Plaisir Croisière Forum
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Twitter FPCroisière
Les posteurs les plus actifs de la semaine
corsair
 
Z06
 
kikinono64
 
marifée
 

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée


L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Page 31 sur 32 Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Lun 10 Juil - 13:50

05/07/2017

Contexte : Cinq questions-clés sur le missile nord-coréen

La Corée du Nord a annoncé mardi qu'elle avait réalisé son rêve de développer un missile balistique intercontinental (ICBM), ce qui selon elle va "mettre fin aux menaces et au chantage à la guerre nucléaire des Etats-Unis".



Le missile Hwasong-14 a volé à une altitude de 2.802 km et sur une distance de 933 km avant d'atteindre une cible située en mer, a affirmé Pyongyang. Les Etats-Unis, le Japon et la Corée du Sud ont fourni des chiffres similaires.

L'essai de mardi est de nature à entraîner un réévaluation de la menace que pose la Corée du Nord.



- S'agit-il vraiment d'un missile intercontinental ?

Même si les forces armées sud-coréennes et américaines ont confirmé certains détails à propos du lancement de mardi, elles ne sont pas allées jusqu'à qualifier la fusée testée d'ICBM.

Le commandement des forces américaines pour le Pacifique, ainsi que la Russie, ont parlé d'un missile de portée intermédiaire. Le président sud-coréen Moon Jae-In, quant à lui, a fait savoir que Séoul était en train d'analyser le résultat du test "en gardant à l'esprit qu'il pourrait s'agir d'un ICBM".

David Wright, un expert de l'organisation américaine Union of Concerned Scientists, a estimé la portée du missile à 6.700 km, soit suffisamment pour "atteindre l'ensemble de l'Alaska".

- S'il s'agit vraiment d'un ICBM, qu'est-ce que cela va changer?

Le simple fait que la Corée du Nord ait développé une arme de ce type changerait considérablement la donne.

Pyongyang a procédé à cinq essais nucléaires, dont deux en 2016, et le régime nord-coréen multiplie les efforts pour produire une ogive nucléaire suffisamment miniaturisée pour être intégrée dans un missile.

Le fait de posséder un ICBM accroîtrait le poids de Pyongyang dans de futures négociations internationales pour obtenir des concessions de la part des Etats-Unis.

Toutefois, mettre en service plusieurs missiles de ce type devrait prendre du temps, a expliqué un chercheur à Institut de politique scientifique et technologique de Séoul, Lee Chun-Keun.

- Que peut faire la communauté internationale?

La Corée du Nord est déjà sous le coup d'une avalanche de sanctions infligées par les Nations unies et par plusieurs pays pour ses essais de missiles et de bombes atomiques menés en violation de résolutions de l'ONU.

De ce fait, le Nord est déjà tellement isolé sur la scène commerciale et financière internationale qu'il est difficile pour de nouvelles sanctions d'avoir un réel impact.

"En termes de pression économique, on resserre, on resserre, on resserre, mais ils ne sont pas vraiment dépendants des échanges internationaux et ils ne sont aucunement responsables devant leur peuple", a rappelé l'ancien président américain Barack Obama pendant une conférence à Séoul.

De ce fait, les stratégies habituellement employées par Washington pour forcer d'autres pays, notamment l'Iran, à renoncer à leur programme nucléaire "sont moins évidentes" dans le cas de la Corée du Nord, a-t-il ajouté.

Une des options est de punir non seulement la Corée du Nord, mais aussi les entreprises qui commercent avec elle. Ces "sanctions secondaires" pourraient frapper des sociétés en Chine, premier partenaire commercial du Nord.

- Qu'en est-il du "facteur Trump"?

Le président américain Donald Trump refuse de croire qu'un ICBM nord-coréen puisse atteindre le sol américain. "Cela n'arrivera pas!" a-t-il tweeté.

"Ce type n'a-t-il rien de mieux à faire de sa vie?" a interrogé M. Trump sur Twitter en parlant de Kim Jong-Un.

La tension est montée d'un cran depuis l'arrivée au pouvoir de M. Trump, qui n'a pas écarté l'option militaire contre la Corée du Nord. Des propos tempérés par des hauts-responsables américains, qui ont fait savoir que l'emploi de la force --laquelle entraînerait des représailles dévastatrices de la Corée du Nord contre son voisin du Sud-- demeurait le dernier recours.

- La Chine peut-elle sauver la situation?

Le rôle de la Chine, sans laquelle la Corée du Nord serait économiquement étouffée, est systématiquement évoqué dès qu'il s'agit de répondre aux provocations de Pyongyang. "Peut-être que la Chine va faire un geste fort au sujet de la Corée du Nord et mettre fin à cette absurdité une bonne fois pour toutes!" a tweeté le président Trump mardi.

Le Nord dépend lourdement de son puissant voisin chinois pour écouler ses exportations et lui procurer des devises, et pour des échanges commerciaux en tout genre à travers une frontière de plus en plus perméable.

Début 2016, Pékin a mis fin à ses importations de charbon nord-coréen, une rare mesure de rétorsion de sa part. Mais la Chine semble peu enthousiaste à l'idée d'imposer des mesures susceptibles de destabiliser la Corée du Nord.

La Chine redoute particulièrement un effondrement du régime nord-coréen qui se traduirait par un afflux de réfugiés chez elle et, pire, par l'arrivée de troupes américaines à sa frontière avec une Corée réunifiée.

==============

Démonstration de force américaine et sud-coréenne après le tir d’un missile intercontinental nord-coréen

Le chef de la diplomatie américaine, Rex Tillerson, a confirmé que l’engin lancé par la Corée du Nord, le 4 juillet, était bel et bien un « missile balistique intercontinental » (ICBM). Et cela change la donne stratégique, dans la mesure où, d’après les données communiquées après ce lancement, l’Alaska pourrait être à portée à de tir.



« Les États-Unis condamnent avec force le tir par la Corée du Nord d’un missile balistique intercontinental. L’essai d’un ICBM constitue une nouvelle escalade de la menace [nord-coréenne] envers les Etats-Unis, nos alliés et partenaires, la région et le monde », a ainsi fait valoir M. Tillerson, avant d’indiquer que Washington demandera des « mesures plus fermes » à l’encontre de Pyongyang, au Conseil de sécurité des Nations unies, lequel doit se réunir en urgence, ce 5 juillet.

De son côté, le chef du régime nord-coréen, Kim Jong-un, a remis une pièce dans la machine en affirmant que les « salauds d’Américains ne seraient pas très heureux de ce cadeau envoyé » à l’occasion de leur fête nationale du 4 juillet. Et, selon l’agence officielle KCNA, il a même ajouté que « nous [les Nord-Coréens] devrions leur envoyer des cadeaux de temps en temps pour les aider à tromper leur ennui. » En outre, Pyongyang, qui a déjà effetué cinq essais nucléaires, a prétendu que le missile en question – le Hwasong-14 – serait en mesure d’emporter une « grosse tête nucléaire ».


Le président sud-coréen, Moon Jae-in, pourtant favorable à un dialogue avec Pyongyang, a laissé comprendre que sa patience avait des limites en déclarant que « la sérieuse provocation de la Corée du Nord nécessitait que nous réagissions avec davantage qu’un communiqué. »

Cette réaction a pris la forme d’une grande démonstration de force de la part des troupes sud-coréennes et américaines, ce 5 juillet. Dès 7 heures (locales), plusieurs missiles balistiques Hyunmoo-2A (d’une portée de 300 km) ont été tirés du côté sud-coréen tandis que le contingent américain a tiré des missiles sol-sol tactiques ATACM. Tout se sont abîmés en mer du Japon.

Le comité des chefs d’état-major interarmées sud-coréen (JCS) a expliqué que ces tirs, effectués sur l’ordre du président Moon, ont « montré la capacité d’une frappe de précision contre le quartier général de l’ennemi en cas d’urgence. »



Plus tard, le JCS a fait diffuser des vidéos sur lesquelles l’on peut voir un avion sud-coréen tirer un missile de croisière Taurus KEPD 350 qui, d’une portée de 500 km, peut frapper les cibles durcies, ainsi qu’un tir d’essai d’un autre missile de croisière – l’AGM-84 SLAM-ER et le récent survol d’un bombardier B-1B Lancer américain.

« Nous avons dévoilé les séquences pour montrer notre détermination à détruire la direction du régime nord-coréen si celle-ci menace le peuple de la Corée du Sud et des Etats-Unis avec ses armes nucléaires et missiles », a expliqué un responsable du JCS, après de l’agence de presse sud-coréenne Yonhap.

Quant au général Vincent Brooks, qui commande le contingent de 28.000 militaires déployés en Corée du Sud, il a affimé que la « retenue, qui est un choix, est ce qui sépare l’armistice de la guerre ». Et « comme le montrent ces tirs de missiles […] nous sommes en mesure de modifier notre choix quand l’ordonnent les dirigeants nationaux de l’alliance » américano-sud-coréenne, a-t-il ajouté.

Notant que, jusqu’à présent, Séoul et Washington ont fait preuve de « patience » et de « retenue » malgré les « provocations répétées de la Corée du Nord », le général Lee Sun-jin, le chef du JCS, a dit la même chose que le général américain. « Comme les exercices conjoints de tirs de missiles balistiques d’aujourd’hui le démontrent, quand il y a des ordres de leaders de notre alliance, nous pouvons prendre un choix avec fermeté. Celui qui pense différemment fait un mauvais jugement », a-t-il dit.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11232
Points : 12556
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 67
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Lun 10 Juil - 13:52

05/07/2017

Les délais risquent d’être serrés pour le renouvellement de la composante océanique de la dissuasion

Le 4 juillet, le président Macron a embarqué à bord du sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) Le Terrible, le dernier de la classe « Le Triomphant » à avoir été mis en service. Alors que les trois autres bâtiments de ce type ont récemment été modernisés et adaptés pour emporter le missile balistique mer-sol M-51(ou sont en passe de l’être), la question de leur remplacement, à l’horizon 2030, se pose déjà. Et, assurément, ce sera le plus gros chantier du renouvellement des forces stratégiques françaises.



Comme cela a déjà été souligné par les députés Jean-Jacques Bridey et Jacques Lamblin, un SNLE est « l’un des objets les plus complexes que l’homme ait jamais réalisé » dans la mesure où il s’agit de faire tenir, dans un cylindre de 150 mètres de long et 14 mètres de diamètre, une « centrale nucléaire, un centre spatial et une une petite ville capable de vivre en autarcie complète pendant dix semaines », le tout dans la plus totale discrétion. Qui plus est, développer et construire un tel navire demande plus de 12 millions d’heures de travail et 1 million de pièces.

Les choix et les investissements nécessaires à ce renouvellement des moyens de la dissuasion nucléaire françaises devront être fixés à l’occasion de la prochaine Loi de programmation militaire étant donné qu’il faut compter au moins une quinzaine d’années pour mettre au point et construire les SNLE de 3e génération (SNLE 3G).

Et il n’y a plus guère le temps d’attendre. « La durée de vie des SNLE actuels [classe Triomphant] avait initialement été fixée à 35 ans, pour un désarmement du premier SNLE en 2029 », rappellent ainsi les sénateurs Xavier Pintat et Jeanny Lorgeoux, dans leur rapport sur la « nécessaire modernisation de la dissuasion nucléaire. » D’ores et déjà, précisent-ils, une « extension de trois années est à l’étude » pour Le Triomphant.

En outre, préviennent les rapporteurs, il ne faudrait pas que « le retard observé sur le calendrier des livraisons des SNA [sous-marin nucléaire d’attaque de type Barracuda, ndlr] réduise à l’excès les marges de sécurité nécessaires à la mise en oeuvre de ce programme » étant donné que ces deux modèles de sous-marins sont « fabriqués dans la même enceinte industrielle », à Cherbourg [DCNS/Naval Group].

S’agissant du programme « SNLE 3G », qui est passé au stade de l’élaboration en novembre 2016, les deux sénateurs estiment que sa réalisation pourrait commencer en 2020, avec un « d’admission en service actif à l’horizon 2033 ». Le retrait du dernier sous-marin de cette nouvelle classe pourrait avoir lieu vers la fin des années 2080…

Quant aux caractéristiques de ce futur SNLE 3G, l’on sait qu’il devra être compatible avec les infrastructures existantes de la base de l’Île-Longue, de Brest et de Cherbourg. En clair, il aura le même tonnage que ceux de la classe « Le Triomphant », ce qui suppose qu’il n’y aura pas de développement d’un missile balistique mer-sol plus volumineux que l’actuel M-51.

L’accent sera mis sur « l’invulnérabilité face à l’évolution de la menace » du SNLE 3G, qui sera évidemment construit à 4 exemplaires pour garantir une permanence à la mer. Cela suppose un effort dans quatre domaines, à savoir la mobilité, la dispersion, la discrétion et la furtivité.

Il faudra donc améliorer la discrétion acoustique, les capacités de détection sonar, le système de navigation, les moyens de transmission et la « résilience en matière de cybersécurité en mer et à quai ». le SNLE 3G emportera une évolution du missile M-51 (le M-51-4), qui, d’une portée plus importante, devrait être prête dans les années 2030.

« L’augmentation de la portée du missile participe à la sécurité du sous-marin, qui peut se diluer dans un périmètre plus vaste », ont souligné, à ce sujet, les sénateurs Lorgeoux et Pintat.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11232
Points : 12556
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 67
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Lun 10 Juil - 13:53

05/07/2017

RENOUVELLEMENT DE LA FLOTTE : LA FREMM LANGUEDOC ET LE B2M CHAMPLAIN ADMIS AU SERVICE ACTIF



Le 4 juillet 2017, le CEMM a admis au service actif la FREMM Languedoc et le B2M Champlain, poursuivant ainsi la modernisation de la flotte de la Marine à l’horizon 2025.
Troisième frégate multimissions (FREMM), le Languedoc est désormais déclarée apte au combat par la Marine nationale. Elle rejoint l’Aquitaine et la Provence, les deux premières frégates de la classe FREMM dont la vocation est d’opérer dans un cadre interarmées et interallié.

A l’occasion de son premier déploiement de longue durée, en Atlantique nord et en Arctique (104 jours de mission), l’équipage du Languedoc a réalisé plusieurs entraînements conjoints avec les marines alliées ainsi que des patrouilles dans le Grand Nord.



Le Champlain remplace le BATRAL La Grandière dans sa fonction logistique. Il participera sous peu à une mission de ravitaillement des îles Eparses et accomplira des missions de présence, de surveillance et de protection des intérêts français dans l’Océan Indien.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11232
Points : 12556
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 67
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Lun 10 Juil - 13:54

05/07/2017

14 JUILLET 2017 : LES MARINS DÉFILENT !



Comme chaque année, le 14 juillet est l’occasion de célébrer nos armées et leur engagement au service de leurs concitoyens.
24 heures sur 24, 365 jours par an, sur tous les océans et mers du globe. Ce sont chaque jour en moyenne 35 navires à la mer, 5 aéronefs en vol, des fusiliers marins et commandos déployés, soit près de 5000 marins sur, sous et au-dessus de la mer pour préserver les intérêts de la France et garantir la sécurité des français. La Marine intervient, protège et dissuade en permanence.


cette année défilé à pied


ECOLE DE MAISTRANCE
L’École de maistrance est l’école de formation des officiers mariniers (sous-officiers) de la Marine nationale. Au cœur des équipages, dont ils assument les responsabilités de cadres de contact entre les officiers et les matelots, les officiers mariniers constituent l’ossature de la marine.



ECOLE NAVALE
Grande école militaire de la mer, l’École navale forme les officiers de carrière de la Marine nationale, les officiers de marine sous contrat recrutés à bac+3 minimum, ainsi que les futurs officiers issus du recrutement interne.
En parallèle, elle assure la formation continue des officiers mariniers, quartiers maîtres et matelots des spécialités nautiques, et accueille également les futurs administrateurs de la mer (commissariat des armées et affaires maritimes). L’École navale forme aussi des étudiants civils dans les spécialités de l’ingénierie navale, de la culture maritime et du leadership.



FLF LA FAYETTE
La frégate La Fayette a passé 7 mois sur 12 en opérations au cours de l’année écoulée : dans le Golfe persique, en mer d’Arabie, en océan Indien, en mer Rouge, en Méditerranée orientale et en mer Noire. Dans l’ensemble de ces zones, elle a activement participé à la lutte contre les trafics d’armes et de drogue qui financent le terrorisme et à la sécurisation du trafic maritime, tout en permettant au chef des armées de disposer d’une appréciation de situation autonome dans ces régions. Elle était il y quelques semaines seulement déployée en Méditerranée dans le cadre de l’opération Chammal.



SNA CASABIANCA
Redoutables chasseurs de sous-marins, les sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) sont indispensables à la sûreté et au soutien de la force océanique stratégique comme à la protection d’une force aéronavale à la mer. Ils contribuent aussi à la dissuasion nucléaire en assurant la sûreté de la zone de déploiement et l’entraînement des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE). Instruments essentiels de la connaissance des zones d’intérêts, ils apportent le renseignement essentiel à la décision politique et aux opérations. Ils assurent l’escorte et la protection des unités précieuses et sont capables de détruire les sous-marins et bâtiments adverses. Seuls et en toute discrétion, ils peuvent également mettre en œuvre des forces spéciales.



CENTRE D'EXPERTISE DE LUTTE SOUS LA MER
Avec l’intérêt croissant de nombreux pays à se doter de forces sous-marines, la lutte sous la mer (LSM), hyper technologique et très concurrentielle, impose une adaptation permanente et des compétences de pointe. Dans ce domaine exigeant, la Marine nationale excelle depuis de nombreuses années déjà en faisant travailler ensemble de nombreuses composantes : sous-marins, navires de guerre, aéronefs de la marine mais également météorologistes et océanographe, indispensables à l’expertise fondamentale de l’environnement.



FLOTTILLES 4F ET 11F
Les flottilles 4F et 11F ont participé à de nombreux déploiements opérationnels ces dernières années à bord du porte-avions Charles de Gaulle. Elles ont notamment pris part ensemble aux trois déploiements Arromanches qui se sont succédés de 2015 à fin 2016 en soutien à la lutte contre Daech depuis la Méditerranée orientale et l’océan Indien. Leur action a permis une intensification des efforts dans le cadre de la coalition en appui des troupes au sol.

+ defilé aerien


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11232
Points : 12556
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 67
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Lun 10 Juil - 13:54

05/07/2017

MISSION JEANNE D’ARC : DANS LA PEAU D’UN CHEF DE DÉTACHEMENT FUSILIERS À BORD DU MISTRAL



Dans le cadre de la mission Jeanne d’Arc 2017, l’enseigne de vaisseau de première classe Stéphane est le chef du détachement de fusiliers marins embarqués à bord du bâtiment de projection et de commandement (BPC) Mistral. Ce marin au parcours atypique mais cohérent revient sur sa carrière au sein des armées françaises.



Après un baccalauréat, Stéphane s’engage en 1994 dans l’armée de Terre comme soldat de 1ère classe dans la 11ème Compagnie de Transport de Parachutiste. Il commence par quatre années de radiographiste avant de devenir opérateur radio d’équipe de commando parachutiste. Il occupe ce poste pendant quatre autres années avant de prendre la décision de quitter l’armée de terre en 2002. Durant ces 8 années, il participera à de nombreuses opérations extérieures : Kosovo, Bosnie, Centrafrique et Tchad. Il quitte l’armée de Terre avec un grade de sergent et une expérience approfondie des théâtres d’opérations.
Dès 2003, Stéphane décide de retourner dans les armées mais en intégrant la Marine nationale en tant que second maître fusilier marin, un grade équivalent à celui qu’il avait dans l’armée de Terre. Après un an à l’École des fusiliers marins (ECOFUS) où il repasse des stages d’équivalence, il prend sa première affectation en 2004 comme chef d’équipe fusilier de l’unité de fusiliers marins du porte-avions Charles de Gaulle. Durant cette affectation, il participe à l’opération Agapanthe.


Après un passage à la Flottille Amphibie où il participe à l’opération Baliste au Liban, le Maître Stéphane part au Brevet Supérieur de fusilier marin. Il rejoint ensuite le BPC Mistral de 2009 à 2012 où il restera 3 ans comme maître adjoint protection défense. Il participe à la mission Corymbe ainsi qu’à Harmattan en Lybie. A la fin de son affectation, l’envie d’évoluer le pousse à tenter le concours d’officier spécialisé de la marine qu’il réussit et lui permet de rejoindre l’École Navale et l’École des fusiliers marins durant 6 mois. Devenu officier, Stéphane est affecté en 2013 à la France SUD comme commandant en second de la compagnie de fusiliers marins.
Depuis 2015, l’enseigne de vaisseau Stéphane est désormais affecté au groupement des fusiliers marins de Toulon comme capitaine de compagnie. 
Durant 4 mois il part comme chef de détachement en mission de lutte contre la piraterie Listao aux Seychelles. Puis vient une affectation sur le BPC Mistral qu’il connaît bien. Sur la mission Jeanne d’Arc, l’enseigne de vaisseau Stéphane est donc chef du détachement de fusilier (EPR). « Notre rôle à bord est réparti en 2 volets. Tout d’abord nous assurons le service courant en relâche opérationnelle, nous prenons en charge la force protection, nous assistons l’équipe de visite du bord et enfin nous mettons en œuvre notre dispositif ARDE (Aide à la Recherche et Détection d’Explosif). En parallèle, nous développons les capacités de pre-landing forces en matière amphibie.
Pour cela, nous mettons en place un dispositif de protection de la batellerie ainsi qu’un dispositif de protection et contrôle d’une zone à terre. Le détachement est composé d’un chef et d’un adjoint et est divisé en 3 groupes de 6 fusiliers provenant de Brest, Toulon et de l’Ile Longue. Nous sommes tous aptes à la pratique de la corde lisse et du treuillage ».



Concernant son parcours assez atypique, l’enseigne de vaisseau Stéphane nous confie : « je ne suis jamais rassasié, j’ai toujours besoin de me remettre en question et les armées françaises offrent un système propice à l’évolution. De plus, depuis quelques années, le corps des fusiliers est très sollicité face au contexte de menace croissante sur le territoire français. Cela nous permet de montrer nos savoir-faire et d’être reconnu pour ça ».
Fan de sport et amoureux de la montagne, il garde un esprit de compétition afin de ne jamais tomber dans ce qu’il appelle « l’aigreur de la routine ». « Dans 5 ans, j’aurai 27 ans de service et tant qu’on m’en donnera l’opportunité, je continuerai à servir mon pays et progresser dans la Marine nationale ».


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11232
Points : 12556
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 67
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Lun 10 Juil - 13:55

05/07/2017

24H EN IMMERSION POUR LE PRINCE ALBERT II DE MONACO



Il est 10h, l’hélicoptère princier monégasque se pose sur la base navale de Toulon, accueilli par le vice-amiral d’escadre Louis-Michel Guillaume, commandant les forces sous-marines et la force océanique stratégique (ALFOST) et le vice-amiral d’escadre Charles-Henri du Ché, Préfet maritime de la Méditerranée.
Son Altesse Sérénissime (SAS), le Prince Albert II de Monaco, s’apprête à passer la nuit en immersion à bord du sous-marin nucléaire d’attaque Saphir. Après avoir enfilé sa tenue Marine nationale, sertie de ses manchons de capitaine de vaisseau de réserve, il embarque en pleine mer. Quelques instants de soleil encore, avant que les volets ne se referment sur les entrailles du monstre d’acier. Après l’ouverture des purges pour vider les ballasts de leur air, le sous-marin s’enfonce progressivement avant de disparaitre de la surface.
A bord, le programme est dense. Les 70 marins de l’équipage sont tous attelés à faire avancer le porteur, en toute sécurité. La transition est totale. Là-haut, la mer, étendue immense et calme. En-bas, l’obscurité, le confinement et l’activité. Le Prince Albert II de Monaco va découvrir le mode de vie de ces hommes qui passent plusieurs mois par an dans cet espace confiné. Il va ensuite apprivoiser les machines, câbles, baies sonars, purges, soupapes et installations complexes qui constituent l’environnement familier du sous-marinier.




Quelques moments de détente au carré avant de visiter la zone arrière du sous-marin puis le Prince Albert II de Monaco passe sa première nuit sous les mers.
Il est 6 heures du matin, « moteur avant 2, 90 tours, 16m – on reprend la vue ». Le sous-marin hisse son périscope d’attaque pour jeter un œil à l’extérieur après avoir été aveugle pendant toute une nuit. Dans un tourbillon bouillonnant, le massif crève le dioptre pour faire surface. Le retour déjà… L’embarcation chargée de ramener le Prince Albert II sur la terre ferme est là. Après un bref adieu au pacha du sous-marin, retour vers la côte.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11232
Points : 12556
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 67
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Lun 10 Juil - 13:56

.05/07/2017

A BORD DU USS GEORGE H. W. BUSH

Les forces présentes sur un porte-avions américain déployé dans l'est de la Méditerranée et impliqué dans la lutte antijihadistes sont prêtes à défendre leurs alliés en Syrie, a indiqué lundi un officier de haut rang.

Le USS George H.W. Bush est en première ligne dans la campagne aérienne des Etats-Unis en Syrie et en Irak voisin, principalement contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI). Mais il a ciblé parfois les forces du régime syrien et ses alliés face à des groupes de combattants soutenus par Washington.



Le bâtiment de 330 mètres transporte 70 à 90 avions dont des avions de combat F-18 qui sont utilisés pour frapper les jihadistes dans leurs fiefs de Raqa en Syrie et Mossoul en Irak, ainsi que dans d'autres régions de ces deux pays.

La grande majorité des 1.600 sorties ces cinq derniers mois ont visé l'EI en Irak et en Syrie, a indiqué aux journalistes James McCall, un commandant à bord du porte-avions mouillant au large de la ville de Haïfa, première visite d'un tel navire en Israël depuis 17 ans.

Un petit nombre de frappes a ciblé des alliés du régime syrien, a-t-il ajouté. Il a reconnu qu'un avion de son navire avait abattu le 18 juin un appareil de l'armée de l'air syrienne accusé par Washington de bombarder des groupes qui lui sont alliés.

Il a reconnu "de fortes tensions avec les forces prorégime" en Syrie.

"Nous cherchons à protéger les forces de la coalition sur le terrain", a poursuivi le commandant.

C'est le USS George H. W. Bush qui avait en avril dernier tiré 59 missiles Tomahawk contre une base aérienne de l'armée syrienne d'où selon Washington, le régime a lancé une attaque chimique contre un village rebelle.



Le capitaine Will Pennington à bord du porte-avions a affirmé que ses forces avaient joué un rôle crucial dans la bataille pour chasser de Mossoul les jihadistes, acculés aujourd'hui dans un dernier carré de la vieille ville.

Lundi, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu est monté à bord du USS George H. W. Bush, accompagné de l'ambassadeur des Etats-Unis en Israël David Friedman.

"Ce navire a servi de base pour des (raids) contre l'EI. Une guerre contre (l'EI) n'est autre qu'un conflit entre le bien et le mal", a-t-il dit.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11232
Points : 12556
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 67
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Lun 10 Juil - 13:57

06/07/2017

Chammal : L’aviation française a assuré 600 frappes pour la reconquête de Mossoul



Le 4 juillet, les forces antiterroristes irakiennes ont pris position à proximité du dernier secteur tenu par l’État islamique (EI ou Daesh) dans la vieille ville de Mossoul. Il y aurait encore environ 300 jihadistes, « en majorité étrangers et venus notamment d’Europe, d’autres pays arabes et d’Asie », a estimé le général de brigade Nabil al-Fatlawi, un commandant de l’Iraqi Counter Terrorism Service (ICTS).

La bataille pour rependre Mossoul à l’EI, commencée il y a plus de huit mois, n’est donc pas encore terminée que l’État major des armées (EMA) a livré un premier bilan de l’activité des forces françaises engagées dans l’opération Chammal.

Ainsi, a avancé son porte-parole, le colonel Patrick Steiger, l’aviation française a réalisé un total de 600 frappes aériennes à Mossou, en appui des troupes irakiennes, dans le cadre de la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis (opération Inherent Resolve).

Ces frappes ont été effectuées en deux temps. D’abord, 300 l’ont été lors d’une phase de préparation et de renseignement (dite de « shapping ») ayant duré plusieurs mois afin d’encercler Mossoul afin d’empêcher les jihadistes d’en sortir ou de recevoir des renforts. Et 300 autres ont été assurées lors de la seconde phase, c’est à dire l’offensive proprement dite des forces irakiennes, laquelle, a dit le colonel Steiger, « permet aujourd’hui d’évoquer de façon sereine la libération de la ville. » Au cours de ces derniers jours, les Rafale ont encore mené 4 raids.

Toujours lors de cette seconde phase, ces frappes ont été accompagnées par 1.200 missions de tir assurées par les artilleurs français de la Task Force Wagram, dont les quatre CAESAR (Camions équipés d’un système d’artillerie) sont actuellement déployés au nord de Mossoul.

Cependant, le colonel Steiger s’est voulu prudent sur la fin annoncée de la bataille de Mossoul. « Il reste un kilomètre carré mais c’est ce qui restait à Syrte et à Benghazi [Libye] et il a fallu des mois pour les prendre », a-t-il dit. « La question n’est pas de savoir si Mossoul va tomber mais quand », a-t-il insisté.

Et encore, a ajouté le porte-parole de l’EMA, une fois que Mossoul sera reprise, comme « tout ou presque a été piégé », il faudra de « de longues opérations de déminage et de sécurisation vont devoir neutraliser les dernières cellules dormantes et les pièges dont Daesh a saturé la ville.

« Les 600 frappes aériennes délivrées dans la région représentent donc une partie conséquente de l’effort français réalisé depuis trois ans, lequel s’élève début juillet à plus de 1.300 frappes », fait valoir l’EMA. Ces dernières, dont le nombre exact s’élève à 1.307, ont été effectuées en Irak et en Syrie. Elles ont permis la destruction de 2.072 objectifs.


L’armée de l’Air, qui a engagé des Mirage 2000D/N et des Rafale en Jordanie et aux Émirats arabes unis, a assuré le plus gros des 6.754 sorties aériennes de la force Chammal. Mais la Marine nationale y a contribué avec le déploiement, à trois reprises, du groupe aéronaval constitué autour du porte-avions Charles de Gaulle.

Selon les chiffres donnés par le Pentagone, au 21 juin, la coalition anti-jihadiste avait effectué 22.671 frappes en Irak et 9.675 autres en Syrie. L’essentiel en revient à l’aviation américaine, les autres pays engagés dans l’opération Inherent Resolve en ayant effectué 4.554.

La Force Chammal a ainsi réalisé 5,76% des frappes de la coalition; Un chiffre qui grimpe à 28,7% si l’on ne prend pas en compte la contribution américaine.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11232
Points : 12556
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 67
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Lun 10 Juil - 13:58

06/07/2017

Pour la première fois, un drone MQ-9 Reaper de l’armée de l’Air a volé dans l’espace aérien français



Si l’armée de l’Air peut faire voler ses 5 drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) MQ-9 Reaper au-dessus de la bande sahélo-saharienne (BSS) dans le cadre de l’opération Barkhane, elle ne pouvait jusqu’à présent pas le faire pour l’espace aérien français. Et cela, en raison de restrictions réglementaires, les appareils de ce type n’étant autoriser à évoluer au-dessus du territoire national qu’à la condition d’avoir obtenu un certificat de navigabilité délivré par la Direction de la sécurité aéronautique de l’État (DSAE).

Le rapport sur les drones, publié le mois dernier par la commission sénatoriale des Affaires étrangères et des Forces armées, indiquait qu’un sixième MQ-9 Reaper, récemment livré à l’armée de l’air, était certifié pour évoluer dans l’espace aérien français. Cependant, il n’était pas en mesure « de décoller du fait d’un problème technique » qui ne pouvait être résolu qu’en « collaboration avec le fournisseur » [General Atomics, nldr] et l’US Air Force. Et d’ajouter que cela montrait « encore une fois les inconvénients d’une solution non souveraine. »

Quoi qu’il en soit, ce problème est réglé puisque l’armée de l’Air a annoncé, ce 6 juillet, qu’un MQ-9 Reaper – le n°612 – a décollé, pour la première fois, de la base aérienne 709 de Cognac pour un vol au-dessus du territoire français. « Cette grande première visait à tester le bon fonctionnement de la machine et de ses deux cabines (calibration des paramètres de secours, vérification des liaisons satellitaires, etc.) et à proroger les qualifications LRE (Launch and Recovery Element – personnel apte à faire décoller et atterrir le Reaper) des équipages français », a-t-elle expliqué.


Tous ces objectifs ont été atteints par l’escadron de drones 1/33 Belfort, qui pourra désormais utiliser le MQ-9 Reaper depuis Cognac « presque quotidiennement ». Ce qui lui permettra de disposer de plus de latitude pour la formation de ses équipages et de mener des missions sur le territoire national, comme ce sera le cas à l’occasion du prochain défilé sur les Champs-Élysée, le 14-Juillet, avec la participation de cet appareil au Dispositif particulier de sûreté aérienne (DPSA). « De nombreuses missions sont d’ores et déjà notées dans leur tablettes », a d’ailleurs relevé l’armée de l’Air.

Cela étant, l’évolution du MQ-9 Reaper, comme d’ailleurs celle de tout appareil de ce type, est très réglementée. Ce drone ne peut en effet voler que « dans le cadre de couloirs ségrégués, zones de vol dynamiquement ouvertes puis fermées après le passage du drone, en coordination avec le contrôle aérien civil et qui doivent être planifiées plusieurs dizaines de jours à l’avance » étant donné que, notait le rapport du Sénat, « le Reaper ne peut en effet, pas plus que le Harfang, s’insérer dans la circulation aérienne générale, notamment parce qu’il ne peut pas mettre en oeuvre le principe du ‘voir et éviter’ prévu par la réglementation aérienne civile. »

S’agissant des 5 autres Reaper engagés dans l’opération Barkhane, ils ont déjà effectué plus de 3.000 heures de vol depuis le début de cette année (et plus de 15.000 depuis l’entrée en service du premier exemplaire, en janvier 2014).

D’ici 2019, le 1/33 Belfort mettra en oeuvre 12 MQ-9 Reaper et comptera 30 équipages.

À noter que le MQ-9 Reaper Block 5 (standard auquel seront portés les drones français) a effectué sa première mission de combat au sein de l’US Air Force, le 23 juin dernier, au titre de l’opération Inherent Resolve, menée contre l’État islamique (EI ou Daesh) en Irak et en Syrie. L’appareil a tiré deux missiles AGM-114 Hellfire et largué une bombe GBU-38 Joint Direct Attack Munitions (JDAM) sur des positions jihadistes. Cette variante de ce drone est notamment dotée d’un nouveau système électrique et d’une suite logicielle améliorée.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11232
Points : 12556
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 67
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Lun 10 Juil - 13:58

07/07/2017

A bord du sous-marin "Le Terrible", Macron la joue super-héros

A bord d'un sous-marin nucléaire, au large de Brest, Emmanuel Macron a offert un bien beau moment de communication. En toute modestie (le 04/07/2017).



Et Jupiter, commandant en chef des forces armées, harnaché comme un commando des forces spéciales, descendit du ciel. Ce mardi, le président de la République - selon l'expression terrestre -, Emmanuel Macron a souhaité marquer son attachement à la dissuasion nucléaire, "clé de voûte de la sécurité" de la France, en embarquant à bord d'un des sous-marins atomiques de la base de l'Ile Longue, près de Brest.

L'occasion pour l'Elysée de donner une belle leçon de communication. Et pour Jupiter, de se transformer en Neptune - ou Mars, c'est au choix.



Le président hélitreuillé
C'est Emmanuel Macron lui-même qui a posté sur Twitter, la photo la plus insolite de la journée. "Visite aux sous-mariniers du SNLE 'Le Terrible'", a tweeté le chef de l'Etat en légende d'une photo qui le montre suspendu dans les airs entre un hélicoptère et le sous-marin, nucléaire. Le tout à quelque 300 kilomètres des côtes. L'image, captée en plongée depuis l'appareil, est digne d'un blockbuster américain. Même Vladimir Poutine, adepte de ce type de mises en scène, n'avait pas osé. En somme, "Pèpère" - surnom donné à François Hollande par ses contempteurs - n'a qu'à bien se tenir.
Macron, hyper commandant en chef

Mais l'hélitreuillage présidentiel n'est pas la seule carte poste envoyée par l'Elysée. Pendant que le Premier ministre Edouard Philippe faisait son discours de politique générale face à l'Assemblée nationale, Emmanuel Macron, lui, n'a pas chômé et était sur le pont. Ou plutôt en dessous. Après avoir déjeuné avec l'ensemble de l'équipage, le chef d'Etat a visité la bâtiment et notamment la soute à missiles et le poste de commandement missiles. Une séquence de lancement simulé était également au programme.









Sur la série de photos de clichés publiée par l'AFP, Emmanuel Macron est partout : les yeux collés au périscope.
...incognito au milieu des marins...... dans le centre de commandement du vaisseau en train de parler dans la radio...... ou à l'écoute du sonar du sous-marin. 



Lundi, à la tribune du Congrès, le président avait souligné "l'accumulation des menaces" qui pèsent sur "notre environnement, y compris notre environnement proche". Disant vouloir "construire la paix", Emmanuel Macron avait insisté sur les missions confiées aux armées : "la dissuasion, clé de voûte de notre sécurité; la protection de nos concitoyens et de nos intérêts; l'intervention là où le respect du droit et de la stabilité internationale sont menacés". Il n'avait pas précisé à quel point il comptait s'impliquer...


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11232
Points : 12556
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 67
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Lun 10 Juil - 13:59

07/07/2017

CTF 150 : IMPORTANTES SAISIES DE DROGUES AU COURS DE L’OPÉRATION « SOUTHERN SURGE »





Au cours des mois de mai et de juin 2017, la Combined Task Force 150 (CTF 150) a conduit l’opération “Southern Surge” au cours de laquelle plus de 1,75 tonne de drogues a été saisie portant ainsi un coup important aux réseaux de trafiquants qui, à travers l’océan Indien, contribuent au financement du terrorisme international et alimentent tout particulièrement le marché européen en héroïne.

L’opération “Southern Surge” représente en quelques chiffres :
des bâtiments de combat, des aéronefs et des hommes et des femmes venus de 9 pays différents ;
11 bâtiments de combat représentant 158 jours de mer en soutien direct ;
35 sorties d’avions de patrouille maritime représentant 210 heures de vol ;
34 enquêtes de pavillon sur des boutres suspects conduisant à 8 saisies pour un total de plus de 1,75 tonne de drogue incluant de l’héroïne, du haschich et de la cocaïne dont la valeur cumulée représente 520 millions de dollars.


Ces succès opérationnels dans la lutte contre les flux qui financent le terrorisme ne représentent cependant qu’environ 5% de la quantité estimée de stupéfiants transitant annuellement en océan Indien. Cela illustre combien il est difficile de conduire des opérations de sécurité maritime dans une zone de 2 millions de nautiques carrés et explique pourquoi la concentration des moyens opérationnels à un moment clef dites « focus ops » est nécessaire pour maximiser la coordination de moyens multinationaux dédiés à cette mission ainsi que leurs effets.

Les frégates françaises Surcouf et Nivôse, australienne HMAS Arunta, britannique HMS Monmouth ainsi que les destroyers américains USS Hué City et USS Truxton ont tous conduit des enquêtes de pavillon sur des boutres suspects conduisant in fine à de nombreuses saisies et destructions de drogue. 
La plupart des saisies impliquaient en amont une action conjointe entre les unités de surface et les avions de patrouille maritime français, danois et néo-zélandais qui participaient à l’opération. L’action de ces aéronefs a permis de survoler d’importantes zones maritimes afin d’y repérer des boutres avant de transmettre leur position aux frégates en vue de leur interception.

L’impact des opérations conduites par la CTF 150 va au-delà des seules saisies de drogue. En effet, l’implication d’un nombre important de Nations dans l’opération participe au renforcement des relations entre les différentes marines et permet de travailler dans un environnement interarmées et interallié. L’actuel état-major franco-britannique de la CTF 150, commandé par le contre-amiral Olivier Lebas, est exemple concret qui illustre le partenariat privilégié existant entre la France et la Grande-Bretagne, notamment dans le cadre du traité de Lancaster House de 2010.

De plus, la coopération avec les acteurs et les forces régionales non-membres des CMF est un volet important de l’action de la CTF 150. Celle-ci se manifeste à travers des actions de « maritime capacity building » telles que des formations délivrées au profit des garde-côtes locales. Ces actions permettent de renforcer et promouvoir l’action de la CTF 150. L’échange d’informations et des techniques opérationnelles utilisées par les différentes marines permet en outre à l’ensemble des parties impliquées d’agir efficacement contre les narco trafiquants. 
Enfin la CTF 150 comporte un volet de coopération politique avec des rencontres de haut niveau entre le commandant de la force et les autorités politiques et militaires des pays de la région.
« Je suis particulièrement satisfait des succès de l’opération Southern Surge et tiens à féliciter tous ceux qui y ont contribués. La coopération, la coordination et la ténacité des unités de 9 nations qui ont contribué directement au soutien de la CTF 150 au cours des deux derniers mois ont été exceptionnels, et ont mis en valeur l’esprit des forces maritimes interalliées (CMF) » a précisé le contre-amiral Olivier Lebas, commandant la CTF 150.

Mis en place en 2002, la CTF 150 a pour mission principale de lutter contre les organisations terroristes et leur déniant toute liberté de manœuvre dans le domaine maritime. En collaboration avec les partenaires internationaux et régionaux en charge de la sécurité maritime, la CTF 150 a saisi ces dernières années l’équivalent de plusieurs milliards de dollars de drogue et plusieurs milliers d’armes, privant ainsi les organisations terroristes de fonds et de moyens militaires.

Avec un quartier général situé à Bahreïn, CMF regroupe 3 CTF opérant en mer Rouge, dans le golfe d’Aden et le bassin somalien, au nord de la mer d’Arabie, le golfe d’Oman, le golfe persique et l’océan Indien couvrant près de 3,2 millions de nautiques carrés bordés par 21 pays.

La mission principale de CMF est de lutter contre le terrorisme, prévenir les actes de piraterie, encourager la coopération régionale et promouvoir un environnement maritime sécurisé.
Sous le commandant de la France, l’état-major de la CTF 150 est réalisé pour la première fois conjointement avec les Britanniques, opérationnalisant ainsi le volet maritime du corps expéditionnaire franco-britannique (Combined Joint Expeditionary Force ou CJEF). Ce cadre a été initié en 2010 suite au traité de Lancaster House signé entre Paris et Londres. L’état-major comprend également des officiers venant d’Italie, de Belgique et d’Australie et exerce le commandement sur les navires et aéronefs mis à disposition par plusieurs Nations participant aux CMF.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11232
Points : 12556
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 67
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Lun 10 Juil - 14:00

07/07/2017

La frégate « Montcalm » termine sa carrière tandis que la FREMM Languedoc entre en service



07-07-2017
La frégate « Montcalm » termine sa carrière tandis que la FREMM Languedoc entre en servicePosté dans Forces navales par Laurent Lagneau Le 07-07-2017


Ce n’est pas tous les jours que cela arrive. Le 4 juillet, le chef d’état-major de la Marine nationale (CEMM), l’amiral Christophe Prazuck, a admis au service actif deux nouveaux navires, à savoir le Bâtiment multimissions (B2M) Champlain, qui, récemment arrivé à La Réunion, remplace le BÂtiment de TRAnsport Léger (BATRAL) « La Grandière », et la Frégate Multimissions (FREMM) « Languedoc ».

Livrée à la Marine nationale en mars 2016, la FREMM Languedoc a franchi plusieurs étapes avant d’être admise au service actif. D’abord en obtenant sa « qualification opérationnelle sans réserve » à l’issue d’un stage de mise en condition opérationnelle (MECO), puis en effectuant plusieurs missions, dont un déploiement de longue durée (104 jours) en Atlantique nord et en Arctique. Affectée à Toulon et désormais apte au coùbat, elle rejoint ainsi les FREMM Aquitaine et Provence.

Pour rappel, une FREMM est mise en oeuvre par un équipage réduit de 108 marins. Conçu pour des missions allant de la lutte anti-sous-marine et anti-navire à la maîtrise d’une zone d’opération maritime en passant par la frappe de précision dans la profondeur avec ses 16 MdCN [Missile de croisière naval, ndlr], ce navire est doté du système de combat de dernière génération SETIS, de deux sonars (1 remorqué et 1 de coque), de systèmes de guerre électronique, de 16 missiles surface-air Aster 15, de 8 missiles mer-mer Exocet, de 19 torpilles MU-90, de 4 mitrailleuses, dont 2 téléopérées, d’un canon de 76 mm et d’un hélicoptère de type NH-90 NFH « Caïman ».


L’entrée en service de la FREMM Languedoc a donc permis le retrait de la frégate anti-sous-marine (FASM) de type F70 « Montcalm ». Ce dernier a officiellement eu lieu le 3 juillet, à Toulon, en présence de l’amiral Marc de Briançon, commandant la Force d’Action Navale. Initialement, il aurait dû avoir lieu plus tôt… Mais avec la vente, à l’Égypte, de la FREMM « Normandie », la Marine nationale avait été contrainte de revoir ses plans et de prolonger la carrière du « Montcalm » et du « Jean de Vienne ».



Entré en service en mai 1982, le « Montcalm » est la troisième frégate de type F-70 à être retirée du service, après le Georges Leygues en 2013 et le Dupleix en 2014. Nécessitant un équipage deux fois plus important que pour une FREMM (244 marins), ce navire a commencé sa carrière en participant à l’opération Olifant au large du Liban.

Près de 20 ans plus tard, le Montcalm a éte engagé près des côtes libyennes, dans le cadre de l’opération Harmattan. Au cours de cette dernière, il a ouvert le feu avec son canon de 100 mm sur un objectif côtier dans la région de Marsa El Brega. En 2014, avec la frégate légère furtive Coubet, ce navire sera à nouveau sollicitée pour l’évacuation de ressortissants français du territoire libyen.

Enfin, il y a encore quelques semaines, dans le cadre de l’opération Chammal, le Montcalm était déployé en Méditerranée orientale, avant d’être relevé par la FREMM Provence.

Pour l’anecdote, le Montcalm a été utilisé pour les essais du Système d’Appontage et de Décollage Automatique (SADA), conçu par DCNS (aujourd’hui Naval Group) pour faire apponter des drones hélicoptères de type S-100 Camcopter, quel que soit les conditions météorologiques et l’état de la mer.

Désormais, il ne reste plus que 4 frégates ASM de type F-70 en service. Le « Jean de Vienne » prendra sa retraite en 2018, une fois que la FREMM Auvergne au rejoint la FAN. Puis suivront les FASM « Primauguet », « La Motte-Picquet » et « Latouche-Tréville », la dernière devant être désarmée en 2020, voire 2021.

Quant aux deux frégates antiaériennes type F 70 AA « Jean Bart » et « Cassard », elles seront remplacées par navires aux capacités de défense aérienne renforcées, à savoir les FREMM « Alsace » et « Lorraine ».


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11232
Points : 12556
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 67
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Lun 10 Juil - 14:01

08/07/2017

Sans surprise, la France ne signera pas le traité interdisant les armes nucléaires adopté aux Nations unies




Après plusieurs semaines de négociations portées par l’Autriche, le Brésil, le Mexique, l’Afrique du Sud et la Nouvelle-Zélande, un traité visant à interdire les armes nucléaires a été adopté, le 7 juillet, par 122 pays membres des Nations unies ayant pris part aux discussions. Les Pays-Bas, membres de l’Otan, ont voté contre.

« Nous allons quitter cette salle aujourd’hui avec la satisfaction du devoir accompli, forts du désir des peuples du monde entier de forger un monde sans armes nucléaires », a commenté Elayne Whyte Gómez, la réprésentante du Costa Rica, qui présidait la Conférence des Nations unies pour la négociation d’un instrument interdisant les armes nucléaires. « C’est un message historique pour l’humanité », a-t-elle ajouté. « Nous sommes sur le point de dire à nos enfants que, oui, il est possible d’hériter d’un monde exempt d’armes nucléaires pour les générations futures », a-t-elle encore insisté.

Désormais, ce traité, qui préconise une interdiction totale du développement, du stockage et de la menace d’utilisation d’armes nucléaires, sera ouvert à ratification à partir du 20 septembre. Il entrera en vigueur une fois que 50 pays l’auront signé et il se n’appliquera qu’aux signataires.

D’où sa portée purement symbolique étant donné que les puissances nucléaires, déclarées ou non, qui n’ont pas participé à cette conférence, ne le signeront pas. Pas plus que le Japon, seul pays à avoir subi une attaque nucléaire en 1945, et les États membre de l’Otan, qui est aussi une alliance nucléaire.

« Cette initiative ignore clairement les réalités de l’environnement sécuritaire international », ont fait valoir, par un communiqué conjoint, la France, les Etats-Unis et le Royaume-Uni.



Une source diplomatique de l’un des pays opposés à ce traité, citée par l’AFP, a estimé que c’était « donner de faux espoirs » par rapport à « ce qui est vraiment possible en matière de désarmement nucléaire. » Et d’ajouter : Ce texte « va seulement affaiblir le régime de non prolifération mondial » alors que l’idée d’un désarmement « progressif » aurait été « préférable ».

Cinq puissances nucléaires sont reconnues comme telles par le Traité de non prolifération (TNP), à savoir la France, le Royaume-Uni, les États-Unis, la Russie et la Chine. Pour ces dernières, leur arsenal a une vocation dissuasive. L’on compte également l’Inde, le Pakistan et Israël, qui ne sont pas partie prenante au TNP, ainsi que la Corée du Nord, qui s’en est retiré.

Selon un rapport du Sénat, « début 2016, ces 9 États possédaient environ 15.395 armes nucléaires, dont 4.120 déployées avec des forces opérationnelles. Quelque 1.800 sont maintenues en état d’alerte opérationnelle élevée. »

Pour la diplomatie française, ce traité est « inadapté au contexte sécuritaire international, caractérisé par des tensions croissantes et la prolifération des armes de destruction massive, dont témoigne notamment la menace nucléaire nord-coréenne. »

« La France n’a pas participé aux négociations de ce traité et elle n’entend pas y adhérer. Ce traité ne nous lie pas et ne crée pas de nouvelles obligations. La décision d’un grand nombre d’Etats, dotés, possesseurs ou non d’armes nucléaires, de ne pas participer aux négociations, en Europe et en Asie notamment, illustre avec force ce décalage », a rappelé cette source.

Et de rappeler que la « politique de sécurité et de défense de la France repose sur la dissuasion nucléaire », qui vise à protéger notre pays de toute agression d’origine étatique contre ses intérêts vitaux, d’où qu’elle vienne, et quelle qu’en soit la forme. » Et, ajoute le Quai d’Orsay, « le contexte international n’autorise aucune faiblesse. »

Pour Paris, qui estime que « désarmement nucléaire ne se décrète pas » mais qu’il « se construit », ce traité risque non seulement « d’affecter la sécurité de la région euro-atlantique et la stabilité internationale » mais aussi de « fragiliser le traité sur la non-prolifération des armes nucléaires, pierre angulaire du régime de non-prolifération. »

Enfin, le Quai d’Orsay a également fait valoir que la France a déjà réduit de moitié son arsenal nucléaire, mis un terme à ses essais nucléaires et fermé « de manière irréversible ses installations de production de matières fissiles pour des armes nucléaires. »


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11232
Points : 12556
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 67
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Lun 10 Juil - 14:01

08/07/2017

Les pays de l'Alliance renforcent leur coopération dans le secteur des munitions

Les pays de l'Alliance cherchent de plus en plus à partager les charges liées à l'acquisition d'équipements de défense coûteux. Aujourd'hui (29 juin 2017), un nouveau cadre de coopération offrant des conditions plus favorables pour l'acquisition de munitions terrestres essentielles a été lancé.

Les ministres de la Défense de la Belgique, du Danemark, de la France, de la Grèce, de la Lettonie, de la Lituanie, de la Pologne, de la Slovaquie, de la Slovénie, de l'Espagne, de la Turquie et de la Finlande, pays partenaire de l'OTAN, ont lancé ce projet en signant une lettre d'intention. En renforçant leur coopération, les pays participants comptent bien acheter des munitions à moindre coût, harmoniser leurs inventaires, et éventuellement mettre en œuvre des solutions à long terme de mutualisation des entrepôts.


Le nouveau cadre de coopération contribuera ainsi à la constitution de stocks de munitions européens plus flexibles et plus robustes. La secrétaire générale déléguée de l'OTAN, Rose Gottemoeller, s'est félicitée de cette initiative, déclarant que celle-ci « augmentera notre capacité de partager et d'échanger ces munitions, et donc d'opérer ensemble de manière plus harmonieuse et plus efficace. »


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11232
Points : 12556
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 67
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Lun 10 Juil - 14:02

08/07/2017

En 2016, l’industrie française de l’armement a enregistré 14 milliards de prises de commandes


L’ex-ministre de la Défense,  s’était sans doute un peu trop vite avancé quand, en janvier dernier, il annonça une année 2016 record en terme de prises de commandes reçues par l’industrie française de l’armement. Au lieu des 20 milliards annoncés, il faudra donc se contenter de « seulement » 14 milliards d’euros, selon le rapport sur les exportations d’équipements militaires qui vient d’être remis au Parlement 

Cette différence s’explique par le fait que, à l’époque, le cabinet du ministre avait inclus le montant du contrat les 12 sous-marins Shorfin Barracuda destinés à l’Australie. Mais comme ce dernier n’est pas encore entré en vigueur, la Direction générale de l’armement (DGA) n’a pas souhaité l’intégrer dans le calcul des prises de commandes au titre de l’année 2016.




Cela étant, si le record de 2015 (16,9 milliards) n’a pas été battu et que l’industrue italienne de l’armement a fait mieux (14,63 milliards), le cru 2016 reste à un niveau sans commune mesure par rapport à ce qui avait été constaté lors de la période 2007-2012.

« Les commandes de matériels de défense français à l’export ont connu une progression spectaculaire au cours des dernières années. Le changement d’échelle radical était notable dès 2015, avec près de 17 Md€ de prises de commandes (contre 4,8 Md€ en 2012). Cette année-là, plusieurs caps avaient été franchis. L’objectif d’égaler, pour la première fois, le montant des prises de commandes nationales avait non seulement été atteint, mais largement dépassé puisque ces dernières s’étaient élevées à 11 Md€ en 2015 », souligne ainsi le rapport de la DGA.

Cela étant, cette hausse significative des prises de commande s’explique en partie par l’évolution du contexte international. Entre 2007 et 2012, sous l’effet de la crise économique mondiale, les dépenses militaires avaient été réduites, avant de croître à nouveau partir de 2014/2015. Mais le rapport met aussi en avant le rôle tenu par M. Le Drian.

« Si la France est parvenue à identifier et à saisir des opportunités, c’est aussi grâce à une méthode mise en œuvre par le ministre des Armées associant de façon coordonnée, les autorités politiques, la Direction générale de l’armement, les armées et les industriels, rassemblés en une ‘équipe France' », lit-on dans le document.

« Cette approche qui s’est voulue rationalisée, discrète mais résolument proactive, a reposé sur une répartition des tâches et sur une coordination optimale entre les acteurs industriels et l’État. Ce changement de méthode a abouti à une transformation majeure » […] et « induit des comportements et des mécanismes nouveaux, fondés sur une approche plus adaptative et la recherche d’une plus grande cohérence d’ensemble et de vraies synergies entre les industriels […] et les services de l’État, impliqués jusqu’au plus haut niveau de responsabilité », y est-il encore expliqué.

Une autre raison avancée est la capacité de l’industrie française de l’armement à s’adapter aux évolutions de la demande, et donc aux besoins du client. « Il s’agit en particulier de les identifier le plus en amont possible, afin d’être en mesure de lui proposer le produit et la réponse contractuelle les plus adaptés », souligne le document.

Cette bonne performance de la base industrielle et technologique de défense (BITD) française, qui compte une dizaine de grands groupes et 4.000 PME et représente 165.000 emplois non délocalisables (4% de l’emploi industriel français) a évidemment des répercussions sur l’économie nationale.

Ainsi, note le rapport, « le haut niveau d’exportations des années récentes laisse présager la création de 30.000 à 40.000 emplois sur 10 ans, soit un doublement du nombre de salariés dédiés aux opérations d’exportation » et « la réinjection de 10 à 20% du chiffre d’affaire des exportations de matériels militaires dans la recherche et développement, assure l’avance technologique française et maintient des emplois de haute technicité, non-délocalisables. »

« L’industrie de défense et de sécurité, véritable pôle d’excellence national caractérisé par un degré élevé de technologie, joue un rôle d’entraînement et de dynamisation vis-à-vis de l’ensemble de l’économie », avec des retombées majeures pour les activités civiles telles que l’aéronautique, l’espace ou les technologies de l’information et des communications », insiste le document.

Enfin, parmi les principaux clients de la BITD française pour la période 2007-2016, on trouve, par ordre, l’Inde, l’Arabie Saoudite, le Qatar, l’Égypte, le Brésil, les Émirats arabes unis, les États-Unis, Singapour, le Royaume-Uni et le Maroc.

Au sein de l’Union européenne, pour la période 2012-2016, le Royaume-Uni est le principal client la BITD française, avec 703,7 millions de prises de commandes au total. L’Allemagne (604,8 millions) arrive en seconde position, suivie par l’Italie (351,1 millions), l’Espagne (265,5 millions) et la Belgique (148,6 millions).

Ces cinq pays représentent près de 80% des commandes reçues par l’industrie française de l’armement au sein de l’UE. À noter que la Bulgarie, la Croatie, la Slovaquie et la Slovénie constituent des marchés totalement fermés aux industriels tricolores, avec même pas un million d’euros de contrats en 4 ans.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11232
Points : 12556
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 67
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Lun 10 Juil - 14:02

09/07/2017

videos

















et.....Le Grand Charles - Porte-avions Français



en mission


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11232
Points : 12556
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 67
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Lun 10 Juil - 14:03

09/07/2017

1200 pistolets semi-automatiques pour la RATP


C’est l’une des conséquences directes du décret voté en septembre 2016 relatif à la sûreté des transports collectifs : la RATP* envisage l’acquisition de 1200 « armes semi-automatiques » de calibre 9 mm et de munitions pour un montant de 1,7M€ afin de permettre à ses agents de sécurité de patrouiller armés sur tout le réseau parisien.





Dans un avis publié le 21 juin sur la plateforme européenne Ted, la RATP requiert plus précisément la « Fourniture, livraison et maintenance d’armes semi-automatique de calibre 9 mm, de leurs accessoires associés (chargeurs, étuis, nécessaire de nettoyage, porte chargeur…) et de munitions calibre 9 mm ». Ce contrat, d’une durée de cinq ans, sera séparé en deux lots distincts : l’un concernant les 1200 pistolets pour un montant de 1,2M€, et l’autre visant l’achat de 805 000 munitions de calibre 9 mm pour 500 000€.

L’ampleur de la commande pose néanmoins question. Car le millier d’agents de sécurité de la RATP, même en comptant les 110 postes à pourvoir à l’heure actuelle, atteint à peine le nombre d’armes envisagé. D’autant plus que le décret de novembre 2016 en limite l’usage aux agents présentant au minimum cinq années d’expérience au sein du service de sécurité de la RATP et disposant d’un agrément préfectoral nominatif. Dès lors, soit la RATP destine une partie du lot à des fins d’entraînement, soit celle-ci anticipe le renforcement de ses effectifs.

Coordonnées depuis un PC commun installé au sous-sol de la Maison de la RATP, les forces de sécurité veillant sur les transports en commun parisiens rassemblent, outre les agents de la RATP, 2800 agents de la SNCF ainsi que 1275 policiers nationaux de la police des transports. L’unification de ces trois brigades est aujourd’hui à l’étude. Ce projet, initié par l’actuelle présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse, prévoit de placer l’ensemble des agents sous le leadership de la police nationale au sein d’une direction régionale, et non plus une sous-direction.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11232
Points : 12556
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 67
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Lun 10 Juil - 14:06

09/07/2017

Phalsbourg, Héli Air Show : quand l'armée fait son show d'hélicoptères




Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11232
Points : 12556
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 67
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Lun 10 Juil - 14:08

09/07/2017

La reprise de Mossoul à Daech n'est plus qu'une question d'heures, après neuf mois de combats

Selon un général américain, cette ville symbolique conquise par le groupe terroriste en 2014, serait en passe d'être reprise.




BATAILLE DE MOSSOUL - Lancée le 17 octobre, la reconquête de Mossoul n'est plus qu'une question d'heures selon un général américain, et des policiers ont même commencé à célébrer ce qui va être la plus grande victoire des forces irakiennes contre les jihadistes de Daech.

L'annonce par les autorités irakiennes de la reprise totale de la ville est "imminente", a déclaré par téléphone à l'AFP, samedi 8 juillet, le général Robert Sofge, depuis Bagdad: "Je ne veux pas spéculer (...), mais je pense que ce sera très bientôt", a insisté le gradé américain, à la tête du centre des opérations conjointes de la coalition antijihadistes menée par Washington.


"Ces deux derniers jours, nous sommes arrêtés à 100/50 mètres du Tigre. La fin de la bataille est proche, je dirais deux jours", avait de son côté expliqué à l'AFP à Mossoul lieutenant-général Abdel Ghani al-Assadi, un commandant des troupes d'élite du contre-terrorisme (CTS).

Près de neuf mois après le début de l'opération pour reprendre la deuxième ville d'Irak, dont Daech s'était emparé en 2014, les derniers jihadistes sont assiégés dans deux pâtés de maisons au cœur de la vieille ville, près du Tigre. Et les derniers jihadistes, "désespérés,  font autant de ravages qu'ils le peuvent", explique le général Sofge.



"L'ennemi a semé des engins piégés partout, à chaque endroit, dans chaque placard, dans un cas, sous un couffin même", poursuivait le gradé américain. Certains se font passer pour morts, vêtus de gilets explosifs, qu'ils mettent à feu à l'approche des forces irakiennes de sécurité. Des femmes combattantes se sont elles faites sauter au milieu de civils déplacés.

D'après le lieutenant-général Assadi, la progression est rendue lente et difficile par la présence des nombreux kamikazes du groupe terroriste, mais aussi par les bombes dans les maisons. Complication supplémentaire: l'armée ne peut utiliser les bombardements en raison de la présence de milliers de civils.

Près d'un million de civils en fuite


Samedi, les combats le long du Tigre semblaient moins intenses que les jours précédents, selon un journaliste de l'AFP qui a régulièrement entendu des rafales d'armes automatiques, des tirs de mortiers et d'artillerie légère, ainsi qu'au moins deux bombardements aériens.

Selon Abdel Ghani al-Assadi, ses troupes ont tué des combattants de Daech qui tentaient de fuir en traversant le Tigre. D'autres jihadistes cherchent eux à se fondre dans le flot des réfugiés civils, après avoir rasé leurs barbes et changé de vêtements, selon le général Sofge.

Des civils libérés par l'avancée des forces irakiennes continuaient d'arriver samedi dans les quartiers périphériques pour y être accueillis, nourris et éventuellement soignés avant d'être dirigés vers des camps. Une équipe de l'AFP a ainsi pu voir samedi un groupe d'une soixantaine de femmes et enfants, les hommes étant restés au poste de contrôle pour des vérifications.

Affamés et choqués, beaucoup de ces civils étaient en pleurs et disaient avoir perdu des proches dans les combats, les bombardements aériens de la coalition internationale qui soutient les forces irakiennes, les tirs de mortiers et les snipers jihadistes.

Sur le plan humanitaire, l'offensive à Mossoul a eu des répercussions majeures. Sur les 915.000 personnes ayant fui la ville, environ 700.000 sont toujours déplacées, selon Lise Grande, la coordinatrice humanitaire de l'ONU pour l'Irak.

Une victoire symbolique mais...

Pendant que les CTS continuaient le combat dans une zone d'environ 100 m de profondeur sur 300 m de largeur, le long du Tigre, des membres de la police fédérale commençaient déjà à exprimer leur joie à Mossoul, la fin de leur mission leur ayant été signifiée.


V de la victoire, selfies avec un drapeau de Daech à l'envers: "Ils méritent de célébrer cela et peuvent ressentir toute la fierté et le sens du travail accompli", a témoigné le général Sofge, offrant ses "félicitations à l'avance pour cette grande bataille". "Il faut revenir à la Seconde guerre mondiale pour trouver (une bataille) qui se rapproche seulement" de celle de Mossoul, a-t-il jugé.



Cette ville avait une dimension très symbolique pour l'organisation terroriste: c'est là que son chef, Abou Bakr al-Baghdadi, avait fait en juillet 2014 son unique apparition publique après avoir proclamé un "califat" sur les vastes territoires conquis par le groupe jihadiste en Irak et en Syrie.

La fin des combats à Mossoul ne marquera cependant pas la disparition du groupe terroriste, qui contrôle encore des secteurs en Irak et des territoires dans l'est et le centre de la Syrie, où son fief Raqa est assiégé par des forces soutenues par Washington.

Le groupe ultra-radical conserve en outre des capacités de mener régulièrement des attentats à la bombe meurtriers dans des secteurs sous contrôle du gouvernement. Daech a encore "largement de quoi se battre", a estimé le général Sofge. "La libération de Mossoul va susciter une réaction" chez les jihadistes.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11232
Points : 12556
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 67
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Lun 10 Juil - 14:08

09/07/2017

Le premier ministre irakien annonce « la victoire » sur l’EI dans Mossoul « libérée »



Le premier ministre irakien, Haïder Al-Abadi, a proclamé dimanche 9 juillet la victoire dans Mossoul « libérée » à l’issue d’une bataille de près de neuf mois contre les djihadistes du groupe Etat islamique (EI), a indiqué son bureau dans un communiqué. M. Abadi « arrive dans la ville libérée de Mossoul et félicite les combattants héroïques et le peuple irakien pour cette victoire majeure », est-il écrit.

Les combats ne sont toutefois pas terminés dans cette grande ville du nord irakien, dont les djihadistes de l’EI s’étaient emparés en juin 2014.

Les forces d’élite de l’armée irakienne ont atteint plus tôt dans la journée les rives du Tigre dans la vieille ville, laissant supposer que les derniers réduits tenus par les combattants du groupe Etat islamique étaient sur le point de tomber. « Les forces du service de contre-terrorisme ont hissé le drapeau irakien sur les rives du Tigre dans la vieille ville de Mossoul », avait annoncé dimanche matin la chaîne Irakia News. Après avoir repris le secteur de Maïdan, les forces irakiennes progressaient vers celui de Kalayat, selon la chaîne.

Près de neuf mois d’affrontements ont laissé des parties entières de la ville à l’état de ruines, fait des milliers de morts parmi les civils et déplacé près d’un million d’habitants. Les djihadistes de l’Etat islamique s’étaient emparés de cette grande métropole du Nord irakien en juin 2014.

Infos +



Environ 200 djihadistes retranchés dans deux pâtés de maison ne tenaient plus qu'une ultime poche de 100 mètres sur 300 adossée au fleuve Tigre dans la deuxième ville d'Irak. Le Premier ministre « arrive dans la ville libérée et félicite les combattants héroïques et le peuple irakien pour cette victoire majeure », indique le communiqué.

Une reprise difficile

La bataille de Mossoul, déclenchée en novembre dernier, s'avère être la plus importante en milieu urbain depuis Stalingrad. La progression a été lente, quelques dizaines de mètres par jour, en raison de la présence de nombreux civils, de kamikazes, de snipers et d'engins piégés dans les maisons.

Des centaines de civils ont été tués par les bombardements de la coalition occidentale qui soutient la « division d'or » de l'armée irakienne en première ligne. Près de 915 000 habitants ont fui les combats. Des djihadistes se sont glissés au milieu des réfugiés, que Bagdad essaye d'identifier.

La fin du califat islamique

La reprise totale de Mossoul signe la fin du projet politique de rétablissement du califat islamique, structure mythique disparue en 1924, censée exercer sa souveraineté sur tout ou partie des musulmans du monde entier. Le chef de Daech, Abou Bakr al Baghdadi - qui n'a plus été vu depuis trois ans et que Moscou affirme avoir éliminé récemment - l'avait proclamé ici même le 29 juin 2014. Ce proto-Etat tenant tête aux troupes coalisées des mécréants, constituait un outil de propagande précieux pour les sergents recruteurs de Daech.

Ce dernier tient encore des poches en Irak et un territoire équivalent à un tiers de la Syrie, quoique largement désertique. Sa capitale syrienne, Raqqa, est encerclée par les forces arabo-kurdes soutenues par les pays occidentaux. Ces forces ont pénétré dans la vieille ville jeudi dernier mais piétinent face à des djihadistes au nombre sans doute de 2000. Les combats pourraient encore durer des semaines. Les forces kurdes pourraient être « distraites » par une offensive imminente de l'armée turque contre la poche kurde d'Afrin.

Daech n'est pas mort pour autant. Il a eu le temps de se préparer à une conversion dans l'action clandestine en Irak. Et ceux de ses combattants occidentaux qui n'ont pas été abattus par les snipers irakiens guidés par les forces spéciales occidentales, vont essayer de rentrer en Europe pour y commettre des attentats.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11232
Points : 12556
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 67
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Lun 10 Juil - 14:09

09/07/2017

La modernisation de l’armée de Terre passe aussi par l’évolution de l’équipement individuel du soldat


S’il est beaucoup question du remplacement des véhicules de l’armée de Terre dans le cadre du programme Scorpion (Synergie du contact renforcée par la polyvalence et l’infovalorisation), l’équipement individuel du combattant est aussi en train d’évoluer progressivement sans faire de bruit, mis à part quand le choix du fusil allemand HK-416 a été annoncé…

Le 7 juillet, l’armée de Terre a communiqué sur ce sujet, en rappelant qu’elle a défini une nouvelle politique d’habillement, qui distingue les équipements de combat, les vêtements de sport et les tenues régimentaires, dans le cadre de son projet « Combattant 2020 ».

« Les équipements jouent un rôle central dans la capacité opérationnelle d’un soldat. Être plus mobile, mieux protégé, évoluer dans des équipements confortables, pouvoir communiquer à tout moment avec les autres unités déployées sur un théâtre d’opération, etc. sont autant d’enjeux et de critères qui nécessitent » leur évolution régulière, explique le Sirpa Terre.




Cette évolution de l’équipement individuel des combattants passe donc par de nouvelles chaussures de combat conçues spécialement pour les milieux chauds (plus question d’avoir des semelles qui se décollent sous l’effet de la chaleur, comme cela avait été rapporté lors de l’opération Serval au Mali), des gants de combat « renforcés » tout en étant compatibles avec les écrans tactiques, et des lunettes balistiques améliorées. Même les sous-vêtements seront concernés, notamment pour lutter contre le froid. En outre, un nouveau casque composite est annoncé.

Il est également prévu de doter, en 2018, les combattant du nouveau treillis F3 « adapté aux nouvelles menaces » et évidemment compatible avec la version 1.3 du système FELIN (Fantassin à Equipements et Liaisons INtégrés), censée être plus légère (-10 kg) et modulaire. Cette dernière s’appuiera sur un nouveau gilet de protection balistique individuel qui, appelée « Structure modulaire ballistique électronique » (SMBE), a été commandé à 31.600 exemplaires auprès de l’entreprise norvégienne NFM Group.

Concrètement, ce gilet offre une protection balistique de classe 4 contre les munitions perforantes. Il est doté de plaques blindées contre les munitions à « haute vélocité », d’un « matelas anti-traumatisme intégré dans le pack balistique souple » et d’une protection contre les armes blanches. Enfin, avec son ergonomie intégrale pour « optimiser la mobilité », il dispose du système d’attache rapide Tubes de First Spear. Modulable (jusqu’à 8 configurations possibles), il intégre les équipements électroniques du système FELIN.



Le nouveau gillet structure modulaire ballistique électronique

« En ergonomie, en modularité et en confort », cette structure modulaire balistique (ou gilet pare-balles pour faire simple) « surpasse de loin tout ce que l’armée de Terre a pu porter jusqu’à présent », pouvait-on lire, l’an passé, dans Terre Information Magazine.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11232
Points : 12556
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 67
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Lun 17 Juil - 9:35

10/07/2017

La ville de Mossoul libérée, il reste encore beaucoup à faire pour vaincre l’État islamique en Irak



Le 4 juillet 2014, Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de l’État islamique (EI ou Daesh), s’auto-proclamait « calife » et « commandeur des croyant » depuis la mosquée al-Nouri de Mossoul, lors de sa seule apparition publique. Un peu plus de trois ans plus tard, et après 9 mois de combats intenses et meurtriers, le Premier ministre irakien, Haïder al-Abadi a annoncé la libération de la ville, contrôlée par les jihadistes depuis trois ans, et félicité les « combattants héroïques et le peuple irakien pour cette victoire majeure. »

En réalité, les opérations pour reprendre Mossoul à l’EI avaient commencé bien avant le 17 octobre 2016, date du début de l’offensive terrestre lancée par les forces irakiennes, jugées suffisamment préparées pour une telle épreuve.

Auparavant, la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis (Inherent Resolve) avait préparé le terrain lors d’une phase de préparation et de renseignement (shapping) ayant consisté à entraver la liberté de mouvement des jihadistes aux alentours de la ville. Dans le même temps, les forces irakiennes, formées et entraînées par des instructeurs occidentaux, s’employèrent à chasser l’EI de plusieurs localités, dont Tikrit, Ramadi et Falloujah.

Cette bataille urbaine, la plus longue depuis celle de Stalingrad (1942-43), s’est déroulée conformément à la planification initiale, même si certaines phases ont pris plus de temps que prévu. Les forces irakiennes, toujours appuyées par les moyens aériens et l’artillerie de la coalition (dont 4 CAESAR français), ont d’abord reconquis la partie orientale de la ville (traversée du nord au sud par le fleuve Tigre) avant de se concentrer, à partir de février, sur la partie occidentale et la médina (vieille ville).


Durant les combats, les jihadistes, à qui al-Baghdadi avait donné l’ordre de se battre jusqu’au dernier, ont usé de moyens mêlant rusticité et technologie, avec des tireurs d’élite, des « kamikazes« , des drones bricolés pour emporter des charges explosives, des véhicules blindés pour commettre des attaques suicides. Le tout en privilégiant la mobilité et après avoir eu le temps de préparer soigneusement leurs défenses (tunnels, pièges, etc…).

Et, comme l’a souligné un premier RETEX (retour d’expérience) de l’armée australienne, ils ont « utilisé leur connaissance de notre adhésion aux lois des conflits armés » (du moins celle de la coalition) pour se prémunir des attaques aériennes en se protégeant derrière les civils. Le même document a aussi insisté sur le « Darwinisme », c’est à dire que dans ce type d’opération, « ce n’est pas le plus fort qui survit… mais celui qui sait s’adapter. »

En outre, si l’EI a commis des exactions au cours de la bataille, notamment en cherchant à empêcher les civils de fuir, certaines unités irakiennes – à dominante chiite – ont été soupçonnés de s’être livrées à des exécutions sommaires ainsi qu’à des actes de torture. Ce qui ne facilitera évidemment pas la phase de reconstruction.

« Notre priorité était de tenir compte de la présence d’un grand nombre de civils dans Mossoul, et ç’a été notre préoccupation tout au long de la bataille », a cependant affirmé le général al-Saadi, le numéro deux des forces antiterroristes irakiennes (ICTS), dans les colonnes du Figaro. « Notre deuxième limite était a volonté de préserver la vie de nos soldats. Et enfin, nous avons tout fait pour limiter les dégâts au minimum pour les infrastructures. On a réussi, en ce qui concerne les civils [ndlr, 700.000 déplacés à ce jour], à maintenir les pertes au plus bas, un peu moins en ce qui concerne les dégâts à la ville », a-t-il résumé.

Cela étant, ce n’est pas encore tout à fait terminé à Mossoul. De l’aveu même du général al-Saadi, il reste un « peu plus d’un millier » de jihadistes, « en comptant leur famille ». Et d’ajouter : « ils sont dans un périmètre d’environ 200 mètres de long sur 50 de profondeur. Ils sont le dos au fleuve et n’ont nulle part ou aller. »

Même si, comme l’estime le numéro deux de l’ICTS, Daesh « n’a plus les moyens de revenir », les jihadistes peuvent toujours mener des opérations ponctuelles, comme cela a été le cas le 25 juin dernier avec l’attaque, grâce à des complicités locales, des quartiers de Tanak et de Yarmouk, situés à l’ouest de Mossoul, ou encore le 7 juillet, avec un assaut donné contre le village d’Imam Gharbi, non loin de la base américaine de Qayyarah (Q-Base).

Ce genre d’attaque continuera tant que l’EI gardera le contrôle de plusieurs localités situées entre la frontière syrienne et la province irakienne d’al-Anbar. Enfin, il est probable que l’organisation jihadiste cherchera à mener des actions de guérilla, ce qui compliquera les opérations de reconstruction dans la région, dont le financement n’est, à ce jour, pas arrêté.

Mais la question essentielle reste la gouvernance future de Mossoul, avec, en toile de fond, la rivalité entre chiites et sunnites et les envies d’indépendance du Kurdistan irakien. La mise à l’écart de la population sunnite, comme en 2013, associée à la lenteur de la reconstruction et aux difficultés pour assurer les besoins élémentaires des civils, constituerait un argument de poids pour les recruteurs de Daesh.

« Nous ne sommes pas en sécurité, les gens ont peur. Les chefs de Daesh sont toujours là et ils peuvent recruter à nouveau. Personne n’a pensé à l’après, aux suites de cette bataille », a d’ailleurs estimé un habitant, d’après le quotidien Libération.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11232
Points : 12556
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 67
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Lun 17 Juil - 9:36

10/07/2017

Les responsables du programme « Missile Moyenne Portée » lauréats du prix « Ingénieur général Chanson »

Depuis 1972, le prix « Ingénieur général Chanson » est décerné chaque année par l’Association de l’Armement Terrestre (AAT) afin de récompenser des « travaux ayant fait progresser le domaine de l’armement terrestre, comportant une certaine part d’innovation, mais suffisamment concrets pour être susceptibles d’applications pratiques. »



Et cette année, ce sont les responsables du programme « Missile Moyenne Portée » (MMP), à savoir Vincent Guibout (MBDA) et Alain Prugne (Direction générale de l’armement) qui ont été récompensés pour leurs travaux.


Missile dit de 5e génération, le MMP peut être tiré en espace confiné. Grâce à un autodirecteur bi-bande visible/infrarouge non refroidi et une charge militaire polyvalente, il est en mesure de détriore des cibles « chaudes » ou « froides » à 4.000 m de distance. Et il est possible, à tout moment, de modifier sa trajectoire afin d’éviter un dommage collatéral. La production en série de ce missile a débuté en juin 2016, soit seulement 6 ans après le début de sa conception.



Dans son communiqué saluant cette remise de prix par l’AAT, MBDA ne manque pas de souligner que « le système MMP est doté de technologies récentes et innovantes », en citant l’autodirecteur avec voies visible et infrarouge non refroidie, le traitement d’image, la charge multi-effets, la liaison de données haute performance par fibre optique, l’architecture du système, les interfaces homme-machine ou encore le recours à des matériaux légers.



Mais pas seulement. Dans le Magazine des Ingénieurs de l’armement (juin 2016), Vincent Guibout, passé par l’École Polytechnique avant de continuer ses études aux États-Unis (mécanique spéciale) et de rejoindre MBDA, explique que des systèmes microélectromécaniques (MEMS, Microelectromechanical systems) « permettent d’améliorer les performances de la centrale inertielle » et qu’un « calculateur unique permet de traiter les images et de faire tourner les autres algorithmes (guidage, etc.) ». Et de continuer : « Pour les tirs à vue directe, le missile corrèle l’image que voit l’autodirecteur à celle que voit le poste de tir, dont la résolution est évidemment supérieure
: ceci assure un accrochage parfait à portée maximale. »



« MBDA a procédé, en concertation avec la DGA, à des choix techniques et industriels structurants pour faire du MMP un succès opérationnel et commercial et le placer durablement à l’avant-garde de la compétition internationale. Cette approche a été étendue aux coopérants majeurs dont Safran (autodirecteur), Roxel (propulseur), Nexans (fibre optique), Saab Bofors Dynamics Switzerland Ltd (charge militaire), Junghans T2M SAS (dispositif de sécurité) et GDI Simulation », fait encore valoir l’industriel.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11232
Points : 12556
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 67
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Lun 17 Juil - 9:37

10/07/2017

J’ouvrais les caméras, les micros, je pouvais voir ce qu’ils tapaient»

«Gabriel», hackeur, a infiltré les milieux jihadistes sur les réseaux sociaux pour la DGSI. Suivant les instructions, il a recueilli des noms, listes de contacts, numéros de téléphone…

J’ouvrais les caméras, les micros, je pouvais voir ce qu’ils tapaient»


Pendant neuf mois, Gabriel (1), hackeur recruté par la DGSI, a piraté les réseaux sociaux.



Quelles étaient vos missions ?

Au départ, l’objectif de mes «traitants» de la DGSI était d’identifier les jihadistes sur zone en Syrie et en Irak et ceux voulant s’y rendre. Je créais de faux profils sur les réseaux sociaux pour les infiltrer. Sur tel profil j’étais une femme voulant faire la hijra [émigrer dans un pays musulman, ndlr], sur un autre un adolescent fasciné par le jihad…

Je suis musulman et je lis et parle couramment l’arabe. Ma bonne connaissance de l’islam me permettait de passer pour un «érudit» auprès des convertis. Le contact établi, je ne posais jamais de questions sur l’identité des gens et leur lieu de résidence pour ne pas éveiller les soupçons. J’attendais qu’ils s’intéressent à ce que je publiais sur mes profils. Je repérais ceux qui étaient vraiment déterminés, les liens entre les personnes, les filières d’aide aux départs. Il fallait identifier les personnes cachées derrière les alias, les localiser et recueillir des informations sur leur environnement, famille et amis.



Comment vos informations étaient-elles utilisées par la DGSI ?

Je n’en sais rien. Ils me disaient seulement de continuer ou d’abandonner selon les cibles. Plusieurs fois, les noms de certains de ceux que j’avais identifiés sont sortis dans les médias. Des jihadistes impliqués dans des filières de départ vers la Syrie ou dans les attentats du 13 Novembre à Paris.

Outre la cybersurveillance, que faisiez-vous ?

Parfois, mes «traitants» me donnaient une adresse de messagerie ou un compte Facebook ou Twitter en me demandant «d’aller plus loin». En exploitant certaines failles toujours présentes sur Facebook et Outlook, je récupérais les login et les mots de passe des comptes ciblés. J’accédais à leurs messageries, liste d’amis, numéros de téléphone associés, historiques de connexions, machines utilisées, adresses IP de connexion, photos, historiques de recherches.

Avec ces informations, je pouvais hacker les cibles désignées par la DGSI en les piégeant avec des photos, des vidéos, ou encore des documents Word dans lesquels j’avais camouflé un programme de contrôle à distance de leurs machines (téléphones, tablettes, smartphones, ordinateurs). Il suffisait qu’ils cliquent sur ce piège pour que je prenne la main sur leur bécane. A partir de là, j’ouvrais les caméras, les micros, je pouvais voir ce qu’ils tapaient sur leur clavier. Mais aussi récupérer leur liste de contacts, leur journal d’appel, leurs coordonnées GPS…

Vos traitants imposaient-ils des limites ?

Plusieurs fois, ils m’ont ordonné de ne pas relayer des vidéos, des textes et des communiqués appelant à commettre des attentats. Ils me répétaient de ne pas être «incitatif» pour éviter que les «cibles» se retournent contre la DGSI dans le cas où elles seraient arrêtées.

(1) Le prénom a été changé.


Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11232
Points : 12556
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 67
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par corsair le Lun 17 Juil - 9:37

11/07/2017

Videos








Les bateaux que j'ai appréciés en 50 ans de mer : StGermain,Chantilly,ssFrance ,Cambodge, Renaissance, AquilleLauro, Oceanic, EnricoCosta, CostaRiviera, MscRhapsody, StellaSolaris, SuperStarAries, SkyPrincess, CostaVictoria,Azur, Flamenco, Mistral, ssNorway, MscMelody, EuropeanStars, CarnivalSpirit, NclSpirit, R6, NclStar, NclGem,Ncl Epic, C.Magica, C.Méditerranéa, C.Atlantica, MscSplendida- et j'en oublie...
Je n'ai pas trop aimé: Mermoz,Costa Sérena, CarnivalConquest...
avatar
corsair
Membre Confirmé V
Membre Confirmé V

Sexe : Masculin
Messages : 11232
Points : 12556
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 67
Localisation : marseilles
Humeur : Impatient

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'actu de la MARINE NATIONALE, de notre défense et de nos alliés /2

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 31 sur 32 Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum