Les États-Unis s'engagent dans la guerre afin de faire respecter les règles du droit international, mais n'ont pas pour autant les moyens de le faire. La population s’élève, à l’époque, à 103 millions d'habitants. Ils ne disposent que d'une armée de métier aux effectifs réduits d’à peine 200 000 hommes, dont les expériences au combat sont assez limitées. Le congrès américains compte alors sur la base du volontariat pour étoffer ses effectifs et parvient ainsi à constituer la force de 1,2 million d’hommes.



A  partir du 26 juin 1917, les premières troupes américaines débarquent à Saint-Nazaire, transportées par différents navires devenus célèbres, tels le “Havana”, “Saratoga, “Neptune” ou encore “Seattle”. L’action se déroule en présence du chef de la mission, le Colonel Stanley, ainsi que du Général Silver, en charge du corps expéditionnaires, du commandant Appleton, du Général Pershing et du Général Peltier.





L’arrivée des soldats Américains en France

Pour amener en moins de 18 mois plus de deux millions de soldats, des tonnes de matériels, de munitions, d'armes, de ravitaillement de toutes sortes, les Américains vont créer en France des camps, des ports et des gares. À Bassens, les Américains créent un port artificiel capable de recevoir et de décharger vingt navires à la fois. L’entrée en guerre des Etats-Unis constitue un nouveau souffle pour les partis de l’Entente. Elle est associée à l’arrivée de nombreux soldats mais aussi d’équipements militaires, de nouvelles stratégies, et de produits et coutumes jusque là inconnues. Les soldats américains ont amené avec eux toute une panoplie de ce qui fait la spécificité du Nouveau Monde.  Ils donnent aux civils français du savon, du chocolat, du chewing-gum (une découverte pour les Français), des cigarettes de tabac blond ou encore des boîtes de conserve. La population française découvre la culture américaine tel le jazz, le blues, ou encore le basketball.



L'Armistice et l'amitié Franco-américaine
La grande offensive victorieuse a lieu le 8 août 1918. Les militaires canadiens, australiens, français et britanniques lancent une attaque en Picardie et enfoncent les lignes allemandes. 



Au sud, les soldats américains et français se lancent aussi dans l'offensive Meuse-Argonne, victorieuse. Pour la première fois, des milliers de soldats allemands se rendent, sans combat.



L’armistice est demandée le 29 septembre 1918 par les Bulgares. Elle est officiellement signée le 11 novembre 1918, mettant ainsi terme à quatre terribles années de guerre.
Depuis lors, la France et les Etats-Unis ont maintenu une amitié forte. La culture américaine importée lors de la guerre s’est mélangée à la culture française et reste aujourd’hui très présente. The Bridge 2017 célèbre 100 ans  d’amitié franco-américaine en reliant deux continents, du pont de Saint-Nazaire au Verrazano-Narrows de New York, pour un évènement unique placé sous le signe de la musique, du basket et de la voile.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11385
Points : 12731
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 68
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evénéments

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum